> >

[] [ ]

Chez nous, la femme est mme devenue lennemie de la femme

(Tags)
 
Quelle FEMME !!! Censure l'ONU : ... Emir Abdelkader 0 2014-10-03 05:52 PM
Ghardaa : Nous sommes des rfugis chez nous Emir Abdelkader 0 2014-07-18 02:58 PM
La femme dÉvouÉe Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-03-17 05:41 PM
La femme oublie Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-10-25 10:52 PM
La femme abou khaled | french Forum 4 2012-04-16 04:50 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Chez nous, la femme est mme devenue lennemie de la femme

Chez nous, la femme est mme devenue lennemie de la femme

En se rasant une nouvelle fois la tte, Fadhila El Farouk a voulu rendre hommage Katia Bengana, tue le 26 fvrier 1994. Mais lauteure na pas besoin de a pour se faire remarquer, car si elle reste mconnue en Algrie elle est devenue une rfrence dans le monde arabe


- En vous rasant le crne, et en mettant votre photo sur votre compte facebook, quel est le message que vous voulez faire passer ?
Je me suis ras la tte par indignation, je lai fait pour dnoncer beaucoup de choses que je vois dans notre socit et qui mattristent. Le fait de voir les femmes de chez moi considres comme des corps vous au diable me terrasse, surtout quand ces considrations sont mises par les femmes elles-mmes.
Tout est une question de possession de son corps, et chez nous le corps de la femme appartient au pre, aux frres, aux cousins. Le corps de la femme musulmane appartient mme tous les hommes de la socit, puisque ces derniers se donnent le droit de la provoquer ou de linsulter rien que parce quelle ne met pas un tissu sur la tte. Le pire, cest quand je vois lunion de mariage clbre rien que pour le sexe. Chez nous, on pouse encore la femme pour assouvir les dsirs dun mle quon lui a choisi, ou contrainte daccepter.
La preuve dans nos hpitaux ! Allez voir les services des cancreux comment les femmes sont rpudies ds que leurs cheveux commencent tomber. Je me suis donc ras la tte pour dnoncer tout cela, pour dire aux hommes que je suis une femme mme sans mes cheveux, cet lment de la pilosit humaine qui ne mrite pas tout ce dbat mon sens. Il ne faut pas oublier la mmoire de Katia Bengana, laquelle je tiens rendre hommage.
Cette jeune lycenne assassine froidement un certain 26 fvrier 1994 parce quelle refusait un voile sur la tte. Pire, il ne faut pas se voiler la face : aujourdhui, la femme est violente pour maintes excuses, comme cest le cas en Syrie, Irak, Soudan, Afghanistan Au final, si jtais ne quelque part dans une savane africaine, mes cheveux rass et mes seins nus nauraient en aucun cas port prjudice. Malheureusement chez nous, on sest vu importer des traditions religieuses intruses notre socit, et on les a adoptes croyant que ce qui vient du Machreq est religieusement correct, alors quil est pitre.
- Vous tes ne Arris dans un entourage trs conservateur, o les cheveux refltent le tabou plus que la fminit
Je me considre chanceuse dtre ne et davoir grandi dans un entourage berbre, o les femmes avaient une certaine marge de libert. Mais de manire gnrale, la situation de la femme ne me plaisait pas. Petite, mes cheveux reprsentaient mon cauchemar hebdomadaire, puisque les larmes et les cris accompagnaient chacun de mes rendez-vous de douche lorsque ma mre me les peignait.
Mes cheveux qui taient la cause de mes douleurs mont pousse faire ma premire rvolte. A lge de 13 ans, je suis alle chez le seul coiffeur dArris de lpoque, Belkacem quon appelait communment ami Guegua, et je lui ai demand de me couper les cheveux tel un garon. Etonn par ma requte, il me demande si Da Deradji (mon pre adoptif) le savait.
Je me souviens avoir dit oui sans trop me mfier des consquences. de retour au foyer avec ma tresse dans le cartable, jai eu droit toutes les leons sur la maldiction qui allait me frapper de la part des femmes de la famille, savoir ma mre et ma grand-mre. Mon pre adoptif, quant lui, ma gronde pendant longtemps. En fin de compte, javais compris que rien de mal ne marriverait puisque jtais toujours aussi brillante en classe. Javais aussi compris que mes cheveux taient moi, et que je pouvais en faire ce que je voulais. Aujourdhui, quand je les rase, a fait rigoler mes frres, ainsi que mes voisins au Liban qui mencouragent beaucoup !
- Ex-petite fille dArris, ltudiante de Constantine, et lcrivaine du Liban, vous tes devenue lune des voix fministes dexpression arabe ; que pensez-vous des conditions de la femme en Algrie ?
Je pense quil y a deux catgories de femmes dans notre pays : une minorit panouie, consciente et mancipe, qui a envie dexister et qui revendique ses droits. Lautre catgorie, majoritaire, vit dans lendoctrinement religieux qui la diminue aux rangs infrieurs. Ces femmes-l sont enfonces dans une logique de fatwa et des leons sur le jugement dernier. Cest mon constat sur lAlgrienne qui a, jadis, vcu des dceptions nationales. Elle a dabord t trahie par lhomme, son frre du combat national, puisqu laube de lindpendance il la appele rester au foyer.
La dcennie noire a tent dachever le peu de femmes qui restaient et qui ont tenu tte aux conditions sociales. Dans les vnements de mon roman traduit en franais La honte au fminin, jai abord la situation de lAlgrienne pendant cette tragdie. Jai spcialement dvelopp dans son intrigue lhistoire des femmes violes pendant ces vnements de sang et comment la socit leur a tourn le dos. Ces femmes ont svrement t juges et chties par leur entourage, tandis que leurs bourreaux ont t pardonns par le biais dune loi de clmence qui porte de la misricorde uniquement aux assassins.
- En tant quAlgrienne, pensez-vous que la femme en Algrie peut ou pourra assumer son corps et ses dsirs ?
La vie en Algrie est dbordante et se fier aux lois du plus fort semble gnralement tre la solution pour vivre en paix. Si la femme persiste vivre dans cette logique et soutenir les dlires des hommes de fatwa elle ny arrivera jamais. Quand je me projette en arrire, je me souviens que ma grand-mre tait plus libre que les femmes daujourdhui. A Arris, jai connu des femmes qui ont fait la Rvolution, elles taient libres et autonomes, jai mme connu celles qui fumaient sans que quelquun daigne les juger.
Et parfois, je suis ahurie de voir ces bizarreries dans notre socit ; si toutes les socits avancent, la ntre rgresse malheureusement. La femme est mme devenue lennemie de la femme chez nous. En dfendant les valeurs de lhomme, elle sauto-efface dans la mdiocrit qui rgne. Le rsultat nest malheureusement quune socit hypocrite o on flicite une femme qui a port le voile, lui faisant croire quelle sest faite valoir.
- On vous nomme la rvolte, la fministe, la grande gueule, et Aboudjerra Soltani, votre ancien professeur la fac, vous a mme appele dans lune de ses chroniques de presse lennemie de lislam. Et vous, comment dfinissez-vous Fadhila El Farouk ?
Je dirais simplement que je suis une femme amazighe libre et indissoluble.
- Quen est-il, en ce qui concerne Fadhila Melekmi, la vraie femme du quotidien en dehors de lcrivaine ?
Les racines de ma famille sont de Djemila, le patelin de la reine Dyhia, que les Arabes ont appele ensuite la Kahina. Pendant le colonialisme, les Beni Melkem (tribu) ont t de farouches rsistants au colonialisme, qui les a contraints quitter leurs terres. La famille a t donc dchire ; il y a ceux qui se sont installs Batna, Biskra, puis Arris o se sont installs mes proches.
Connus dans le domaine mdical, beaucoup des miens ont t assassins pendant la rvolution nationale, puisquils taient les mdecins des moudjahidine. Cest en suivant la branche de ma famille que je me suis retrouve en fac de mdecine aprs avoir brillamment eu mon bac. Cest mon amour pour la littrature qui ma pousse changer davis et partir Constantine pour faire mes tudes en littrature.
Aujourdhui, je vis au Liban avec ma petite famille, mais mon cur est en Algrie, je viens chaque anne ou tous les deux ans, mais jai hte de revenir minstaller chez moi. Je veux mme avoir une maison dans le Djurdjura que jaime passionnment et pour lequel je compte bientt diter un recueil de posie intitul Des baisers au Djurdjura. Dans mon village, Arris, jai fait beaucoup defforts pour quon rende hommage Da El Houcine aux cts de Ben Boulad.
Je suis une amoureuse de lart, de la littrature, des voyages et des aventures. Au Liban, je suis connue pour mes actions caritatives et contrairement aux autres crivains, je dors trs tt et je me lve tt aussi. En gros, Fadhila Melekmi est une paysanne dArris. Jai rv avec Charles Dickens, Selma Groff et Mouloud Feraoun Cest ainsi que Fadhila Melekmi est devenue Fadhila El Farouk, lhumaniste engage et la fministe respecte.


Hanane Semane






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Chez nous, la femme est mme devenue lennemie de la femme




12:47 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,