> >

[] [ ]

Le recours aux armes ntait pas une solution

(Tags)
 
Qui tait Sajida al-Rishwai... Emir Abdelkader 0 2015-02-04 07:49 AM
Il y a 20 ans tait assassin Mesmar Jha :... Emir Abdelkader 0 2014-12-03 02:15 PM
Le recours l'arme prconise pour combattre les grves... Emir Abdelkader 0 2014-09-28 09:57 PM
O tait la police Emir Abdelkader 0 2013-12-17 02:38 PM
Il Etait Une Fois La Vie seifellah 1 2013-06-29 08:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le recours aux armes ntait pas une solution

ENTRETIEN. Anwar Haddam, ancien dirigeant du FIS : Le recours aux armes ntait pas une solution








Anwar Haddam, 60 ans, ancien cadre de lex-FIS, pense enfin que le recours aux armes ntait pas la bonne solution pour combattre le pouvoir. Il ne renonce pas la politique et conseille aux frres gyptiens, syriens et libyens de ne pas recourir aux armes

La justice amricaine a refus de vous extrader. Une raction ?

Aprs de longues annes, la justice amricaine a compris que toutes les allgations dont je faisais lobjet taient infondes et quil ny avait aucune raison de maccuser davoir eu un lien quelconque avec les actes de terrorisme en Algrie. Donc, elle a rejet la dcision politique du ministre amricain de la Justice datant de 2005. Ce ministre voulait mexpulser en se basant sur les accusations rapportes par une certaine presse en Algrie et aussi sur la base dune demande de recherche dInterpol. En fait, la cour fdrale a refus mon extradition en labsence de preuve sur mes liens supposs avec le terrorisme tout en confirmant le refus de maccorder le droit lasile politique vu la dcision du ministre de la Justice.


Quelles sont ces accusations ?

Je ne me rappelle pas de toutes les accusations. Mais je peux vous donner quelques exemples. On ma accus dtre derrire lunification des groupes arms (en Algrie dans les annes 1990). Chose qui navait aucun sens puisque je ntais pas en Algrie. Mon arrestation en 1996 et ma dtention qui a dur quatre ans taient purement politique car la dlgation parlementaire du FIS ltranger a eu un soutien international. Mais elle avait comme base juridique la loi sur limmigration.


Pourquoi tes-vous toujours recherch par Interpol ?

Plusieurs mandats ont t mis par Interpol. En fvrier 1996, jai t reu par Nelson Mandela, aprs, il y a eu un autre mandat qui a t mis maccusant dtre all en Afrique du sud pour trafic darmes. Et puis, une certaine presse me lie lattentat du commissariat central. Dans El Watan daujourdhui, un article revient l-dessus alors quaucun mandat dInterpol na t mis ce sujet. Officiellement, je nai jamais t accus de cela.


Avez-vous revendiqu ou justifi lattentat contre le commissariat central dAlger ?

Non.


Á lpoque, vous aviez pourtant dclar : La bombe tait destine au commissariat de police qui est connu pour tre un centre de torture

Dans laffaire de lattentat du commissariat central, je navais fait quun seul communiqu en fvrier 1995, intitul communiqu explicatif de lattentat o javais dit ds la premire phrase : parmi les principes de base du djihad en islam figure celui de ne pas tuer les enfants, les vieillards et les innocents de faon gnrale . Et javais dclar (dans ce mme communiqu) deux choses importantes : le commissariat central, haut lieu de torture et dexcution connu de tout un chacun, tait apparemment vis et quil fallait constituer de toute urgence un comit indpendant denqute sur tous les actes de terrorisme et les atteintes aux droits de lHomme en Algrie . Si quelquun prend une phrase sans tenir compte du contexte, on ne peut rien faire.


Mais vous naviez pas condamn lattentat ?

Nous avons condamn cet attentat. Le GIA mavait mme condamn mort parce que javais demand une enqute sur tous les actes du terrorisme. Mais nous disions en mme temps lpoque : pourquoi certains mdias ne parlent pas des abus du pouvoir ? Je refuse et rejette le coup dÉtat (arrt du processus lectoral de janvier 1992, ndlr) des militaires et des putschistes et je dfends le droit du peuple algrien choisir ses reprsentants. Il faut savoir quil y a eu des abus des deux cts. Et ceux qui ont commenc sont responsables car ils ont utilis les armes contre nous.


Regrettez-vous ce qui sest pass dans les annes 1990 ?

Avec le recul, je crois que le recours aux armes ntait pas une solution car les rgimes militaires peuvent toujours manipuler la violence. Donc quoi quil arrive, aujourdhui, je suis contre le recours aux armes. Et cela mme si le droit international nous donne le droit de nous dfendre car nous tions lus par le peuple et il y a eu un coup dÉtat militaire. Maintenant, jappelle les frres gyptiens, syriens et libyens ne pas recourir aux armes car ce nest pas une solution. Il faut une dsobissance pacifique.


Qui est responsable de la mort de milliers de personnes pendant cette priode ?

Jai toujours appel au rtablissement dans la vrit sur tous les crimes horribles commis dans le cadre dun État de droit et dune justice indpendante. Je fais partie du groupe du FIS qui a toujours ni lexistence de branches arms du FIS. En tant que parti, le FIS ne sest pas engag dans la lutte arme.
Mais ceux qui sont monts au maquis se rclamaient du FIS
Ce sont peut tre des anciens membres du FIS mais ils ne sont pas monts au nom du FIS. Avoir des partis avec des branches arms est une drive.


Souhaitez-vous toujours rentrer en Algrie ?

Oui, je travaille actuellement l-dessus. Je pense que cest le moment de revenir car je serai plus utile lintrieur qu lextrieur du pays.


Comment vous travaillez pour revenir ?

Il y a des ngociations en cours.


Avec qui ?

Je ne voudrais pas en parler pour linstant car il y a des gens qui sopposent mon retour. Mais cette fois-ci, je pense que nous avons frapp la bonne porte.


Pourquoi voulez-vous revenir en Algrie ?

Je suis un Algrien et jai une famille en Algrie. Javais quitt le pays dans le cadre dune mission : reprsenter les lus du peuple auprs de la communaut internationale. Je nai pas arrt de travailler pour mon pays.


Vous avez toujours des ambitions politiques
Mon ambition est de crer avec mon groupe un nouveau parti politique aprs la cration dun centre dtudes stratgiques pour que les dcisions politiques soient prises sur la base dtudes comme cela se fait partout dans le monde.


O se trouve votre groupe ?

En Algrie. Je fais partie des politiciens appartenant au plus ancien mouvement islamique en Algrie : le Mouvement du renouveau civilisationnel (haraket bina hadari) que certains ont appel le mouvement de Djazaara et qui a vu le jour cinq ou six ans aprs lindpendance. En fait, jappartiens une mouvance islamique qui est bien enracine en Algrie. Et nous voulons crer un vritable parti politique.


Vous pensez que les islamistes peuvent encore accder au pouvoir en Algrie ?

Par les armes, non. Par le biais dlections libres et dun nouveau systme politique exprimant le choix du peuple dans sa diversit, oui. Nous avons un projet politique que nous voulons prsenter en toute libert. Au fin fond du pays, le peuple sait qui est derrire cette dcennie noire. Il nous connat.


En quoi consiste votre projet politique ?

On ne peut pas prsenter un projet politique dans une interview. Mais avant darriver cela, il faut un consensus national pour un changement du systme politique. Sur les cinq prochaines annes, on ne peut pas parler de partis politiques proprement dit. Il faut aller vers un nouveau systme pour permettre au peuple de choisir librement ses lus. En fait, nous sommes dans une situation politique marque par un chec total de ceux qui ont arrt le processus lectoral. Ils ont chou tablir un État stable et lÉtat du 1er novembre.




TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le recours aux armes ntait pas une solution




11:37 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,