> >

[] [ ]

Le ministre, le gnral et les dputs

(Tags)
 
Les dputs se dplacent enfin Ain Salah... Emir Abdelkader 0 2015-02-05 12:09 PM
Grogne de dputs du FLN: ... Emir Abdelkader 0 2014-10-30 12:23 PM
la rponse de la ministre de lEducation au secrtaire gnral du FLN Emir Abdelkader 0 2014-05-23 06:57 PM
Le gnral de corps dArme Ahmed Gad Salah reoit le ministre franais de la Dfense Emir Abdelkader 0 2014-05-20 03:40 PM
Gnral Giap : Mon peuple, mon gnral ! Emir Abdelkader 0 2013-10-06 02:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le ministre, le gnral et les dputs

Le ministre, le gnral et les dputs






On ne paie jamais trop cher une bonne leon , dit le proverbe.
Celle en tout cas actuellement livre au Sud entre une population rsolument dcide prendre sa destine en main et un pouvoir qui se perd en voulant prenniser une rente en est une parfaite illustration.

Inaugur en dcembre 2014, le premier forage pilote pour lexploration et ventuellement lexploitation du gaz de schiste pourrait bien se voir tu dans luf moins de deux mois aprs sa naissance.
Le bras de fer engag depuis le dbut de lanne entre les populations du Sud opposes lexploitation de ce type de gaz et le pouvoir qui tente de saccrocher ce substitut aux puits ptroliers conventionnels vieillissants pourrait bien connatre une issue. Face lintransigeance des habitants de ces rgions, les dcideurs, qui semblent se perdre dans des options le moins que lon puisse dire tonnantes, pourraient bien faire machine arrire ou du moins prendre du recul et se donner plus de temps avant de rebondir.
A ce jour, une srie de tentatives juges maladroites ont t inities par le pouvoir. Hormis le plan du partage du territoire, soigneusement maintenu des annes durant au fond des tiroirs, qui savra tre explosif ds son annonce dans la mesure o il a entrouvert un autre front de frustration inattendu au Nord, les dcideurs avaient auparavant tent dtaler trois cartes. Celle du spcialiste qui savra tre un chec dans la mesure o lexpert a, en moins de deux semaines, dit la chose In Salah et son contraire Mascara, celle du tout scuritaire plutt mal dissimul et enfin celle des lus du peuple.



En effet, de la visite du ministre de lEnergie, Youcef Yousfi, celle des dputs en passant par la vire clair du gnral Abdelghani Hamel, les dcideurs ont vainement tent de saccrocher un projet dsormais rsolument rejet par le Sud, las dtre exploit au dtriment de lpanouissement, du dveloppement et, prsentement, de la sant de sa population. Et ce ne sont certainement pas les avis des experts qui viendront le contredire.
Yousfi avait en effet appel au dbut du mois de janvier la population dIn Salah, lors dune rencontre avec les lus de la rgion, plus de comprhension dans la mesure o lEtat navait gure le choix et que lAlgrie devait garantir sa scurit nergtique , avant de renoncer, le 20 janvier Mascara, en qualifiant lexprience dvaluation technico-conomique du projet et que lEtat navait pas encore pris de dcision dfinitive .
Un jour plus tt, soit le 19 janvier, Abdelghani Hamel avait embot le pas au ministre en tentant, quant lui, lapaisement et louverture dun dialogue, lors dune vire quil a effectue dans la rgion la tte dune importante dlgation, une vire qualifie de menace dguise et qui laissait plutt prsager quun recours loption scuritaire restait envisageable. Endurcis, les reprsentants des contestataires dIn Salah, soutenus par les habitants des autres rgions du Sud, avaient rejet dun revers de main loffre du gnral. Et, enfin celle des dputs qui savra tre finalement un non-vnement.
Dsamorcer une poudrire
Tout ce beau monde dpch dans le seul but de dsamorcer une poudrire qui, au demeurant, risque de faire exploser les champs ptrolifres. Mais dans tout cet imbroglio, les populations du Sud ont plutt pris leur compte la lenteur du gouvernement trouver une solution logique leur proccupation.
Les habitants, mal ou peu informs sur les dangers de lexploitation dhydrocarbures non conventionnels, ont ainsi pris le temps de mieux comprendre et de sinformer sur les rels dangers du projet. Et, du coup, leurs revendications sont montes dun cran et nont dsormais aucun scrupule de passer du verbe lacte. Et les dernires incursions et sit-in tenus au sein mme de la zone dexploration en sont la meilleure preuve.
Paralllement, lon donne ici et l la parole aux es-qualit.

Des universitaires tentent des contributions dont beaucoup commandes sont destines la consommation au Sud. Dautres par contre, plus avertis, semblent plus rsigns mettre en avant ce qui serait salvateur pour le pays, limage du professeur Salhi Essaid.
Pas plus tard quavant-hier, le professeur Salhi Essad a, lors du forum organis par le quotidien Libert, ritr sa conviction que les nergies renouvelables restent la seule alternative pour lAlgrie afin de se mettre labri dune future crise nergtique.
Un point de vue maintes fois dfendu par les spcialistes limage du professeur Abdelkrim Bentellis, spcialiste en exploration et exploitation ptrolire, qui estime quil serait prfrable de se concentrer sur les nergies renouvelables. Pour ce spcialiste il faut penser lavenir et commencer, ds maintenant, rduire notre consommation nergtique, car selon lui, mme le gaz de schiste aura une fin et lavenir cest le solaire et la gothermie profonde .
Le Pr Bentellis nomet pas par ailleurs de prciser quaucune technique utilise ce jour pour lextraction des hydrocarbures non conventionnels ne sest avre plus efficace que la fracturation hydraulique qui reste, selon lui, matrisable et les dangers parfaitement contrlables . Une vision qui, soit dit en passant, pouse la version officielle . Le dbat est en tout cas loin dtre clos


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le ministre, le gnral et les dputs




06:37 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,