> >

[] [ ]

Et la CIA cra le label : Thoriciens du complot

(Tags)
 
Comment la CIA cra Google (suite) Emir Abdelkader 0 2015-02-01 06:31 PM
Comment la CIA cra Google Emir Abdelkader 0 2015-02-01 06:28 PM
Label tunisien Emir Abdelkader 0 2014-12-23 02:44 PM
Moscou met en garde lAlgrie contre un complot amricain Emir Abdelkader 0 2014-03-15 04:51 PM
Le complot accommod pour mettre feu Ghardaia, a t djou Emir Abdelkader 0 2014-01-29 12:52 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-02-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Et la CIA cra le label : Thoriciens du complot

Et la CIA cra le label : Thoriciens du complot

En 1967, la CIA a cr le label Thoriciens du complot pour attaquer quiconque mettait en doute la version officielle.

Les thories du complot devraient tre acceptes comme normales
La dmocratie et le capitalisme de libre march ont t fondes sur des thories du complot.
La Magna Carta, la Constitution et la Dclaration dIndpendance ainsi que dautres documents occidentaux fondateurs taient fonds sur des thories du complot. La dmocratie grecque et le capitalisme de march libre ont galement t bass sur les thories du complot.
Mais ctait le bon vieux temps Les choses ont maintenant chang.
La CIA a invent le terme thoricien de la conspiration en 1967
Tout cela a chang dans les annes 1960.
Plus prcisment, en avril 1967, la CIA a crit un mmo qui a invent le terme thories du complot et recommand les mthodes pour discrditer ces thories. Le mmo a t marque comme psych abrviation pour oprations psychologiques ou de dsinformation et CS pour lunit de la CIA des services clandestins.
Le mmo a t produit en rponse une demande de Freedom of Information Act par le New York Times en 1976.
Le mmo indique:
2. Cette tendance de lopinion est un sujet de proccupation pour le gouvernement amricain, y compris notre organisation.
***
Le but de ce mmo est de contrer et de discrditer les dclarations des thoriciens de la conspiration, de manire empcher la circulation de ces dclarations dans dautres pays. Des informations gnrales sont fournies dans une section classifi et dans un certain nombre de pices jointes non classifies.
3. Action. Nous ne recommandons pas dinitier la discussion autour de la conspiration, l o elle nest pas dj publique. L o la discussion est active, nous recommandons:
a. De discuter du problme de la publicit avec des contacts amicaux dans les lites (en particulier les politiciens et les diteurs), soulignant que lenqute officielle concernant lvnement en question a fait lobjet dinvestigations aussi approfondies quil est humainement possible, que les accusations des contradicteurs sont sans fondement srieux et que toute discussion spculative venir fera le jeu de lopposition. De souligner galement que certains aspects de lexposition du complot semblent tre dlibrment gnrs par des propagandistes. Incitez-les utiliser leur influence pour dcourager la spculation sans fondement et irresponsable.
b. Demployer des lments de propagande et de rfuter les attaques des critiques. Les critiques de livres et des articles de fond sont particulirement appropris cette fin. Les pices jointes non classifies permettant cette orientation devraient fournir des documents dinformation utiles pour crer ces lments de propagande. Notre stratagme devrait souligner, le cas chant, que les opposants sont (I) attachs des thories adoptes avant que la preuve ne soit faite, (II)politiquement intresss, (III) financirement intresss, (IV) htifs et inexacts dans leurs recherches, ou ( V) pris de leurs propres thories.
***
4. Lors de discussions prives avec les mdias, ne pas sadresser un journaliste en particulier, ou sattaquer des publications peut tre encore venir; les arguments suivants devraient tre utiles:
a. Aucune nouvelle preuve significative na merg dont la Commission nait pas tenu compte.
***
b. Les contradicteurs sur-mdiatisent habituellement des lments particuliers et ignorent les autres. Ils ont tendance mettre davantage laccent sur les souvenirs de tmoins individuels (qui sont moins fiables et plus divergents et prtent ainsi plus le flanc la critique)
***
c. Une conspiration grande chelle souvent suggre serait impossible dissimuler aux États-Unis, spcialement depuis que des informateurs peuvent recevoir de grandes gratifications, etc.
***
d. Les contradicteurs ont souvent t attirs par une forme dorgueil intellectuel: ils senflamment sur une thorie et en tombent amoureux; ils se moquent galement de la Commission parce quelle na pas toujours pu rpondre chaque question avec une dcision claire dans un sens ou lautre.
***
f. Quant aux charges que le rapport de la Commission serait un travail bcl qui a t publi trois mois aprs le dlai initialement fix. La Commission a tent dacclrer la publication de son rapport, en grande partie cause de la pression de cesspculations irresponsables dj connues, provenant dans certains cas de ces mmes contradicteurs qui, non contents de ne pas admettre leurs erreurs, formulent de nouvelles critiques.
g. Ces vagues daccusations que plus de dix personnes sont mortes mystrieusement peuvent toujours tre expliques de manire naturelle
5. Lorsque cela est possible, il faut contrer ces spculations en encourageant les rfrences au rapport de la Commission lui-mme. Les lecteurs trangers ouverts desprit devraient encore tre impressionns par le soin, la minutie, lobjectivit et la rapidit avec laquelle la Commission a travaill. Les critiques de livres pourraient tre encourags reprendre leur compte lide que le rapport est, de loin, dune qualit suprieure luvre de ses dtracteurs.
Voici des captures dcran dune partie de la note:
Mmo de la CIA Rsumant les tactiques recommandes par le mmo de la CIA:
  • Prtendre quil serait impossible autant de gens de garder le silence sur une aussi grande conspiration
  • Avoir des gens proches de la CIA pour attaquer les dtracteurs et rediriger le public vers les rapports officiels
  • Prtendre que le tmoignage oculaire nest pas fiable
  • Revendiquer que ce sont de vieilles nouvelles, et quaucune nouvelle preuve significative na merg
  • Ignorer les dclarations de conspiration moins quelles ne soient dj trop actives
  • Dclarer quil est irresponsable de spculer
  • Accuser les thoriciens dtre maris avec leurs thories et den tre pris
  • Accuser les thoriciens dtre politiquement motivs
  • Accuser les thoriciens davoir des intrts financiers dans la promotion de thories du complot
En dautres termes, lunit clandestine des services de la CIA a cr les arguments pour attaquer les thories du complot sur leur fiabilit dans les annes 1960, dans le cadre de ses oprations de guerre psychologique.
Mais alors, elles existent ces thories du complot ?
Oubliez lhistoire occidentale et les mmos de la CIA Les thoriciens du complot ne sont-ils pas stupides?
En fait, les complots sont si frquents que les juges sont forms pour examiner les allgations de complot comme un autre droit lgal tre rfutes ou prouves sur la base dlments de preuve prcis:
La loi fdrale et les codes des 50 États comprennent des lments spcifiques pour aborder la notion de complot, et punir ceux qui fomentent ces conspirations.
Mais examinons ce que les personnes formes peser les preuves et parvenir des conclusions pensent des complots. Regardons ce que les juges amricains pensent.
Sur Westlaw, lun des deux rseaux juridiques que les avocats et les juges utilisent pour des recherche dinformation sur la loi, jai cherch des dcisions de justice, comprenant le mot conspiration. Cest un terme tellement commun dans les procs quil a satur Westlaw.
Plus prcisment, jai eu le message suivant:
Votre requte a t intercepte car elle ne peut rcuprer un si grand nombre de documents.
Par exprience, je sais que cela signifie quil y avait potentiellement des millions ou des centaines de milliers de cas qui utilisent le terme. Les cas taient tellement nombreux, que Westlaw ne pouvait mme pas commencer traiter la demande.
Jai donc cherch nouveau, en utilisant lexpression coupable de conspiration. Jesprais que cela pourrait non seulement affiner ma recherche, au moins assez pour permettre Westlaw de la traiter, et que cela me donnerait les cas o le juge a effectivement trouv laccus coupable dun complot. Cette requte a retourn 10 000 cas exactement qui est le nombre maximal de rsultats que Westlaw peut donner la fois. En dautres termes, il y avait plus de 10 000 cas en utilisant lexpressioncoupable de conspiration (peut-tre y a-t-il un moyen de changer les paramtres pour obtenir plus de 10 000 rsultats, mais je ne lai pas encore trouv).
De plus, comme tout avocat peut le confirmer, gnralement seules les dcisions des cours dappel sont publies dans la base de donnes Westlaw. En dautres termes, les dcisions des tribunaux de premire instance sont rarement publies; les seules dcisions normalement publies sont celles des tribunaux qui instruisent les demandes dappels. Parce que seule une trs petite fraction des cas soumis la justice vont en appel, cela signifie logiquement que le nombre de verdicts de culpabilit dans les affaires de complot dans un procs doit tre beaucoup, beaucoup plus grand que 10 000.
En outre, coupable de conspiration nest quune des nombreuses expressions de recherche utilisables pour trouver les cas o laccus a t reconnu coupable dun procs pour complot. En recherchant sur Google, jai eu 3 170 000 rsultats (comme hier) sous le terme coupable de conspiration, 669 000 rsultats pour le terme de recherche condamnations pour conspiration, et 743 000 rsultats pour condamn pour complot.
Bien sr, de nombreux types de conspirations sont nomms autrement. Par exemple, une doctrine juridique trs ancienne rend illgal pour deux ou plusieurs socits de comploter en vue de fixer les prix, cest appel fixation des prix (1 180 000 rsultats).
Compte tenu de ce qui prcde, je voudrais extrapoler quil y a eu des centaines de milliers de condamnations pour conspiration criminelle ou civile aux États-Unis.
Enfin, de nombreux crimes ne sont pas signals ou sont non rsolus, et les auteurs ne sont jamais attraps. Par consquent, le nombre rel de conspirations commis aux États-Unis doit tre encore plus lev.
En dautres termes, les complots existent de tout temps aux États-Unis, et beaucoup des conjurs sont arrts et reconnus coupables par les tribunaux amricains. Rappelez-vous, la chane de Ponzi de Bernie Madoff tait une thorie du complot.
En effet, le complot est un crime trs bien reconnu dans le droit amricain, enseign tous les tudiants en droit de premire anne dans le cadre de leur programme de base. Raconter un juge que quelquun a une thorie du complot serait comme lui dire que quelquun prtend quon empitait sur sa proprit, ou quil a commis une agression ou vol une voiture. Cest un concept juridique de base.
Évidemment, de nombreuses allgations de complot sont fausses (si vous voyez un juge un dner, demandez-lui de vous raconter certaines des allgations de complot infondes qui ont t faites devant sa Cour). De toute vidence, les gens vont gagner ou perdre devant la Cour en fonction du fait quils peuvent prouver, ou pas, leur rclamation avec des preuves disponibles. Dailleurs, toutes les allgations de violation de proprit, dagression ou de vol ne sont pas vraies.
Prouver une allgation de complot nest pas diffrent de prouver toute autre rclamation juridique et la simple tiquette de complot nest pas moins prise au srieux par les juges.
Il ny a pas que Madoff. Les chefs dEnron ont t reconnus coupables de complot, comme la t le chef dAdelphia. De nombreux responsables gouvernementaux de niveau infrieur ont t reconnu coupables de complot.
Le chroniqueur financier de Time Magazine Justin Fox a crit:
Certains complots des marchs financiers sont rels
La plupart des bons journalistes dinvestigation sont des thoriciens de la conspiration, de fait.
Et que dire de la NSA et des entreprises de haute technologie qui ont coopr avec elle?
Mais nos dirigeants ne feraient pas a
Alors que les gens admettent facilement que des dirigeants dentreprise et des responsables gouvernementaux de bas niveau sont susceptibles de comploter, ils peuvent sopposer fermement lide que les plus riches ou les plus puissants puissent ventuellement comploter aussi.
Mais les initis puissants ont longtemps admis leur participation des conspirations. Par exemple, ladministrateur dObama de lOffice de linformation et des affaires rglementaires, Cass Sunstein, a crit:
Bien sr, certaines thories de la conspiration, selon notre dfinition, sont avres. La chambre dhtel du Watergate utilise par le Comit national dmocrate tait, en fait, mise sur coute par les fonctionnaires rpublicains, oprant la demande de la Maison Blanche. Dans les annes 1950, la Central intelligence agency a administr des mdicaments de LSD dans le cadre du Projet MKULTRA, dans un effort pour tudier la possibilit de contrle des cerveaux. Lopration Northwoods, une rumeur concernant un plan du ministre de la Dfense pour simuler des actes de terrorisme et pour en accuser Cuba, a vraiment t propose par des fonctionnaires de haut niveau
Mais quelquun aurait crach le morceau
Une dfense commune des personnes qui tentent de dvier les enqutes de complots potentiels est de dire que quelquun aurait vendu la mche sil y avait vraiment une conspiration.
Mais le clbre lanceur dalerte Daniel Ellsberg explique:
Cest un lieu commun que vous ne pouvez pas garder de secrets Washington ou dans une dmocratie, quimporte le secret sensible, vous tes susceptible de le dcouvrir le lendemain dans le New York Times. Ces truismes sont carrment faux. Ce sont en fait des histoires pour couvrir les mthodes destines flatter et tromper les journalistes et leurs lecteurs, mais aussi un volet du processus de maintien du secret. Bien sr, de nombreux secrets vont finalement sortir, ce qui naurait pas pu tre le cas dans une socit pleinement totalitaire. Mais le fait est que lcrasante majorit des secrets ne fuit pas pour le public amricain. Cest vrai mme lorsque linformation retenue est bien connue dun ennemi et quand elle est clairement indispensable au rle du Congrs de dcider lentre en guerre ou tout contrle dmocratique de la politique trangre. La ralit inconnue du public et de la plupart des membres du Congrs et de la presse est que les secrets qui seraient de la plus grande importance pour beaucoup dentre eux peuvent tre conservs de manire fiable pendant des dcennies par le pouvoir excutif, mme sils sont connus par des milliers dinitis.
Lhistoire prouve quEllsberg raison. Par exemple:
Cent trente mille personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada ont travaill sur le projet Manhattan. Mais il a t gard secret pendant des annes
Un documentaire de la BBC montre que:
Il y avait un coup dÉtat prvu aux États-Unis en 1933 par un groupe dhommes daffaires de la droite amricaine Le coup dÉtat visait renverser le prsident Franklin D. Roosevelt laide dun demi-million de vtrans de guerre. Les conspirateurs souponns impliqueraient certaines des plus clbres familles en Amrique (les propritaires de Heinz, Birds Eye, GoodTea, Maxwell Hse et le grand-pre de George Bush, Prescott), qui croyaient que leur pays devrait adopter les politiques dHitler et de Mussolini pour combattre la grande dpression.
En outre, ces tycoons dirent au gnral Butler que les Amricains accepteraient le nouveau gouvernement parce quils contrlent tous les journaux. Avez-vous dj entendu parler de ce complot avant? Cen tait certainement un trs grand. Et si les conspirateurs contrlaient dj les journaux, alors la situation doit tre bien pire aujourdhui avec la consolidation des mdias?
  • La dcision de lancer la guerre en Irak a t prise avant le 9/11. En effet, lancien directeur de la CIA George Tenet a dit que la Maison Blanche voulait envahir lIrak bien avant le 9/11, et a insr de fausses preuves dans ses justifications pour le faire. Lancien secrtaire au Trsor Paul ONeill qui sigeait au Conseil national de scurit dit aussique Bush a planifi la guerre en Irak avant le 9/11. Et de hauts fonctionnaires britanniques disent que les États-Unis discutaient dun changement de rgime en Irak un mois aprs que Bush avait pris ses fonctions. Apparemment, Dick Cheney a mme fait des champs du ptrole irakien une priorit nationale de scurit avant le 9/11. Et il a t dmontr aujourdhui quune poigne de personnes taient responsables davoir volontairement ignor la preuve que lIrak navait pas darmes de destruction massive. Ces faits nont t rendus publics que rcemment. En effet, Tom Brokaw a dit: Toutes les guerres sont bases sur la propagande. Un effort concert pour produire la propagande est une conspiration.
En outre, les fonctionnaires et les initis gouvernementaux de haut niveau ont admis des complots spectaculaires aprs les faits, y compris:
Ces aveux napparaissent que de nombreuses dcennies aprs les vnements.
Ces exemples montrent quil est possible de garder des conspirations secrtes pendant une longue priode, sans que personne ne trahisse.
En outre, pour toute personne qui sait comment les oprations militaires secrtes fonctionnent, il est vident que la segmentation sur la base du ne savoir que ce qui est ncessaire, avec une soumission la hirarchie, signifie que quelques initis peuvent lancer laffaire et la plupart des gens impliqus ne comprendront mme pas le tableau gnral en temps rel.
En outre, pour ceux qui pensent que les co-conspirateurs iront se vanter de leurs actes, cest oublier que les gens dans larme ou dans les services secrets, ou qui ont dnormes sommes dargent en jeu, peuvent tre trs disciplins. Ils ne sont pas susceptibles daller la barre pour vendre la mche, comme un bas de plafond ou un voleur alcoolique de bas tage pourrait le faire.
Enfin, les personnes qui effectuent des oprations secrtes peuvent le faire pour des raisons idologiques croire que la fin justifie les moyens. Ne jamais sous-estimer la conviction dun idologue.
Conclusion
Lide gnrale est que certaines conspirations dnonces sont des affabulations mais que certaines sont vraies. Chacune doit tre juge sur ses propres faits.
Les humains ont tendance essayer dexpliquer des vnements alatoires travers des modles connus Cest ainsi que nos cerveaux sont cbls. Par consquent, nous devons soumettre nos thories de causes effets la froideur implacable des faits.
Dautre part, le vieux dicton de Lord Acton est vrai:
Le pouvoir tend corrompre, et le pouvoir absolu tend corrompre absolument.
Ceux qui exploitent sans freins ni et sans la lumire dsinfectante du soleil du contrle public et du devoir de rendre des comptes ont tendance agir dans leur propre intrt et le vulgum pecus sy brlera les ailes.
Les premiers Grecs le savaient, tout comme ceux qui ont contraint le roi signer la Magna Carta, les Pres fondateurs et le pre de lconomie moderne. Nous devrions nous rappeler cette importante tradition de la civilisation occidentale.
Post-scriptum:
Ridiculiser toutes les thories du complot nest en fait quune tentative de faire taire les critiques du pouvoir.
Les riches ne sont pas pires que les autres mais ils ne sont pas ncessairement meilleurs non plus. Les puissants dirigeants peuvent ne pas tre de mauvaises personnes mais ils peuvent tre des sociopathes.
Nous devons juger les puissants individuellement chacun par ses actions, et non par des strotypes prconus quils seraient tous des saints qui agissent dans notre intrt, ou tous des criminels intrigants.


Par George Washington




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Et la CIA cra le label : Thoriciens du complot




11:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,