> >

[] [ ]

Cela sest pass un 8 fvrier 1958, ...

(Tags)
 
Cela sest pass un 26 Janvier 1997... Emir Abdelkader 0 2015-01-26 12:12 PM
Cela sest pass un 27 octobre 1954, Emir Abdelkader 0 2014-10-27 04:38 PM
Cela sest pass un 8 mai 1945, massacres de Stif, Guelma et Kherrata Emir Abdelkader 0 2014-05-08 04:29 PM
Cela sest pass un 5 mai 1931... Emir Abdelkader 0 2014-05-05 04:58 PM
Cela sest pass un 29 avril 1827 : le coup de lventail du Dey dAlger Emir Abdelkader 0 2014-04-29 06:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Cela sest pass un 8 fvrier 1958, ...

Cela sest pass un 8 fvrier 1958, Bombardement de Sakiet Sidi Youcef








Sakiet Sidi Youcef, petit village tunisien situ la frontire algrienne, est bombard par larme franaise, faisant plus de 70 morts et beaucoup de blesss.

En ce samedi 8 fvrier 1958, cest jour de march dans la paisible localit de Sakiet Sidi Youcef. Une grande foule se presse autour des tals. La matine arrive peine son milieu lorsquun grondement effrayant se fait entendre. Une escadrille de chasseurs volant en rase-mottes mitraille le village. Puis trois vague de bombardiers A26 pilonnent les lieux jusqu midi. Les installations anti-ariennes sont neutralises par les Corsair, alors que les A26 dtruisent une mine de plomb dsaffecte qui sert de camp pour les moudjahidine de lALN.
Ce raid meurtrier dtruit sur son passage deux camions de la Croix-Rouge internationale, ainsi que lcole du village remplie denfants.
Bilan de cette opration : entre 72 et 75 morts et 148 blesss, dont une douzaine dlves de lcole et des rfugis algriens regroups par la mission de la Croix-Rouge.
Pour commettre ce massacre, le commandement de larme franaise a envoy une escadrille de 25 avions : 6 Corsair, 8 Mistrals et 11 bombardiers A26. Il leur a fallut moins de trois heures pour rduire le village de Sakiet Sidi Youcef en un champ de ruine et de cadavres.
Cette opration a t dcide en reprsailles contre la Tunisie qui, un mois auparavant, marquait sa solidarit avec le peuple algrien et qui demandait lvacuation totale des forces armes coloniales. Par ailleurs, lALN avait fait subir plusieurs revers aux gnraux franais, entre le 12 septembre 1957 et le 7 fvrier 1958 : plus de 30 incursions de lALN contre les postes franais depuis Sakiet Sidi Youcef. Le 11 janvier prcdent, une patrouille franaise perdait 14 hommes dans une embuscade et la veille du bombardement, un avion touch par la DCA de lALN se voit contraint un atterrissage forc sur larodrome militaire de Tbessa.
Cette expdition punitive dcide par le gnral Salan avec laccord de Robert Lacoste, a t minutieusement prpare avec pour objectif de dtruire la base arrire tunisienne de lALN.
En raction au massacre, Bourguiba rappelle son ambassadeur en France et expulse cinq consuls franais qui exercent dans les principales villes du pays. Il organise le blocus des casernes franaises et met sur pied une visite organise du village par la presse internationale. Le conflit est ainsi expos la face du monde et devient une affaire internationale puisque la Tunisie porte plainte auprs de lONU. Le Conseil de scurit dcide alors une mission de bons offices anglo-amricaine.
Par ailleurs, le directeur de la Croix-Rouge internationale fait le dplacement en personne pour constater le massacre. Massacre qui sera condamn par les allis traditionnels de la France au sein de lOTAN : les pays scandinaves et les Sovitiques. Les Etats-Unis et la Grande Bretagne proposent leur mdiation dans laffaire.
Le gouvernement franais tente de se disculper et dment catgoriquement le bombardement, avant davouer les faits, arguant quil sagit dun acte de lgitime dfense.
A ceux qui ntaient pas encore convaincus, laffaire de Sakiet montre sans lombre dun doute que larme franaise ne dpendait de personne au gouvernement. Rejetant tout contrle civil de lappareil militaire, larme avait acquis la primaut dans les affaires politiques de la France. Incapable de faire obir ses gnraux et dans limpossibilit de retourner lopinion mondiale, le gouvernement de la Quatrime rpublique accepta le plan de paix du prsident Eisenhower qui faisait appel aux bons offices de lAnglais Harold Besley et de lAmricain Robert Murphy pour trouver une solution. Debr protesta : plutt les bons offices de Charles de Gaulle que de lAmricain Murphy ! Et de renouveler ses efforts pour faire dplacer le gnral Salan, mais il se heurta la ferme opposition de Guy Mollet et de Robert Lacoste. Dsormais, les gaullistes avaient franchi le Rubicon : lopinion publique voluait en leur faveur en mtropole. (LAlgrie de de Gaulle et larme)
Ce massacre prcipitera la chute de la IVe Rpublique et acclrera le retour du gnral de Gaulle au pouvoir.
Synthse Z.M.
Sources :
  1. Dictionnaire encyclopdique de lAlgrie , par Achour Cheurfi. Editions ANEP 2007
  2. LAlgrie de de Gaulle et larme , par Joseph A. Field et Thomas C. Hudnut. Editions Arnaud, Paris, 1975. (Extrait repris par Achour Cheurfi dans le Dictionnaire encyclopdique de lAlgrie)
  3. Les trois dcennies Bourguiba. Tmoignage , par Tahar Belkhodja, Editions Publisud, Paris, 1998







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cela sest pass un 8 fvrier 1958, ...




01:41 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,