> >

[] [ ]

Interview Ghaleb Bencheikh : ...

(Tags)
 
, Interview Questions Answered mp3 + , ESL z_abc_001 2 2015-09-01 02:16 AM
Interview-vido de Mads Gilbert ... Emir Abdelkader 0 2014-11-30 10:00 PM
Interview de Ren Naba la revue Afrique Asie Emir Abdelkader 0 2014-05-08 02:52 PM
La dernire interview de Mouloud Mammeri (1989) Emir Abdelkader 0 2013-12-17 06:48 PM
, Interview Questions Answered mp3 + , ESL z_abc_001 | English Forum 0 2011-10-19 03:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Interview Ghaleb Bencheikh : ...

Interview Ghaleb Bencheikh : Les dirigeants des instances musulmanes de France doivent dguerpir






Algeriepatriotique : Comment dcririez-vous latmosphre qui rgne en ce moment en France, aprs les attentats terroristes de Paris ?

Ghaleb Bencheikh : Il y a eu le temps de la sidration, de la torpeur et de l'pouvante, suivi immdiatement du temps de la condamnation et de la rprobation unanimes. L'atmosphre fut d'abord la lourdeur et la mfiance. Un sentiment de peur gnralise prvalait, mais maintenant c'est un besoin de dbats et de dialogue qui se fait sentir afin de comprendre et d'analyser.
Le Premier ministre franais voque lexistence dun apartheid territorial, social et ethnique en France. Quen pensez-vous ?
Tout comme en mtorologie, il y a la temprature relle et la temprature ressentie, il y a effectivement un apartheid en France certes, non de jure, mais de facto. Des populations entires sont relgues dans des territoires o les valeurs et les lois de la Rpublique peinent tre incarnes et tre appliques.
En mme temps, le gouvernement franais veut laborer un


Patriot Act la franaise pour lutter contre le terrorisme.


Quest-ce que cela signifierait-il pour les musulmans de France ?

En ralit, les musulmans de France ont une sociographie non harmonise. Leur tissu social est caractris par deux ples disjoints. Le premier ne nous intresse pas et bien qu'il soit insignifiant, il existe. Et les musulmans qui le composent n'ont absolument rien craindre. Parce qu'ils sauvent le march des yearlings Deauville et celui des pouliches Longchamp. Dans une obsquiosit servile, on leur fait des courbettes en dpit de l'arrogance qu'ils affichent. Le second ple qui justifie votre question est compos d'hommes et de femmes proltariss, ghettoss, marginaliss, prcariss, mpriss, dshumaniss, dscolariss, ostraciss et surtout ds-islamiss. Et l'on assiste la rislamisation de nophytes telle une revendication politico-identitaire en s'agrippant dans l'troitesse du petit esprit lamentable la lettre qui touffe et qui tue dans une pratique tatillonne. Une religiosit alinante les pousse donner l'importance des piphnomnes d'ordre vestimentaires et alimentaires. Leur accoutrement et le voile des femmes les rendent identifiables et jouent comme un repoussoir. Aussi, certains militants l'esprit fragile, notamment de la droite populaire et du Front national, agissent-ils avec haine et prennent les musulmans pour cible. Nombreuses les mosques qui ont t profanes et les personnes musulmanes ou supposes comme telles qui ont t agresses.


L'employ malien du supermarch casher de la porte de Vincennes qui avait cach des juifs lors de la prise d'otages a t naturalis onze jours aprs. A quel objectif obit la surmdiatisation de Lassana Bathily ?

En dehors de ce que d'aucuns appellent le panurgisme motionnel, la surmdiatisation de Lassana Bathily obit dans un premier temps la BFMisation des esprits et aussi au fait d'avoir trouv un musulman qui agit bien. On en a fait un hros. A vrai dire, il est totalement aux antipodes des terroristes barbares.


On a senti les responsables musulmans de France comme obligs de dnoncer lunanimit les attentats terroristes contre Charlie Hebdo et Montrouge. Sont-ils soumis ladministration franaise ou jouissent-ils rellement dune libert dexpression ?

Je ne sais pas si les responsables musulmans jouissent rellement de la libert d'expression. Mais je sais qu'ils sont soumis l'administration franaise. Il y a toujours un fonctionnaire du ministre de l'Intrieur qui cornaque les membres du bureau du Conseil franais du culte musulman, chose totalement inimaginable pour le Consistoire juif de France ou pour la Confrence des vques de France. La gense mme dudit CFCM est une honte. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intrieur, avait impos un bureau qui n'a pas t corrobor par le rsultat des urnes, les lections ayant eu lieu post eventum. Et ce scnario s'est reproduit par deux fois. Chose qui ne se passe mme pas dans les rpubliques bananires. Lors de la dernire campagne lectorale, Claude Guant a parl de la hirarchisation des civilisations, arguant du fait qu'on ne peut pas comparer la civilisation des droits de l'Homme avec celle de l'excision, de la lapidation et de la polygamie, il a t reu, quasi immdiatement aprs ses propos, accompagnant le prsident candidat, en grande pompe la mosque de Paris. Des hommes enturbanns aligns en rang jouaient du bendir... Et lorsque ces mmes responsables se font convoquer la place Beauvau (ministre de lIntrieur franais, ndlr), ils y accourent. Personne n'ose mettre en avant la lacit et la sparation des deux ordres : politique et religieux, pour agir avec dignit et refuser de s'aplatir devant l'administration.


Les divisions qui minent les organisations musulmanes de France ne contribuent-elles pas la prolifration de l'extrmisme ?

Hlas !, oui. Les divisions et l'incurie organique qui les caractrisent font en sorte que l'extrmisme prolifre. En outre, aucune prise en charge de la jeunesse la drive, en dsarroi, laisse comme proie facile des sermonnaires doctrinaires. Aucun colloque de grande envergure, aucune confrence d'importance aucun sminaire srieux pour dirimer les thses fondamentalistes et pourfendre l'idologie radicale. Non seulement les organisations se divisent, mais elles vgtent ne rien faire. C'est une vritable catastrophe. Et nous ne pouvons in terminis qu'arriver cette situation extrme de terrorisme, lorsque nous passons en revue toutes les abdications et toutes les dmissions.


Les derniers vnements vont-ils donner lieu une reconfiguration du monde musulman en France ? Si oui, dans quel sens ?

Assurment, oui. Les responsables actuels ont failli et il est temps pour eux de dguerpir. Il faut une grande instance rassemblant les instances islamiques de France, avec un dpartement pour la gestion du culte. Et un rle prpondrant dvolu la mosque de Paris. Pour peu que son recteur ait la comptence, l'envergure, la stature et la connaissance d'un rassembleur autour duquel s'agrgent les fidles.


Pourquoi la guerre larve entre les Algriens et les Marocains pour la domination des lieux de culte musulmans continue-t-elle ? Qui a intrt la faire durer ?

L'immaturit des uns et des autres fait qu'on ne voit pas o se trouvent les vritables enjeux. Sincrement, je ne vois pas qui a intrt la faire durer.


Dans votre tribune publie rcemment dans Le Monde, vous avez crit, je cite : Linapplicabilit dun certain nombre de textes du corpus religieux est une ralit objective. Pouvez-vous tre plus explicite ?

Par exemple, continuer vouloir arrimer la production du droit la Rvlation, a fortiori dans une socit scularise sous la vote commune de la lacit, est inepte. La norme juridique ne peut plus tre enferre dans une conception religieuse. On ne coupe plus la main du voleur de nos jours. Sinon, c'est de la barbarie monstrueuse. Et, nous sommes encore, dans des contres, sous climat islamique, lre de la criminalisation de lapostasie, des chtiments corporels, de la minoration de la femme, de la captation des consciences et de la discrimination fonde sur la base religieuse. Il est temps de sortir de s'affranchir de la raison religieuse.


Vous ne cessez dappeler depuis des annes une refonte de la pense thologique de lislam. Pensez-vous que cest une chose possible quand la majorit des thologiens de lislam rfutent lide dune lecture diachronique du Coran ?

Cest bien une comprhension obscurantiste, passiste, dvoye et rtrograde dune partie du patrimoine calcifi qui est la cause de tous nos maux. Et il faut tout de suite la dirimer. Nous ne voulons pas que la partie gangrne le tout. Les glaciations idologiques nous ont amens cette tragdie gnralise. Nous devons les dgeler. La responsabilit nous commande de reconnatre labdication de la raison et la dmission de lesprit dans la scansion de lantienne islamiste justifie par une lecture biaise dune construction humaine sacralise et garantie par le divin. Il est temps de sortir des enfermements doctrinaux et de saffranchir des cltures dogmatiques. C'est malheureusement la dfaite de la pense et l'abrasement de la rflexion qui ttanisent ces thologiens qui souffrent de crampes mentales. Ils ne veulent pas toucher au sacr. Alors qu'il suffit de dplacer l'tude sur le sacr vers d'autres horizons cognitifs porteurs de sens, d'intelligence et d'esprance. Nous avons investi des nergies colossales vouloir authentifier la filiation de la croyance, alors que nous aurions d plutt asseoir la connaissance. Il faut bien continuer tmoigner, et le plus grand voyage commence par un pas. La question est d'tre ou de ne pas tre musulman.


Interview ralise par Mohamed El-Ghazi



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Interview Ghaleb Bencheikh : ...




11:46 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,