> >

[] [ ]

Le pouvoir a chang, et Yassine Ayari est toujours en prison

(Tags)
 
l'Algrie change de ton Emir Abdelkader 0 2014-12-18 02:59 PM
État palestinien : ce que change le vote des dputs Emir Abdelkader 0 2014-12-03 11:36 AM
Le pouvoir ignore lopposition et ne change rien son agenda Emir Abdelkader 0 2014-11-26 02:18 PM
Yassine Brahim le pion du Qatar dont Ennahdha veut faire son Premier ministre Emir Abdelkader 0 2014-10-30 06:32 PM
La peur change de camp :... Emir Abdelkader 0 2014-08-16 08:43 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,936 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le pouvoir a chang, et Yassine Ayari est toujours en prison

TUNISIE. Le pouvoir a chang, et Yassine Ayari est toujours en prison






Le blogueur tunisien, condamn par la justice militaire pour avoir critiqu l'arme sur Facebook, fait les frais d'une justice "qui condamne tous azimuts"

Le procs en appel de Yassine Ayari prvu ce mercredi Tunis n'aura finalement lieu que le 24 fvrier. Mais le maintien en dtention du blogueur, condamn en premire instance pour un statut Facebook dsobligeant, est un symbole fort. Et triste. Celui de la persistance, malgr une rvolution considre dans l'ensemble comme russie, d'une libert d'expression toujours mise mal dans le pays.
Dj activiste sous le rgime dchu de Ben Ali, Yassine Ayari a continu tre actif aprs la rvolution. Ces derniers mois, il s'tait montr trs critique envers le parti Nidaa Touns et Bji Cad Essebsi qui deviendra prsident fin dcembre. Il est, aussi, le fils d'un colonel de l'arme tu en mai 2011 lors d'affrontements avec un groupe de djihadistes. C'est bien, d'ailleurs, parce qu'il s'en est pris la grande muette, qu'Ayari est aujourd'hui derrire les barreaux. Et aucun changement politique n'y a fait.
Justice et pouvoir politique

Le jeune pre de famille est en effet condamn par contumace le 18 novembre trois ans de prison ferme par un tribunal militaire pour "atteinte au moral de l'arme" aprs un statut Facebook dans lequel il critique cette dernire. A ce moment-l, le Premier ministre, choisi par les islamistes de Ennahdha, est le technocrate Mehdi Jomaa. Le prsident est le CPR Moncef Marzouki.
Le 24 dcembre l'aroport de Tunis sa descente de l'avion qui le ramne de Paris, il est immdiatement arrt. Les lgislatives sont passes, les "modernistes" de Nidaa Tounes sont majoritaires. Le pouvoir est en train de changer.
Il est finalement rejug, mais toujours par un tribunal militaire, le 21 janvier et condamn un an de prison ferme. L'lection prsidentielle est alors passe. Moncef Marzouki a t battu par Bji Cad Essebsi, le leader de Nidaa.
Dans un pays o l'on considre la justice affide au pouvoir politique, les changements la tte de l'Etat n'auront donc eu aucun impact sur la constance punir ceux qui l'ouvrent un peu trop. Notamment contre l'arme.
Une arme rpressive

"Les juges, pour certains, ne se peroivent pas comme les protecteurs des droits et des liberts des citoyens, mais comme l'arme rpressive du pouvoir, les excutants d'un ordre normatif dominant aux consignes non officielles et auquel ils veulent plaire", explique Amna Guellali de Human Rights Watch (HRW). "Aprs le pouvoir islamiste, nous sommes passs un pouvoir plus moderniste mais qui dfend un mme axe scuritaire. On continue de mettre les gens en prison tous azimut dans notre pays. Nous esprons que la justice pourra faire elle-aussi bientt sa rvolution."
Le jeune homme a donc port l'affaire en appel et ses dfenseurs soulvent deux autres problmes outre celui de la dfense de la libert d'expression : la question de la justice militaire d'une part, le fond des accusations portes par Yassine Ayari contre l'institution militaire d'autre part.
"Ce que nous demandons en premier lieu, c'est que Yassine soit jug par un tribunal civil et non pas militaire. Les faits qui lui sont reprochs dpendent du civil", explique le porte-parole de son comit de soutien Issam Ayari.
Il est clair que la Justice militaire ne peut qu'tre tente de se venger dans cette affaire. Le chef d'accusation qui pse contre Yassine n'est mme pas recevable puisqu'il ne s'applique normalement qu'en priode de guerre ! Et pourtant ils l'ont condamn."

En outre, le dfenseur du blogueur souligne que le fait d'emprisonner Yassine et de le contraindre se battre pour sa libert a mis un mouchoir sur les accusations qu'il portait alors contre l'arme et qui n'ont jamais fait l'objet d'une enqute officielle. "Imaginez que les journaux qui publient aujourd'hui des articles sur le scandale Swissleaks soient non seulement tous poursuivis en Justice mais qu'aucune enqute ne soit ouverte ! Si la banque souhaite porter plainte elle le fera, mais la justice ouvrira quoi qu'il arrive des enqutes pour dterminer l'ampleur et les cas d'vasion fiscale", avance le porte-parole. "Les accusations de dysfonctionnement dans l'appareil militaire avances par Yassine ont, elles, taient expdies sous le tapis".


Cline Lussato






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le pouvoir a chang, et Yassine Ayari est toujours en prison




03:42 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,