> >

[] [ ]

Islam Slimani : Tout donner pour l'Algrie

(Tags)
 
Crystal Palace aurait offert 10 millions de Livres pour racheter le contrat de Slimani Emir Abdelkader 0 2014-07-04 11:23 PM
Nous allons tout donner contre lAllemagne Emir Abdelkader 0 2014-06-28 01:01 PM
Benflis joue le tout pour le tout contre Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-06 04:53 PM
/"Le Qatar fait tout pour que la Tunisie ne se tourne pas vers l'Algerie Emir Abdelkader 0 2013-06-12 11:04 PM
"Le Qatar fait tout pour que la Tunisie ne se tourne pas vers l'Algerie Emir Abdelkader 0 2013-06-12 11:01 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Islam Slimani : Tout donner pour l'Algrie

Islam Slimani : Tout donner pour l'Algrie






Il y a quatre ans encore, Islam Slimani tait un illustre inconnu qui jouait en 3e division algrienne An Benian, dans la banlieue dAlger. Au Brsil, lors de la Coupe du monde, cet t, il a chang de dimension et est devenu lune des belles rvlations. Lattaquant du Sporting Portugal, habit par un sens du but inn, est devenu le hros de tout un peuple, en envoyant lAlgrie en huitime de finale. Ce dimanche 1er fvrier, c'est en quart de finale que l'Algrie se battra face la Cte d'Ivoire lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN). Gnreux dans ses efforts sur le terrain, comme en dehors, le Fennec a racont son histoire et son intimit il y a un mois au magazine Salamnews. Entretien.

Au Brsil, lAlgrie a russi un exploit historique en passant pour la premire fois le cap du premier tour grce votre but contre la Russie (1-1). Est-ce le plus grand moment de votre carrire ?

Islam Slimani : Jy pense encore tous les jours. Ctait un rve pour nous, les joueurs, et aussi tous les Algriens. Et ce but que je mets de la tte contre la Russie est dsormais considr comme le plus important de lhistoire du football algrien.



Quavez-vous ressenti en voyant le ballon franchir la ligne ?


Islam Slimani : Quand jai marqu, jai vu tout le peuple algrien. Je le sentais juste derrire moi.
Je savais que cela vibrait trs fort au pays. Et puis, videmment, on pense sa famille... Avant le match, il y avait beaucoup de pression. Mais je savais quon allait faire quelque chose. Avec lexprience, ce sont des pressentiments que nous dveloppons en nous.




Lors de ce Mondial, tous les observateurs ont estim que vous aviez t lquipe qui avait le plus bouscul lAllemagne, futur champion du monde. Comment expliquez-vous une telle performance ?


Islam Slimani : On a jou ce huitime de finale sans pression. On voulait tout donner, tout donner pour reprsenter lAlgrie. Et on a tout donn. Sur ce que jai vu par la suite, et notamment le festival des Allemands contre le Brsil (7-1), je me suis dit quon avait ralis un gros match. On les a pousss en prolongation, et je pense quon aurait pu mme gagner.



Justement, il y a ce tournant, en premire mi-temps votre but a t refus pour une position de hors-jeu de quelques centimtres


Islam Slimani : Jy pense tout le temps. Jen ai mis des paquets, jaurais bien chang quelques-uns de ces buts contre ce but refus. Si je navais pas t pris hors-jeu, cela aurait t un autre match. Le destin dune rencontre ne se joue pas grand-chose.



Vous tes devenu meilleur joueur algrien et maghrbin en 2013, meilleur Fennec au Mondial avec deux buts et une passe dcisive, et lun des chasseurs de but les plus redoutables dEurope. Auriez-vous cru une telle trajectoire ?


Islam Slimani : Si on mavait mme dit cela il y a juste deux ans, cela aurait t inimaginable dans mon esprit. Je jouais en Algrie. Ma vie, cela a toujours t le football. Je bossais comme un fou pour devenir footballeur professionnel. Comme on dit chez nous : Rebbi ma khalanich (Dieu ne ma pas laiss). Jai russi mon rve.



LAlgrie est-elle la plus grande perdante de la dlocalisation de la CAN du Maroc la Guine quatoriale ?


Islam Slimani : Je pense que toutes les quipes ont perdu dans cette histoire. Jouer au Maroc ou en Guine quatoriale, ce nest pas la mme chose. Aprs, il est vrai que les Tunisiens et nous sommes ceux qui sont les plus pnaliss. Au Maroc, il y aurait eu notre public, le climat mais surtout la qualit des pelouses. Et puis un Mondial est un Mondial, et une CAN est une CAN. Cest un autre football, un autre monde... Je sais que cela peut surprendre mais, en tant que joueur, je vous dis quune CAN, cest trois fois plus dur gagner.



LAlgrie, favorite, est tombe avec le Ghana, lAfrique du Sud et le Sngal, ce groupe est-il plus difficile que celui du dernier Mondial ?


Islam Slimani : Oui, parce que, encore fois, cest une autre ralit. Au Mondial on est des outsiders, alors qu la CAN on est parmi les favoris. On est aussi sous une pression plus importante. Les trois quipes sont trs dangereuses. Le Ghana est un cador continental, le Sngal est une nation qui revient bien, et lAfrique du Sud a termin premire de son groupe devant le Nigeria...



Vous avez merg au haut niveau grce Vahid Halilhodzic. Devenu slectionneur de lAlgrie en 2011, cet ancien coach du PSG vous a donn votre chance


Islam Slimani : Oui, cest un grand tournant. Cest lui qui ma fait sortir dAlgrie... Et a, je ne loublierai jamais. Jtais mme inconnu au pays, et si je suis devenu un international algrien, un joueur du Sporting Portugal qui joue la Ligue des champions, cest grce Vahid Halilhodzic.



En slection, vous jouez avec des joueurs binationaux (Feghouli, Ghoulam, Tader, Brahimi) qui ont prfr lAlgrie la France. Le mythe de Zindine Zidane a-t-il vcu ?


Islam Slimani : Je crois que quand vous aimez votre pays vous ne pensez pas votre russite personnelle. Ryad Boudebouz, en 2009, tait un des grands espoirs du football franais, il est venu en Algrie 19 ans... Et ceux que je frquente en slection, je sens quils ont lamour du pays. Ils ont choisi lAlgrie car ils laiment. [Ironique...] On peut aussi ne pas choisir lAlgrie, et ne pas russir...



Sentez-vous une diffrence culturelle avec les joueurs ns en France ?


Islam Slimani : Il ny a aucune diffrence entre nous. On est tous musulmans, on aime tous notre pays, cest a le plus important mon sens. Peu importe do on vient : ce qui nous runit, cest notre drapeau, lhistoire de notre pays et son hymne national.



Comment grez-vous votre immense popularit en Algrie ?


Islam Slimani : Je reviens dans mon quartier le plus normalement possible. Je suis le mme quil y a six ou sept ans... Dans mon esprit, rien na chang. Cest vrai que tout le monde me saute dessus dans les rues, Alger, mais cela ne mempche pas de sortir. Ce qui me manque le plus, cest ma famille et mon quartier dAn Benian. El oumma , comme on dit chez nous.



Vous avez invit en novembre dernier des jeunes de Bagnolet assister un match du Sporting Portugal. Votre cote damour est forte en France. Le saviez-vous ?


Islam Slimani : Cest vrai que jai compris que javais beaucoup de gens qui maimaient en France. Je sais quil reste des gens reconnaissants. Ils savent que Slimani se bat pour le pays. Et des gens sincres, on nen trouve pas tant que cela chez nous. En France, on maime beaucoup car ils me jugent sur le terrain. Ils sont lucides, et regardent mes statistiques.



Au mois daot dernier, la violence dans les stades algriens a tu : Albert Eboss, attaquant camerounais, est mort Tizi Ouzou


Islam Slimani : [Il coupe...] Cela ma fait mal. Jai t trs surpris. Il faut absolument que la violence cesse. Cela a t Eboss, cela aurait pu tre un autre... En Algrie, on importe beaucoup de choses dEurope : pourquoi ne pas sinspirer aussi de la manire dorganiser des matchs de football dans des conditions maximales de scurit ? En Europe, ils viennent pour le plaisir, pas pour tuer... Cest malheureux. Jespre que a sera le dernier mort sur un terrain de football.



Quand on se prnomme Islam, ressent-on une plus grande foi ?


Islam Slimani : Je suis comme tous les Algriens, je fais la prire, je respecte notre religion. Cest vrai que mon prnom cest Islam, mais cela ne me donne pas plus de responsabilits quun autre. Quon sappelle Islam, Mohammed ou Rachid, on se doit de respecter notre religion.



La religion permet-elle de relativiser dans votre mtier ?


Islam Slimani : Elle est mme indispensable et maide mieux grer lnorme pression que nous subissons. En Algrie, lattente est incroyable. Avant tous les matchs, dans le bus, quand on se dirige vers le stade, jcoute le Coran.



BIO EXPRESS

N le 18 juin 1988 Alger, Islam Slimani dbute le football dans son quartier au WBAB de An Benian avant dvoluer en 3e division la JSM Chraga. L, lattaquant se fait rapidement remarquer avec une saison 18 buts en 20 matchs. En 2009, il arrive au CR Belouizdad en 1re division algrienne, o il devient lun des meilleurs buteurs du championnat. Son talent tape dans lil du slectionneur Vahid Halilhodzic, qui en fait son attaquant numro un en quipe dAlgrie. Islam Slimani justifie sa confiance en inscrivant 13 buts en 30 slections avec les Fennecs et en occupant une place prpondrante dans le parcours de lAlgrie au Mondial. Entre-temps, Lisbonne, le Sporting Portugal renifle la bonne affaire et le recrute.
En 2014, ce buteur n a dj inscrit 14 buts en 33 matchs avec son club. Les autres Fennecs et Slimani sont dsormais la CAN du 15 janvier au 8 fvrier en Guine quatoriale avec le rve de hisser lAlgrie sur le toit de lAfrique.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Islam Slimani : Tout donner pour l'Algrie




07:59 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,