> >

[] [ ]

Bernard Petit, "victime" des "Frres" francs-maons

(Tags)
 
"" "" " " "" Emir Abdelkader 0 2014-11-24 11:08 PM
"" "" "" "" Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:24 AM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
" " "": " " Emir Abdelkader 0 2013-01-29 06:58 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-06
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Bernard Petit, "victime" des "Frres" francs-maons

Bernard Petit, "victime" des "Frres" francs-maons

Pendant des annes, son appartenance suppose la franc-maonnerie lui a permis de faire carrire. Mais les relations entre "frres" qu'entretenaient le patron de la police judiciaire parisienne lui valent aujourd'hui la disgrce.

Suspect d'avoir renseign l'ancien patron du GIGN, Christian Prouteau, avant son interpellation dans une affaire d'escroquerie et de corruption, Bernard Petit tombe en compagnie de trois autres responsables policiers, connus pour leur affiliation la Grande Loge nationale de France.
Les "tuyaux" changs entre frres trois-points, qui pnalement s'analysent en une "violation du secret de l'enqute et de l'instruction", scellent le destin de celui qui tait l'un des flics les plus puissants de France, depuis un peu plus d'un an seulement. A 59 ans, la carrire de ce "grand professionnel", comme l'avait prsent Manuel Valls lors de sa nomination, s'achve dans l'inconfort du bureau d'un juge d'instruction.
Une carrire exemplaire


C'est la fin d'un parcours entam en 1977 avec une licence en droit. Bernard Petit, n Sfax, en Tunisie, entamait alors sa carrire dans la police comme inspecteur de base. Sorti major de sa promotion l'Ecole nationale suprieure de la Police, l'cole des commissaires de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, il intgre dix ans plus tard, au titre de chef-adjoint, l'OCRB, le prestigieux Office central de rpression du banditisme.
Fin diplomate, habile se mouvoir dans les cercles de pouvoir, il exerce galement comme conseiller technique de trois premiers ministres socialistes, Michel Rocard, Edith Cresson et Pierre Brgovoy entre 1990 et 1993. Il ctoie alors Alain Bauer, le conseiller trs cout de Michel Rocard, futur grand matre du Grand Orient de France.
Aprs une priode de purgatoire l'tat-major de la Direction de la police judicaire (DCPJ), Place Beauvau, puis un dtachement en Afrique du Sud, Petit revient aux affaires de police par la grande porte en tant bombard patron de l'OCRTIS (l'Office central pour la rpression du trafic illicite des stupfiants) en 2001.
Son entregent lui permet, six ans plus tard, de devenir le patron de la Division des relations internationale (DRI) de la police nationale, la nouvelle dnomination du SCTIP, le Service de coopration technique international de la police, une responsabilit traditionnellement attribu un haut grad franc-maon.
Il restera deux ans la tte de ce service qui coordonne la coopration avec les polices du monde entier, avant d'accder en 2009, au poste de numro trois de la police judiciaire, charg la fois de la criminalit organise et de la grande dlinquance financire. Un dpartement hautement sensible, dans lequel travaillent plus de 700 fonctionnaires impliqus sur nombre de dossiers chauds de corruption internationale comme, par exemple, le dossier dits des "biens mal acquis" mettant en cause plusieurs chefs d'Etat africains proches de la France.
Au terme d'une lutte de pouvoir sans merci au sein des couloirs du ministre, Bernard Petit est choisi en dcembre 2013 par Manuel Valls, alors l'Intrieur, pour remplacer le patron de la PJ parisienne, Christian Flaesch. Celui-ci, coupable (dj !) d'avoir conseill sous le manteau l'ancien ministre Brice Hortefeux, avant son audition par ses services dans l'affaire de l'ventuel financement libyen de Nicolas Sarkozy, venait d'tre dmis de ses fonctions.
Appuis politiques et fraternels

Chevelure impeccablement crant, costume bien coup, fines lunettes et voix douce, Bernard Petit, policier rput de gauche, avait coiff sur le poteau plusieurs concurrents moins bien introduits. Premier patron de la PJ parisienne qui n'tait pas issu du srail du "36", Petit pouvait galement compter sur ses relations maonniques pour s'imposer dans une maison o, selon les spcialistes, au moins un quart des officiers sont affilis une loge.
Ses appuis politiques et fraternels l'avaient aid survivre deux scandales retentissants ayant rcemment branls le "36" : d'abord une affaire de viol commis dans les locaux mme du Quai des Orfvres en avril 2014 et dans laquelle sont impliqus trois policiers de la PJ mchs. Puis, cet t, la disparition de 52 kilos de cocane dans la salle des scells de la Brigade des Stups. Le ministre de l'Intrieur, Bernard Cazeneuve, novice en matire de police, avait prfr rejeter la responsabilit de ces graves drapages des dfaillances individuelles, protgeant ainsi Bernard Petit, rput pour son zle appliquer les consignes de la Place Beauvau.
L'affaire des "tuyaux" transmis Christian Prouteau, l'ancien chef des "gendarmes de l'Elyse" sous Franois Mitterrand, ne permet plus au ministre de temporiser. Avec la mise en cause concomitante de son fidle adjoint Richard Atlan, que Petit avait recrut au temps de la Division des Relations Internationales (DRI), la PJ parisienne chre au Commissaire Maigret se retrouve temporairement orpheline. Et durablement dstabilise.


Olivier Toscer







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bernard Petit, "victime" des "Frres" francs-maons




09:33 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,