> >

[] [ ]

La carotte aux islamistes, le bton aux dmocrates

(Tags)
 
Les dmocrates peuvent-ils bousculer les islamistes dEnnahdha ? Emir Abdelkader 0 2014-09-08 12:59 PM
Les dmocrates peuvent-ils imaginer lavenir sans les islamistes ? Emir Abdelkader 0 2014-06-14 06:13 PM
Laccolade entre lex-prsident du RCD et le membre fondateur du FIS dissous choque les dmocrates Emir Abdelkader 0 2014-06-12 11:43 PM
Seuls les islamistes ont dit non Emir Abdelkader 0 2014-06-07 01:07 PM
Les islamistes sagitent Emir Abdelkader 0 2014-05-29 03:25 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,950 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La carotte aux islamistes, le bton aux dmocrates

La carotte aux islamistes, le bton aux dmocrates

Aussi paradoxal que cela puisse paratre, les autorits nont autoris ni tolr aucune activit politique ou protestation de rue, lexception de la marche des policiers et celle des habitants dIn Salah.


Une confrence-dbat dans une salle ferme non autorise Alger, le congrs dun parti interdit, des marches de protestation des chmeurs rprimes Ouargla et Laghouat, un mouvement de contestation contre les braconniers venus des pays Golfe est empch violemment El Bayadh
Depuis la leve de ltat durgence en 2011, les liberts collectives nont jamais t autant bafoues, alors que les repentis de lorganisation terroriste de Madani Mezrag sont autoriss se rassembler chaque t dans les forts Linterdiction de la tenue dune confrence-dbat prvue vendredi lhtel Es Safir suscite de lourdes interrogations et naugure rien de bon pour les liberts collectives et politiques en Algrie.
Aussi paradoxal que cela puisse paratre, les autorits nont autoris ni tolr aucune activit politique ou protestation de rue, lexception de la marche des policiers et celle des habitants dIn Salah. Jamais dans lhistoire du pays des policiers nont march dune manire aussi bien organise, de surcrot vers la Prsidence.
Et jamais dans lhistoire du pays, la population dune rgion du Sud ne sest souleve contre Sonatrach pour exiger larrt de lexploitation du gaz de schiste. Rprimer les policiers ou les citoyens dIn Salah est un risque que les autorits nont pas voulu prendre, de peur des consquences inattendues.
A Alger, la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique (CNLTD) sest vu notifier, jeudi soir, linterdiction de mener une confrence-dbat prvue le lendemain lhtel Es Safir. Le motif voqu laisse perplexe : Lintitul de la confrence nest pas assez clair. Sur quel texte la wilaya dAlger sest-elle base pour justifier son refus ? Une question qui irrite matre Chorfi du barreau dAlger. Selon lui, la loi est l pour protger le droit la libert dexpression aussi bien dans un lieu public que priv, de se runir ou dactiver dans un parti. Une runion dans un espace ferm peut tre un meeting, une confrence et mme une foire.
La wilaya, ou plutt les autorits, a fait une lecture fallacieuse de la loi pour interdire la confrence. Son avis est partag par de nombreux hommes de loi, qui estiment que les autorits sont en train de reserrer ltau autour des liberts collectives et politiques.
Cette logique ne cadre pourtant pas avec celle adopte par les autorits lgard du camp islamiste.

En effet, lancien chef terroriste Madani Mezrag, ex-mir du groupe terroriste autoproclam AIS, a clairement dclar, la semaine dernire, sur les plateaux de la chane de TV saoudienne Al Arabya, avoir obtenu lautorisation des autorits pour la tenue dune universit dt pour ses anciens acolytes dans une fort Jijel. Mieux encore, cet ancien responsable terroriste a expliqu que depuis sa reddition en 2001, il a toujours organis luniversit dt avec le consentement des autorits.
La vido montrant un regroupement de dizaines danciens de lAIS venus de tout lest du pays pour entendre le discours de leur chef en a choqu plus dun et raviv la douleur de millions de personnes qui ont vu leurs proches assassins ou massacrs par les hordes dintgristes arms et dont les blessures sont encore bantes. Me Chorfi, offusqu, lance : Je pense que la CNLTD aurait d faire sa confrence dans une fort, puisque les salles leur font peur !
Lavocat ne veut pas parler de la wilaya ; son confrre, Mokrane At Larbi, voque plutt un abus dautorit, expliquant que le droit de tenir une runion est garanti. En ralit, tous les juristes saccordent dire que les autorits usent et abusent des textes au gr de leurs intrts. Pour eux, la tolrance zro nest applique que contre ceux qui sopposent au rgime de Bouteflika.

Salima Tlemani




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La carotte aux islamistes, le bton aux dmocrates




10:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,