> >

[] [ ]

Libye : qui arrtera Daesh ?

(Tags)
 
Terrorisme : Al-Qada, Daesh, mme jihad Emir Abdelkader 0 2015-01-26 02:09 PM
Daesh - al-Qaida : surenchres djihadistes Emir Abdelkader 0 2015-01-12 11:43 AM
Et si Daesh loignait les musulmans de l'islam ? Emir Abdelkader 0 2014-12-11 03:44 PM
Damas fournit des renseignements sur Daesh ... Emir Abdelkader 0 2014-11-29 12:52 PM
Exportation illgale de carburant vers le Maroc, qui arrtera la mafia ? Emir Abdelkader 0 2013-07-01 03:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Libye : qui arrtera Daesh ?

Libye : qui arrtera Daesh ?






D'un ct, un pays dchir par les milices, squatt par l'État islamique et sur lequel prtendent rgner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des Occidentaux diviss sur les moyens d'agir. Et pourtant, en Libye, il y a urgence.
Aprs le chaos, la terreur islamiste ? Avec l'atroce assassinat de 21 Coptes gyptiens et l'irruption de l'organisation État islamique (EI, ou Daesh), le drame libyen a chang de nature. Les Occidentaux peuvent-ils laisser s'installer un "califat" 350 kilomtres des ctes italiennes ? Aujourd'hui, toutes les options sont sur la table. Y compris la guerre.
Pourquoi la situation n'a-t-elle jamais t aussi grave ?
Vingt et un chrtiens supplicis sur une plage libyenne... Le 15 fvrier, l'image de la dcapitation de ces malheureux Coptes gyptiens vtus de combinaisons orange - comme en Syrie - a fait le tour du monde. Et c'est bien ce que voulaient leurs bourreaux. "Nous ne sommes plus sur une colline de Syrie, mais au sud de Rome", aboie un porte-parole de l'EI dans une vido de propagande, comme s'il voulait rveiller la peur millnaire des chrtiens menacs par les Sarrasins... L'organisation met en scne l'horreur pour signer sa prsence sur le sol libyen.
Ce n'est pas la premire fois que ses jihadistes se manifestent en Libye. Depuis six mois, ils s'affichent dans la ville de Derna, en Cyrnaque. Et ne visent pas que les chrtiens. Le 27 janvier, ils ont revendiqu l'attentat qui a fait neuf morts au Corinthia, l'htel le plus prestigieux de Tripoli. Le 18 fvrier, ils ont parad bord d'une soixantaine de pick-up surarms dans la ville de Syrte, en brandissant le drapeau noir. Combien sont-ils ? "Environ 700 hommes, dont 400 Syrte", confie au Figaro un officier de la trs puissante milice de Misrata. Depuis un mois, ils dfient ouvertement le gouvernement (non reconnu par l'ONU) de Tripoli, contrl par la coalition des brigades islamistes Fajr Libya ("Aube de la Libye") - ne pas confondre avec les jihadistes.
Pour l'EI, la Libye offre un avantage que n'ont pas les rgions qu'il contrle en Syrie et en Irak : un accs la mer.
Quels liens rels avec Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclam de Mossoul ? "Des cadres syriens de l'État islamique ont t reprs dans des camps d'entranement de Cyrnaque", confie une source proche d'un service de renseignements. Pour l'EI, la Libye offre un avantage que n'ont pas les rgions qu'il contrle en Syrie et en Irak : un accs la mer. Selon Il Messaggero, la police italienne s'est procur des coutes tlphoniques dans lesquelles l'EI menace d'envoyer d'un coup des centaines de milliers de migrants sur des embarcations la drive en direction de l'Italie...
>> Lire aussi : Trois attentats revendiqus par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye
Jusqu'o peut aller le prsident gyptien Abdel Fattah al-Sissi ?
Dans la nuit du 15 au 16 fvrier, quelques heures aprs la dcapitation des Coptes, le ras a ordonn son aviation de frapper des sites prsums de l'EI dans la rgion de Derna. Pour Sissi, "ce qui se passe en Libye va transformer ce pays en un terreau qui menacera l'ensemble de la rgion, pas uniquement l'Égypte, mais aussi le bassin mditerranen et l'Europe". Il appelle donc une mobilisation internationale en faveur du gouvernement de Tobrouk (reconnu par l'ONU) et du gnral Khalifa Haftar, l'officier libyen qui, il y a un an, a lanc l'opration Dignit contre les islamistes d'Ansar al-Charia dans la ville de Benghazi. À noter que, pour le prsident gyptien comme pour son affid Haftar, la distinction entre jihadistes de l'EI et islamistes de Fajr Libya et d'Ansar al-Charia n'a pas lieu d'tre. Tous sont leurs yeux des "terroristes" radiquer.
Dans le camp des interventionnistes, il y a aussi l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, dont l'aviation base en Égypte a bombard des positions de Fajr Libya en aot 2014 Tripoli. Dans le camp adverse se distinguent la Turquie et le Qatar, qui soutiennent Fajr Libya. Ce 19 fvrier, les Qataris n'ont pas hsit critiquer les frappes gyptiennes du 16 sur Derna. Rplique des Égyptiens : "Vous soutenez le terrorisme." Aussitt, le Qatar a rappel son ambassadeur au Caire...
Qu'en pensent les autres voisins de la Libye ?
Autour de la Libye, c'est la grande pagaille. Le Soudan ne dit mot, mais le rgime islamiste d'Omar el-Bchir prend le contrepied de l'Égypte en appuyant Fajr Libya Tripoli et Ansar al-Charia Benghazi. Le Tchad et le Niger, eux, sont beaucoup plus proches des positions du Caire. "Il faut intervenir en Libye", s'criaient en choeur Idriss Dby Itno et Mahamadou Issoufou il y a deux mois. Fin janvier, ils ont bien voulu donner une chance une mdiation de l'ONU. Mais comme les jihadistes du Sahel trouvent refuge dans le Sud libyen, leur patience a des limites.
Quant Alger et Tunis, ils sont aux antipodes de l'Égypte. "Nous sommes pour une solution politique, pour le dialogue", affirme Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie algrienne. "Il ne faut pas jeter de l'huile sur le feu", ajoute son porte-parole, Abdelaziz Benali Chrif, en rponse aux partisans d'une opration arme. "Nous sommes toujours opposs une intervention militaire, la seule solution est politique, dclare de son ct Habib Essid, le Premier ministre tunisien. La principale raison de la situation [dans laquelle se dbat la Libye] a t une intervention militaire [occidentale contre le rgime Kadhafi], c'est pourquoi notre position est claire."
Pour Alger et Tunis, une nouvelle opration internationale en Libye reprsente un risque majeur : l'afflux leurs frontires de centaines de milliers de rfugis.
Pour Alger et Tunis, une nouvelle opration internationale en Libye reprsente un risque majeur : l'afflux leurs frontires de centaines de milliers de rfugis, parmi lesquels pourraient se glisser des terroristes. Confidence du colonel algrien Abdelhamid Larbi Chrif L'Expression : "L'expansion de Daesh est un grand souci pour l'Algrie et la Tunisie, o des informations circulent sur le retour de centaines de jihadistes tunisiens, libyens et marocains de Syrie via la Turquie".
>> Lire aussi : Sissi rclame une rsolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye
Italie, France, États-Unis : quoi sont-ils prts ?
À Rome comme Paris, les gouvernements sont tiraills. "L'Italie est prte diriger en Libye une coalition pour arrter la progression du califat, qui est parvenu 350 km de nos ctes", a lanc Roberta Pinotti, la ministre de la Dfense, qui a suggr l'envoi de 5 000 hommes sur le terrain. Aussitt, Matteo Renzi, le prsident du Conseil, l'a invite plus "de sagesse et de prudence". À Paris, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Dfense, ne manque pas de rappeler en priv qu'il a sonn le tocsin ds septembre 2014. Officiellement, aucune intervention n'est planifie, mais l'tat-major franais value 100 000 le nombre d'hommes qu'il faudrait dployer en Libye pour y ramener la paix.
En Italie comme en France, les partisans d'une opration arme tiennent le mme raisonnement que Badr Abdelatty, le porte-parole de la diplomatie gyptienne : "Il ne peut y avoir deux poids, deux mesures. Il est inconcevable de combattre avec dtermination Daesh en Syrie et en Irak, tout en l'ignorant en Libye !" Pour eux, une intervention militaire est invitable. Ils savent cependant qu'aucun pays ne pourra la mener seul. Confidence d'un responsable franais : "Notre souhait, c'est une opration internationale couverte par l'ONU. Mais l'Algrie bloque. Les Algriens nous disent : "Si vous aidez Haftar, vous nous aurez contre vous""...
Aux États-Unis, le pril libyen est connu depuis l'assassinat de l'ambassadeur Christopher Stevens, le 11 septembre 2012 Benghazi. D'o les deux raids qui ont abouti la capture de chefs jihadistes (Abou Anas al-Libi, en octobre 2013 Tripoli, et Abou Khattala, en juin 2014 Benghazi). Pour l'heure, Barack Obama ne veut toutefois pas s'engager plus avant dans ce que l'un de ses proches appelle "le pige libyen". Une rsolution de l'ONU pour une opration de paix est-elle possible ?
Pas tout de suite. L'Égypte le sait, qui a renonc le 18 fvrier faire cette demande devant le Conseil de scurit. Pour l'instant, Le Caire se contente de demander l'ONU une leve de l'embargo sur les armes destination du gouvernement (reconnu) de Tobrouk. Mais mme cette mesure fait dbat. "Le problme est qu'il n'y a pas un seul gouvernement contrlant efficacement son territoire. Il n'y a pas une arme libyenne que l'on pourrait soutenir efficacement, dplore Philip Hammond, le ministre britannique des Affaires trangres. La premire condition [ la leve de l'embargo] est la cration d'un gouvernement d'union nationale."
Depuis deux mois, Bernardino León, l'missaire de l'ONU, tente justement de faire dialoguer les frres ennemis de Tobrouk et de Tripoli pour les convaincre de former ce gouvernement d'union. Dans son schma, un Premier ministre de consensus serait paul par deux vice-Premiers ministres, l'un de Tobrouk, l'autre de Tripoli. Il sait que le temps presse. Mais, pour l'instant, chacun voit la Libye sa porte.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Libye : qui arrtera Daesh ?




02:17 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,