> >

[] [ ]

Chronique dun crime annonc

(Tags)
 
Un adolescent sur cinq est fumeur chronique Emir Abdelkader 0 2014-08-05 12:44 PM
La chronique de Hafid Derradji : Comment va lAlgrie? Emir Abdelkader 0 2014-07-22 08:46 AM
Palestine : Chronique dune escalade de violence annonce Emir Abdelkader 0 2014-07-11 02:35 PM
Libye : Chronique dune rgression tragique Emir Abdelkader 0 2014-03-19 03:05 PM
Chronique dun bras de fer Emir Abdelkader 0 2014-02-19 04:11 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Chronique dun crime annonc

Sakiet Sidi Youssef

Chronique dun crime annonc



Le bombardement de Sakiet Sidi Youssef le 8 fvrier 1958, par laviation franaise, fut un carnage: 72 morts (dont des enfants et des personnes ges) et de nombreux blesss estims 84. Lvnement annuellement clbr dans le village martyr symbolise, depuis, la fraternit tuniso-algrienne
La France savait que la Tunisie constituait larrire-garde de la rvolution algrienne aussi bien logistique quhumaine et elle fit maintes pressions pour faire cesser cette aide logistique indispensable. Les incidents se multiplirent. Mais ce 8 fvrier 1958, Sakiet Sidi Youssef, un avion franais touch par une mitrailleuse poste dans le village de Sakiet 9h05 du matin, dut se poser en catastrophe Tebessa. Le gnral Edmond Jouhaud prouva une humiliation et tint riposter par tous les moyens dont il disposait. Commandant la 5e Rgion arienne, il dcide deffectuer un raid et demande Gaillard (prsident du Conseil) et Jacques Chaban Delmas (ministre de la Dfense) lautorisation de riposter.

Le crime
25 avions, dont 11 bombardiers B26 du GB 91 et 12 chasseurs NA. T6 de lEALA 12/72 de la base arienne de Bne (Annaba actuelle), dcollent en direction de Sakiet Sidi Youssef. Ce samedi 8 fvrier tait le jour du march du village, la foule tait dense. Les militaires franais prtendent que cette opration na cibl en fait que des cantonnements de rebelles algriens et de postes de gendarmerie et la mine dans laquelle se rfugiaient les rebelles. Il sagissait en fait, selon Georges Hofman, reprsentant du Croissant-Rouge, de la destruction de 96 maisons, une cole primaire, la destruction du service forestier (rgion des mines), des habitations de militaires tunisiens, 5 voitures civiles et militaires et deux camions, dont lun appartenait la Croix-Rouge et le deuxime au Croissant-Rouge. Le bilan est lourd : 72 morts (dont des enfants et des personnes ges) et de nombreux blesss estims 84.

Discours de Bourguiba
Le jour mme, Bourguiba pronona un discours radiophonique chaud l0hl0 : Durant une heure environ, des bombardiers ont jet des bombes sur Sakiet Sidi Youssef et ses environs, y compris lcole et le march, puisque ctait le jour du march, puis ils sont rentrs saufs, se considrant victorieux puisquils ont dtruit un village et ont tu environ 20 personnes non 100 parmi lesquelles des femmes, des enfants et des coliers , tous Tunisiens (...). Ils attaquent, ils tuent, et font une boucherie, une boucherie un jour de march. Cette thse, lopinion publique mondiale ne pourra pas laccepter. Quant nous, il nous faut, en tout tat de cause, matriser nos nerfs. Je suis certain que vous tes tous mus. Soyez srs que votre motion nest pas suprieure la mienne (...). Soyez persuads que cet vnement aboutira, donnera un rsultat important, car il sera trs utile la Tunisie, la cause algrienne et celle de lensemble de lAfrique du Nord. Il nest pas un combat, une agression commise par la France contre nous, qui nait tourn ses dpens finalement, et dont elle ne soit sortie les mains vides (... ). Le monde entier est tmoin de ce que nous uvrons pour attnuer la violence dune raction lagression, mais aussi pour sauvegarder et dfendre la dignit de la Tunisie et pour prendre toutes les mesures, lintrieur et lextrieur, pour empcher le retour de tels incidents. Nous avons rappel notre ambassadeur en France afin de faire sentir aux Franais que nos rapports ne sont plus normaux. Nous avons inform notre ambassadeur en Amrique, puis nous voluons. Viendra le jour o il nous faudra, selon les circonstances, faire intervenir dans cette crise, qui peut-tre saggravera, les organismes internationaux....
Les funrailles des victimes se sont droules le dimanche 9 fvrier en prsence de Bahi Ladgham et du Mufti et de nombreuses personnalits politiques du gouvernement dont le gouverneur du Kef.

Des positions fermes
En signe de deuil, il a t dcid dannuler les festivits de la fte de lIndpendance prvu le 20 mars. Le 10 fvrier, le Conseil constitutionnel condamne lacte et dfend la position de Bourguiba dans la crise. Le jour mme, la Tunisie convoque son ambassadeur Paris. Les autorits tunisiennes dcidrent dvacuer toute la population franaise de Sbetla (55 familles en tout), les ngociations franco-tunisiennes furent rompues, les lignes tlphoniques de lambassade de France Tunisie furent coupes, les consuls de France des 5 gouvernorats furent aviss de quitter le pays. Ce 10 fvrier a t appel officiellement journe de Sakiet, Bourguiba ordonna de couper le ravitaillement des troupes franaises stationnes en Tunisie (22.000 cette date) et refuser laccs au port de Bizerte aux navires franais. Une grve gnrale a t annonce le 10 fvrier, de nombreuses manifestations populaires eurent lieu dans toute la Tunisie. Bourguiba encourageait les dbordements populaires, il tait unanimement soutenu par son opinion publique. Et pour rendre compte au monde entier de la bassesse du crime, des visites guides ont t offertes aux journalistes du monde entier, venus tmoigner de lagression sur Sakiet Sidi Youssef unanimement condamne.

Retentissement international
Dans le monde arabe, lEgypte tait la premire proposer son aide aux victimes, la Syrie et le Maroc (au nom de Mohamed V) annoncrent leur solidarit absolue aux cts de la Tunisie. La Tunisie na pas prsent une plainte aux Nations unies dans les trois jours qui ont suivi le bombardement, les coulisses diplomatiques pour contenir le conflit taient en marche, ce qui permettra aux USA et la G.-B. dentamer leurs interventions de bons offices. Sur le plan arabe, Sakiet Sidi Youssef engagea une solidarit indite pour la Tunisie. Au-del des condamnations catgoriques du Maroc, de la Syrie et de lEgypte, Mohamed V, roi du Maroc, a dcid de parrainer Sakiet Sidi Youssef travers la ville de Sal (environs de Rabat). Une commission a t constitue afin dexaminer les modalits pratiques de venir en aide la ville de Sakiet. Du ct du monde occidental, les USA lpoque provoquaient ladmiration. Son rle positif a t salu unanimement par la presse. Les Etats-Unis donnrent le plus la reconstruction : 80.000 dollars, soit 33 millions de francs, taient le don amricain en monnaie pour Sakiet Sidi Youssef, ce qui tait considrable. Des manifestations sortirent aux USA pour protester contre cette agression, lambassade de France Tunis a recens plus de 1.000 articles consacrs Sakiet Sidi Youssef et la Tunisie, ce qui, du coup, donna une ide claire sur la ralit de la colonisation franaise et les prtendues valeurs quelle dfendait. La cause algrienne est dsormais remise sur la scne et en dbattre lONU tait devenu une question de temps
.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Chronique dun crime annonc




01:14 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,