> >

[] [ ]

Faible suivi travers le pays

(Tags)
 
Repre : 40 ans de rsistance et le reste de travers Emir Abdelkader 0 2014-09-30 12:41 PM
Cellules dormantes des groupes terroristes travers le monde : ... Emir Abdelkader 0 2014-09-26 12:09 AM
Faible mobilisation lors des sit-in : ... Emir Abdelkader 0 2014-03-28 09:23 PM
Droits de lhomme : le Maroc retombe dans ses travers Emir Abdelkader 0 2014-02-13 02:33 PM
La faible productivit des Algriens au travail : un mythe Emir Abdelkader 0 2013-04-08 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,956 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Faible suivi travers le pays

Grve nationale de la coordination des syndicats de lEducation : Faible suivi travers le pays






Le mot d'ordre de grve lanc pour les 10 et 11 fvrier par la Coordination des syndicats de lducation (CSE), l'appui de revendications socio-professionnelles, a connu mardi un suivi mitig travers diffrentes rgions du pays, ont constat des journalistes de l'APS. A Ouargla, quelques lves ont rebrouss chemin, huit heures du matin, laissant apparaitre un suivi partiel de la grve. Dans plusieurs tablissements, notamment du moyen et du secondaire, au chef-lieu de wilaya, les cours ont eu lieu normalement en ce dbut de journe, except pour certaines classes, dont les enseignants ont rpondu lappel de grve. Le dbrayage a t observ diversement. Dans certains tablissements, la quasi-totalit des enseignants ont assur leurs cours le plus normalement, et dans dautres ou seuls les vacataires taient rentrs en classes. A l'Ouest du pays, l'appel au dbrayage a t diversement suivi. Le constat fait au niveau des diffrents chefs lieu de wilaya indique que, dans certains cas, les enseignants ont assur normalement leurs cours alors que dautres ont contraint les lves rebrousser chemin et rentrer chez-eux. La grve laquelle a appel la CSE a t moyennement suivie dans la ville de Constantine. Dans certains tablissements du centre-ville, les lves ont rejoint normalement leurs classes tandis que dans dautres, quelques vagues ont d quitter les coles devant labsence de leurs enseignants. A Ali-Mendjeli, trois collges denseignement moyen (CEM) affichent un taux dabsence de moins de 25 %, a-t-on galement pu constater en milieu de matine. Contact par lAPS, le directeur de wilaya de lEducation a estim le taux de suivi de la grve "moins de 12 %", en attendant, a-t-il soulign, la consolidation de ce taux aux environs de midi. La CSE avait fait tat, dimanche, du maintien de l'appel une grve nationale pour les 10 et 11 fvrier, en dpit des assurances donnes par la ministre de l'Education concernant la satisfaction de la majorit des revendications souleves. "Les portes du dialogue demeureront ouvertes loin de la prcipitation et de la pression des partenaires sociaux" a encore, affirm la ministre de lEducation nationale, Nouria Benghebrit, dans une dclaration la presse, lissue dune visite de travail lundi Tipaza. Mme Benghebrit a appel, cet effet, les syndicats autonomes du secteur mettre lintrt de llve et son avenir au dessus de toutes considrations", rappelant "la multitude de revendications dj satisfaites de 2008 2012".

Dbrayage diversement suivi Alger
La grve des enseignants de deux jours, laquelle a appel la coordination des syndicats de lducation (CSE) a t partiellement suivie au niveau des tablissements scolaires dAlger. Lors dune tourne effectue au niveau de plusieurs tablissements scolaires de la capitale, tels le lyce Arroudj Kheir-Eddine Barberousse, ex Lyce Delacroix, le lyce El Idrissi et le lyce Ibn Ness la place du Premier Mai, ainsi que dautres tablissements au niveau de la Dara de Bab-el-Oued, nous avons pu constater de visu que ceux-ci fonctionnaient normalement. Cest aussi le cas du CEM pasteur de la grande poste et de plusieurs autres coles primaires et collges Hussein Dey. Rencontrs sur les lieux, plusieurs parents dlves ont exprim leur mcontentement quant la dcision prise par les syndicats dentamer un mouvement de grve de 2 jours, tout en se flicitant que celle-ci nait pas t suivie au niveau des tablissements o leurs enfants sont scolariss Les lves et leurs parents sont toujours les victimes. Jespre que les deux parties trouveront un terrain dentente pour le bien de nos enfants, a indiqu une parente dlve. Aux lyces Ibn El Haithem et El Ouartilani, nouveaux enseignants et contractuels nont pas suivi le mot dordre de grve. Les anciens enseignants ont, par contre, observ un arrt de travail, ont indiqu des travailleurs de ces deux tablissements. Les enseignants des CEM Takfarinas et Mustapha Ramdane El Hannafi nont pas suivi le mot dordre de grve, et les cours ont t assurs normalement. Dans la commune de Bab El Oued, la plupart des coles primaires ont fonctionn normalement, et la grve na pas t suivie, notamment aux coles El Farabi et Oum Habiba, dans le quartier dEl Kettani, sur le front de mer. Au lyce de jeunes filles de Frantz Fanon, la grve a t par contre diversement suivie, avec des enseignants qui ont observ le mot dordre des syndicats, alors que dautres, des contractuels, ont gard les lves en classe, certains meublant les heures de cours avec des devoirs en classe. Un peu plus bas, au Boulevard Mira, les enseignants du CEM Nafissa (ex-Dijon), ont assur normalement les cours. Lintersyndicale, regroupant sept syndicats des personnels de lducation, avait appel la semaine dernire une grve prventive de deux jours, lappui de revendications socioprofessionnelles.


Wassila Benhamed




Ain-Defla
Un appel peu suivi
Le mouvement de grve auquel ont appel des syndicats a t trs peu suivi dans la wilaya dAin-Defla. Une tourne de plusieurs tablissements des trois paliers a permis de constater un droulement normal des cours, les alentours des tablissements scolaires vides, les lves en classe. A El-Attaf, le taux de suivi a t cependant plus consquent, particulirement dans le primaire, avoisinant les 31%. Un mouvement qui a t suivi de faon disparate au sein mme des tablissements et loin cependant des taux avancs localement par les syndicalistes. Du ct de ladministration, la direction de lducation ,nous apprend le charg de communication, a relev le taux de 8,43. Sur un ensemble de plus de 14 000 fonctionnaires, 900 grvistes dont 20 intendants ont t recenss . Rencontr la sortie dun lyce, un enseignant nous a dit : La grve, facteur ultime de contestation dmocratique, a t vide de sa substance, elle a t banalise . Mohamed Benmoussa, un parent dlve sinterroge, lui, sur lintrt des lves dans ces grves rptition, surtout en cette priode de devoirs. Quils plantent des piquets de grve les vendredi et samedi, nous serons les premiers les rejoindre .
Un groupe de jeunes lycennes stonne de notre question, la grve, non, nous avons eu cours, de toute faon avec le Bac cette anne, il y a les cours de soutien .

A. M. A.
--------------------------
MASCARA
Taux mitig
La grve de lducation nationale, entame hier dans les tablissements scolaires de la wilaya dans les trois paliers de lenseignement public, a t plus ou moins suivie par les enseignants durant ces deux journes de dbrayage dcides par le SNAPEST, CELA, SNTE, SNAPEP, SATEF, UNPEF, SNAPAP. Contact ce sujet, le prsident de la fdration des parents dlves de la wilaya de Mascara, M. Bouhalouane Habib, nous dira quil soppose ce mouvement de grve bien que, dit-il, il se considre comme tant lun des premiers dfendre les intrts moraux et matriels du corps enseignant, mais, aujourdhui, ajoute-t-il, les syndicats sont en position de force pour revendiquer des droits, tout en omettant de prendre en ligne de compte les lois de la Rpublique et le souci de prserver les intrts des enfants scolariss. On remarque, ajoute-t-il, un dsquilibre entre le taux de participation ce mouvement de grve et le taux dadhsion des enseignants au sein des syndicats qui se relayent pour observer des arrts de travail continuels et cycliques. La fdration dclare que la situation de blocage nous interpelle en tant que reprsentants de parents dlves en vue dintervenir urgemment parce que nos enfants sont victimes de tensions et de litiges syndicaux qui ne les concernent pas, et se disent proccups par cette situation de grve qui se renouvelle tous les ans et qui perdure depuis dix ans, cest pourquoi le reprsentant de la fdration interpelle les uns et les autres pour trouver une solution durable par le biais de la concertation et du dialogue constructif. Selon la cellule de communication de la DEW de Mascara, le taux au premier jour de la grve est de 13,99%, dans le cycle primaire, soit 112 coles sur les 440 pour 544 enseignants grvistes, pour le cycle moyen, le taux est de 11,99%, soit 44 C. E. M sur les 122, tandis que dans le cycle secondaire, le taux se chiffre 0,93%, soit 6 lyces sur 51 selon les mmes sources.

A. Ghomchi
--------------------------
ANNABA
La guerre des chiffres
Le mot dordre a t suivi, hier, diffremment dun tablissement scolaire un autre et dun cycle denseignement un autre, travers la wilaya. Le taux de suivi gnral a atteint 20,56%, selon le secrtaire gnral de la direction de lducation, Lakriaai Abdelhafid, alors que le syndicat fait tat, ce propos, de 55%. Ce mouvement se poursuit aujourdhui pour la seconde et dernire journe, selon le communiqu de la Coordination des syndicats de lducation (CSE) qui fait tat de 12 revendications socioprofessionnelles. Hafid A., membre de lassociation des parents dlves du CEM Max-Marchand, estime quil serait plus rentable que les deux parties sassoient la table des ngociations.
Lenttement peut pousser la situation vers le pourrissement, et ce sont nos enfants qui paieront les consquences. Le dialogue est la meilleure voie pour dnouer toute crise. Noura A., enseignante formatrice lcole primaire Kablouti-Amar, : La tutelle est interpelle pour rgler dfinitivement les problmes auxquels le corps enseignant est confront.
La rponse aux attentes des travailleurs est une condition sine qua non pour que le secteur progresse. De son ct, le prsident de la fdration de lassociations des parents dlves de la wilaya dAnnaba, Abdelhakim Boudra, a appel les deux parties au dialogue pour ne pas porter prjudice aux droits de llve la scolarit qui est un droit constitutionnel .
B. Guetmi
--------------------------
BJAA
Les lves ont perdu une journe et demie de scolarit
La grve du secteur de lducation nationale laquelle a appel la coordination des syndicats de lducation (CSE) na pas connu leffet escompt dans certains tablissements scolaires de la wilaya de Bejaia particulirement au niveau des collges et lyces.
Bien que le palier du primaire ait observ dans la majorit ce piquet de grve de deux jours, les collges et lyces taient partiellement en grve.
Plusieurs enseignants ont accueilli hier leurs lves qui ont suivi les cours normalement alors que dautres enseignants ont rejoint lappel du maintien de la grve.
Les enseignants rencontrs dclarent quil y a un dialogue de sourd entre la tutelle et les sept syndicats qui forment la coordination de lducation. Ils dnoncent la sgrgation dans le reclassement et les promotions internes dans leur profession et surtout les conditions de travail dsastreuses. Hamid, professeur de langue arable au CEM Naceria dira : Il y a une disparit dans le classement.
Je suis PEF class la 14 alors que mon directeur est class la mme catgorie et ne peroit aucune prime de responsabilit.
Certains de mes collgues de la mme promotion nont pas le mme grade et le mme salaire. Alors quon parle de rformes ducatives et de modernisation du secteur . Les lves quand eux ne savent plus a quel saint se vouer .
Vous voyez, nous sommes soumis la loi des enseignants. Jamais ils prennent en compte notre situation et une fois que vous flchissez dans les examens on vous envoie votre bulletin de notes avec la mention fin de scolarit et vous tes dans la rue commente un collgien de Bejaia.
Les parents dlves ne trouvent plus les mots pour qualifier cette srie de grves qui branle de plus en plus le secteur de lducation. Un parent dlve au CEM Ibn Toumert dira : On est impuissant face a cette situation qui perdure et qui prend en otage nous enfants.

M. Laouer
--------------------------
SIDI-BEL-ABBES
Suivi partiel
Le mouvement de grve dcid par la coordination des syndicats de lducation a t partiellement suivi causant toutefois des perturbations dans plusieurs tablissements.Cest au niveau du cycle du primaire que cet arrt a t le plus peru si lon se rfre aux informations contenues dans le communiqu de la direction du secteur o lon enregistre un taux de participation de 31,22 % alors que les taux du moyen et du secondaire ont atteint respectivement 22,46 et 16,69 .Des chiffres toutefois dmentis par les reprsentants de la coordination qui affirme un taux de 60 %
Toujours est-il que les membres de lassociation des parents des lves narrivaient pas contenir leur colre pour dnoncer lirresponsabilit des syndicats notamment en cette phase cruciale de scolarit

A. B.
--------------------------
Tizi-Ouzou
La fdration des parents dlves fustige le recours la grve
La grve dans le secteur de lÉducation nationale laquelle a appel la coordination des syndicats de lducation a t diversement suivie, a-t-on constat.
Certaines tablissements, notamment des primaires, ont tout simplement instruit les lves de ne pas se rendre lcole durant cette grve de deux jours, alors que dans certains autres, des lves ont t carrment renvoys par les grvistes, apprend-on des parents dlves. Des cours ont t, par contre, normalement dispenss dans certains autres tablissements de la wilaya la satisfaction gnrale des lves et de leurs parents. La fdration des parents dlves de la wilaya de Tizi-Ouzou a, faut-il le souligner, dnonc ce recours des syndicats la grve avec toutes ses consquences ngatives sur le parcours scolaire des lves.Pour cette fdration, il aurait t prfrable de ne pas recourir encore une fois la grve ds lors que la ministre de lÉducation nationale ne cesse de rappeler que les portes du dialogue sont toujours ouvertes pour tous les syndicats du secteur.


B. A.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Faible suivi travers le pays




09:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,