> >

[] [ ]

Dialogue avec le pouvoir : La volte-face du MSP

(Tags)
 
Le MSP veut reprendre langue avec le pouvoir ... Emir Abdelkader 0 2015-01-31 04:13 PM
la volte-face des juges franais Emir Abdelkader 0 2014-10-25 02:19 PM
le MSP ne participera pas aux consultations avec le pouvoir Emir Abdelkader 0 2014-05-03 03:50 PM
Nous allons ngocier avec le pouvoir Emir Abdelkader 0 2014-01-26 01:57 PM
Égypte : les islamistes doivent reconnatre le nouveau pouvoir avant tout dialogue Emir Abdelkader 0 2013-11-18 02:13 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Dialogue avec le pouvoir : La volte-face du MSP

Dialogue avec le pouvoir : La volte-face du MSP






En initiant un dialogue avec le pouvoir, Abderrazak Makri rompt avec sa politique de rupture qui lavait port la tte du MSP. A lissue de deux jours de runion, linstance dcisionnelle du MSP a avalis la nouvelle ligne politique de son prsident et entrin linitiative de dialogue avec le pouvoir.


Cest ce quon appelle un virage 180 degrs. Le prsident du MSP, Abderrazak Makri, qui avait fait de la rupture avec le pouvoir sa ligne directrice, a dcid de faire machine arrire. Dans un communiqu diffus lissue de deux jours de runion, le majliss echoura, linstance dcisionnelle, a avalis la nouvelle ligne politique de son prsident et entrin linitiative de dialogue avec le pouvoir.
Fronde au MSP
Cette dcision intervient au moment o le prsident du parti est confront un dbut de fronde contre sa politique qui risquait de mettre en pril sa prsidence. Bouguerra Soltani, ancien prsident du parti et ex-ministre avait attaqu frontalement la politique de son successeur lors de son passage dans lmission dominicale de la chane KBC, Foutour El Sabah. Lancien ministre dEtat sans portefeuille de Bouteflika avait carrment menac de reprendre les rnes du parti si son prsident persistait dans lopposition gratuite au pouvoir.
Pour danciens cadres du parti, la sortie mdiatique de Soltani nest pas fortuite ; elle est tlcommande par en haut. Le pouvoir a dcid de siffler la fin de la rcration au sein du MSP et dactiver ses hommes au sein de la formation cre par Nahnah. Le MSP est coinc par ses nombreuses affaires, dtaille un ancien cadre du MSP sous le couvert danonymat. Beaucoup dentre eux ont prospr avec ce rgime et sont condamns le servir.
Dans ce face--face qui oppose les tenants dune ligne de rupture ceux dune politique dentrisme tel quinitie par Mahfoud Nahnah se cache en ralit la question de laccointance avec le pouvoir. Larrive de Makri la tte du MSP avait t perue comme un tournant stratgique pour la formation islamique, au moment o son image tait ternie par sa participation une Alliance prsidentielle avec le FLN et le RND, dont le seul but tait une allgeance au prsident Bouteflika. Dsormais, notre action sinscrit dans lopposition.
Pas question de revenir au gouvernement sans victoire lectorale ni de soutenir un programme politique et conomique qui naura pas t discut en toute transparence avec des partenaires crdibles, stait empress de dclarer le nouveau patron du parti, qui avait pouss loutrecuidance jusqu se positionner dans les rangs des boycotteurs lors de la prsidentielle, avec notamment le RCD. Le pouvoir avait trait par le mpris ce dsir dindpendance. Il avait cru pouvoir sappuyer sur TAJ, le parti dAmar Ghoul, pour aspirer les militants et siphonner llectorat du MSP. Mais aujourdhui, il y a urgence.
Sil a cru tre en mesure de sappuyer sur linitiative du FFS et son consensus national qui narrive pas trouver preneur, le pouvoir est proccup par les attaques rptition de la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique (CNLTD). La CNLTD, qui nhsite pas demander le dpart du Prsident et la tenue dune prsidentielle anticipe, complique un peu plus la fin du mandat de Bouteflika. En poussant le MSP changer de politique, elle espre provoquer limplosion de la CNLTD, analyse un ancien ministre. Le pouvoir pense que les partis et personnalits politiques qui composent la Coordination vont se sentir poignards dans le dos par Makri. 

Mesbah Salim




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Dialogue avec le pouvoir : La volte-face du MSP




10:50 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,