> >

[] [ ]

Pas de prisonnier pour dlit dopinion dans les camps sahraouis

(Tags)
 
nouvelle attaque insidieuse contre le DRS pour dtourner lattention de l'opinion Emir Abdelkader 0 2014-05-05 03:48 PM
Une dlgation parlementaire algrienne effectue une visite aux camps de rfugis sahraouis Emir Abdelkader 0 2014-03-10 07:07 PM
70 Sahraouis blesss dans des manifestations pour l'autodtermination Emir Abdelkader 0 2014-02-17 03:20 PM
des enfants-soldats syriens recruts dans les camps des rfugis Emir Abdelkader 0 2013-07-23 01:26 PM
Maroc : Lourdes peines pour les accuss sahraouis Emir Abdelkader 0 2013-02-17 02:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Pas de prisonnier pour dlit dopinion dans les camps sahraouis

Le rapport mondial de Human Rights Watch laffirme : Pas de prisonnier pour dlit dopinion dans les camps sahraouis




Aucune personne na t emprisonne pour ses opinions politiques dans les camps des rfugis sahraouis de Tindouf. Cest ce quaffirme lONG Human Rights Watch, dans son dernier rapport mondial, dat du 29 janvier 2015.


Les personnes critiques l'gard du Polisario ont pu tenir de petites manifestations publiques sporadiques en 2014. Aucune de ces personnes n'a t emprisonne pour ses opinions politiques, selon HRW, qui prcise nanmoins, que quelques-unes au moins ont fait l'objet de harclement pour avoir critiqu ouvertement le Polisario. Mais, l'ONG ne fait cas d'aucune poursuite pour dlit dopinion politique.
Ce qui contredit ainsi la version propagandiste des autorits marocaines qui ont souvent eu recourir des accusations de squestration, par le Front Polisario, des Sahraouis vivant dans les camps des rfugis.

Le rapport de lONG amricaine atteste galement de la libert de mouvement des rfugis, que ce soit lintrieur ou lextrieur, ltranger notamment. Les rfugis ont t gnralement libres de quitter les camps pour la Mauritanie ou de retourner dfinitivement ou temporairement au Sahara occidental sous contrle marocain, souligne HRW.
Des chercheurs de HRW se sont rendus fin dcembre 2013 dans les camps des rfugis sahraouis pour enquter sur la situation des droits de lhomme. Une enqute quils avaient mene dailleurs en toute libert et sans entrave, selon le directeur adjoint charg du Moyen-Orient et de lAfrique du Nord, Eric Goldstein.
Si par ailleurs, dans son rapport de mission, HRW avait fait tat de restriction de droits des rfugis, elle avait affirm clairement que ses chercheurs nont pas trouv de preuve sur un quelconque genre datteinte grave.
Dans ce rapport, lONG amricaine de dfense des droits de lhomme na pas non plus constat de pratique rgulire de torture par le Polisario. Toutefois, les mmes chercheurs avaient subi un contrle embtant de la part des autorits marocaines lors de laccomplissement de leur mission dans les territoires sahraouis occups.
HRW a maintes fois appel les Nations unies largir le mandat de la Minurso aux droits de lhomme dans les territoires sahraouis occups et dans les camps de rfugis en Algrie.
Dans les territoires occups du Sahara occidental, selon le rapport mondial de HRW, les autorits ont refus la reconnaissance juridique toutes les organisations locales de droits humains dont les dirigeants soutiennent lindpendance de ce territoire, mme aux associations qui ont bnfici de dcisions administratives des tribunaux, comme quoi elles staient vu refuser tort cette reconnaissance.
Les autorits ont galement, selon cette ONG, interdit des dizaines dactivits publiques ou internes prpares par des associations de dfense des droits humains lgalement reconnues.

Le rapport de HRW note quentre avril et octobre, le Maroc a expuls au moins 40 visiteurs trangers du Sahara occidental. La plupart dentre eux taient soit des partisans europens du droit des Sahraouis lautodtermination, soit des journalistes freelance ou des chercheurs qui navaient pas organis leur visite en coordination avec les autorits, a-t-il prcis.

Rabah Beldjenna






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Pas de prisonnier pour dlit dopinion dans les camps sahraouis




07:13 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,