> >

[] [ ]

Nouvelles cits, vieilles querelles !

(Tags)
 
Nouvelles violences Ghardaa Emir Abdelkader 0 2014-10-12 03:54 PM
Tunisie : nouvelles flambe de violence Emir Abdelkader 0 2014-03-30 11:35 PM
Nouvelles manifestations Batna : ... Emir Abdelkader 0 2014-03-16 11:46 PM
Peur et panique dans les cits universitaires : des tudiantes menaces et dautres battues par leur Emir Abdelkader 0 2013-12-19 02:45 PM
Documentaire Ennahar TV sur les cits universitaires en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-12-12 11:59 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Nouvelles cits, vieilles querelles !

Nouvelles cits, vieilles querelles !






Les nouvelles cits construites la priphrie des grandes villes du pays connaissent une pousse de violence priodique. Le dcor des affrontements entre bandes rivales est souvent le mme, avec toujours les mmes protagonistes : des jeunes issus des vieux quartiers populaires.


Les autorits prfrent nier lexistence de gangs. Le DGSN, Abdelghani Hamel, a dmenti la constitution de gangs organiss. Pour lui, les rixes sont dues une forme de violence urbaine. Je ne connais pas de gangs. Il y a plusieurs formes de criminalit et une violence urbaine qui mettent en cause des groupes (). Il sagit de dlinquants qui sont peut-tre eux-mmes victimes de quelque chose, a estim, la main sur le cur, le premier policier du pays, qui sexprimait lors des festivits organises par son corps Boumerds en 2012, anne durant laquelle les affrontements ont atteint leur paroxysme, particulirement dans les quartiers de la capitale et de Constantine.
Mme assurance un niveau hirarchique plus bas du corps de la police ou mme chez les gendarmes. Les jeunes sorganisent en petits groupes de deux trois lments tout au plus et nont aucun lien ni chef. Cela sappelle dans notre jargon constitution dassociation de malfaiteurs, prcise un officier de la DGSN qui a requis lanonymat. Rfutant le terme de gang, le colonel Abdelhamid Kerroud, charg de la communication la Gendarmerie nationale, parle, de son ct, de rivalit entre jeunes et de difficults dadaptation dans les nouveaux sites daccueil livrs ces dernires annes.
Portrait-robot des dlinquants
Qui sont ces jeunes ? Sont-ils des loups solitaires ou obissent-ils aveuglment des individus qui provoquent des troubles en esprant mater par la terreur leurs probables rivaux ? A Ouled Fayet mais aussi Baraki ou dans les nouvelles villes des grandes wilayas comme Constantine (Ali Mendjeli), des jeunes font main basse sur de nombreux territoires : ils saccages, agressent, volent et versent dans toutes sortes de trafics. Leur modus operandi est identique : des troubles en apparence et des arrangements criminels en sous-main. Le site AADL dOuled Fayet (Alger) a t livr il y a tout juste dix ans. Et depuis, cest la guerre entre ses rsidants et les dlinquants du quartier et des cits limitrophes. Linscurit rgne, elle a mme progress ces dernires annes.
Les batailles ranges entre groupes rivaux du site El Oued et des jeunes de chez nous (1500 Logts) ont certes cess, mais on voit toujours des jeunes circuler avec des sabres, signale un rsidant de cette cit qui a requis lanonymat de peur de reprsailles. Les cambriolages, les vols par effraction, le saccage de vhicules sont en hausse. Au moins quinze appartements ont t visits depuis le mois de Ramadhan dernier. Il y a une dizaine de jours, une femme mdecin de retour chez elle, sest retrouve nez nez avec des cambrioleurs. Les trois jeunes, qui ne sy attendaient pas, se sont prcipits dehors en se jetant par le balcon.
Linfortune a reconnu les trois malfaiteurs, dont un est ami avec son propre fils. Les gendarmes de la brigade o elle a dpos plainte nont rien pu faire ce jour. Pourtant, lun des cambrioleurs, qui semble tre le chef de ce gang, portait un pltre ! Il est connu de tous sous un sobriquet bizarre. Il semblerait que les entres de sa mre, qui travaillerait la Prsidence, lui assurent limpunit, sindigne le quinquagnaire, qui affirme quil nen peut plus de vivre dans une cit o des hors-la-loi narguent les honntes gens.
Ayant sollicit toutes les autorits, mme le dfunt Ali Tounsi, des rsidants, constitus en association, rclament avec insistance linstallation dune antenne de sret urbaine de proximit (SUP). Dans toute cette partie de la ville, il nexiste, pour notre grand malheur, quune seule et unique brigade de gendarmerie, dont les lments sont dpasss par lampleur de la tche. Ce nest pourtant pas les assiettes de terrain qui manquent, ni mme les locaux. LAADL, qui a cd ses propres locaux aux APC, aurait bien pu faciliter leur occupation par des services de la police.
Ce sont les dlinquants qui sy installent en premier. Un gars a transform impunment un des locaux de limmeuble F en chambre coucher avec tout lattirail : literie, tlvision, etc. Personne nosait lapprocher. Les Egyptiens ont galement laiss un atelier de menuiserie, vite occup par des dlinquants qui en ont fait un diki (lieu de dbauche). Une sret urbaine ou mme une cole pouvaient bien y tre amnags, relve notre interlocuteur.
Des tifosi aux mafiosi en herbe
La violence urbaine nest pas signale que dans la proche banlieue de la capitale mais dans tout le pays. A Msila, des dlinquants provoquent rgulirement de grosses frayeurs chez les populations du chef-lieu de la wilaya Dans la nouvelle ville tentaculaire Ali Mendjeli (Constantine), la population se sent offerte pieds et poings lis aux dlinquants. Bagarres, incendie de vhicules, trafics, saccages, etc., sont le lot de la population, qui attend avec impatience les rsultats de lopration de redploiement annonce par la DGSN. Dernirement, aprs lincendie de plusieurs vhicules de particuliers, une vingtaine de jeunes ont t arrts et crous.
Un match de football a t organis entre jeunes de quartiers rivaux de la tentaculaire UV14. Linitiative de la DGSN ne semble pas trop convaincre les rsidants, qui craignent la persistance de la dlinquance et la formation dun embryon de mafia locale. Pourquoi toute cette violence ? Y a-t-il une politique dlibre ou carrment une mauvaise gestion de ladministration centrale, qui persiste dans sa politique de ralisation de nouvelles villes (Sidi Abdallah, Boughezoul, ples urbains Alger, etc.) sans quipements pour les jeunes ?
La wilaya dAlger a relog, depuis le dbut des annes 2000, plus de 50 000 familles (chiffre confirm par lactuel directeur du logement dAlger, M. Loumi), originaires des quartiers populaires de ce que les ronds-de-cuir de la rue Zighoud Youcef, sige de la wilaya dAlger, appellent lintra-muros. Destination de ces familles : de nouveaux sites dhabitation, souvent dpourvus dinfrastructures de loisirs, dcoles, etc. et donc noffrant rien la frange juvnile.
Ladministration, croyant bien faire, a voulu crer une sorte de mixit sociale. La wilaya a cru bien faire en mlangeant des gens qui se sont toujours aimablement dtests cause du football, pour faire court. Un gars de Belcourt ne se sentira jamais laise avec son nouveau voisin originaire de Bab El Oued. Ce dernier acceptera mal davoir comme voisin de palier un type dEl Harrach et ainsi de suite. Lesprit de houma est l depuis toujours. Sur cet tat desprit se sont greffs des trafics en tous genres. La drogue est loccupation de tout ce beau monde, explique doctement un ancien directeur la wilaya, qui parle de lchec de la politique de relogement Alger.



Nadir Iddir




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nouvelles cits, vieilles querelles !




07:27 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,