> >

[] [ ]

Deux pays, un destin commun

(Tags)
 
Procs en France des deux Patriotes algriens : une justice deux vitesses Emir Abdelkader 0 2015-01-11 03:51 PM
Baghdad et Damas face un ennemi commun Emir Abdelkader 0 2014-08-26 12:59 PM
MARGINALISATION DE SELLAL : cruel destin dun apparatchik Emir Abdelkader 0 2014-04-07 05:51 PM
Bientt une zone de libre-change entre les deux pays, Les produits algriens et tunisiens exonrs Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Deux pays, un destin commun

Deux pays, un destin commun








Pour sa premire visite dEtat depuis son lection, le 23 dcembre 2014, la tte de la Tunisie, le prsident Bji Cad Essebsi (BCE) a choisi lAlgrie. Comme le rappelle le prsident tunisien dans son entretien accord El Watan, cest maintenant une tradition tant les nombreuses visites confirment lexcellence des relations entre les deux pays.


Lors de ses deux jours de visite, la coopration scuritaire entre les deux pays devrait tre lun des dossiers prioritaires. La Tunisie, qui connat un regain dinscurit due la reconstitution de groupes terroristes consquence de la dstructuration de lappareil policier, mais galement par la faiblesse de son arme qui a t sacrifie par lancien prsident Ben Ali au profit des services de scurit doit galement faire face la situation chaotique en Libye.
En consquence, les deux pays ont tabli des relations de coopration scuritaire. On ne peut pas envisager de coopration ni mme dinvestissement extrieur sans, dabord, rgler le problme scuritaire et aussi garantir la stabilit dans le pays, a dclar le prsident tunisien au quotidien El Watan. Nous avons cette coopration en matire scuritaire le long de la frontire commune. LAlgrie a de lexprience en matire de lutte contre ce terrorisme dinspiration islamiste.
Nous avons un sort li, ajoute Bji Cad Essebsi, qui rappelle les efforts consentis par les responsables algriens dans la coopration avec la Tunisie : Il y a eu un soutien financier, une sorte de coopration bilatrale dans la lutte contre le terrorisme. Le Prsident tunisien fait rfrence au soutien financier accord par lAlgrie au moment o lconomie tunisienne tait en difficult. LAlgrie avait octroy en 2011 un prt sans intrt de 100 millions de dollars, alors quen 2014, elle offrait un autre soutien dun minimum de 250 millions de dollars.
Autre danger pour les deux pays : la situation chaotique en Libye. Il faut dire que tous deux sont les plus concerns par la crise qui touche la Libye. L encore, lAlgrie et la Tunisie sont daccord contre toute intervention militaire. La Tunisie est contre cela. Nous sommes contre les interventions militaires.
Nous sommes contre les interventions extrieures, quelles quelles soient, assure BCE, qui prconise plutt une large concertation entre les pays de la rgion : Nous sommes pour des consultations et des concertations entre les pays de la rgion, cest--dire lAlgrie, la Tunisie, lEgypte, peut tre le Mali, le Niger et la Libye bien entendu.
Sur la question du Sahara occidental, Bji Cad Essebsi reste trs prudent, refusant de prendre position. Sur cette question-l, il y a un accord entre lAlgrie et le Maroc pour que ce soit du ressort de lONU, on verra, a-t-il rpondu lors de linterview accorde notre quotidien. Au volet conomique, les changes entre les deux pays sont marginaux et restent au stade des bonnes intentions.
En tmoigne laccord commercial prfrentiel entre lAlgrie et la Tunisie sign en grande pompe et qui devrait prochainement entrer en application, mais galement le projet relatif au dveloppement des zones frontalires. Depuis lindpendance il y a toujours eu une volont commune de rserver un traitement spcial ceux qui vivent sur nos frontires communes, rappelle le prsident tunisien. 


Salim Mesbah




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Deux pays, un destin commun




08:55 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,