> >

[] [ ]

Comment Benjamin Netanyahu dfie Barack Obama

(Tags)
 
Benjamin Netanyahu dclare la guerre l'Islam: ... Emir Abdelkader 0 2015-01-13 06:12 PM
Les rires fusent au dÎner pour la presse donn par Barack Obama Emir Abdelkader 0 2014-05-04 01:29 PM
Michelle et Barack Obama envisagent de divorcer Emir Abdelkader 0 2013-12-26 03:02 PM
Barack Obama pour une solution ''mutuellement acceptable'' Emir Abdelkader 0 2013-11-24 03:12 PM
Un demi-frre knyan de Barack Obama vit dans un bidonville Emir Abdelkader 0 2012-07-11 12:37 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Comment Benjamin Netanyahu dfie Barack Obama

Comment Benjamin Netanyahu dfie Barack Obama






La visite aux États-Unis du Premier ministre isralien en dehors de tout protocole agace le camp dmocrate et tend les relations entre les deux pays.


John Kerry a essay de calmer le jeu. À la veille de la visite trs controverse Washington de Benjamin Netanyahu, le secrtaire d'État amricain a affirm hier que le Premier ministre isralien tait "le bienvenu pour venir parler aux États-Unis". Mais il a ajout qu'il tait "curieux, sinon unique", que la visite ait t organise de manire si peu protocolaire.
John Boehner, le speaker rpublicain de la Chambre des reprsentants, a convi Benjamin Netanyahu venir parler devant le Congrs amricain, sans consulter l'administration. Le leader isralien a accept et doit mardi prononcer un discours probablement trs critique l'gard des ngociations internationales sur le programme nuclaire iranien. La Maison-Blanche furieuse de cette invitation faite dans son dos a annonc que le prsident Obama ne rencontrerait pas Netanyahu, comme il est de mise avant une intervention au Congrs, et Susan Rice, la conseillre la Scurit nationale, a qualifi cette visite de "destructrice" pour la relation amricano-isralienne.
Une manoeuvre lectoraliste


Les rapports entre les deux allis n'ont jamais t aussi mauvais, surtout depuis ces dernires semaines. Le prsident Obama et le Premier ministre Netanyahu ne s'apprcient gure et se sont affronts plusieurs reprises sur la politique d'expansion d'Isral dans les Territoires occups, sur les ngociations avec les Palestiniens et bien sr l'Iran. Mais, surtout, leurs intrts divergent de plus en plus. Isral s'inquite beaucoup des ngociations actuelles avec Thran et craint qu'un accord n'allge trop les sanctions et ne permette l'Iran de construire l'arme nuclaire. L'administration Obama de son ct est trs dsireuse sur les deux ans qui lui restent d'arriver une solution et de signer un accord historique.
L'invitation a dclench une norme polmique aux États-Unis. Mme Robert Kagan, un conservateur trs faucon, semble reconnatre que les rpublicains sont alls trop loin. "Amener un leader tranger devant le Congrs pour dfier la politique d'un prsident amricain est sans prcdent", crit-il. Certains accusent le Premier ministre isralien de manquer de respect au prsident Obama en acceptant l'invitation de ses opposants politiques. D'autres lui reprochent ses vises lectoralistes. Netanyahu clame qu'en venant Washington, il n'a coeur que la scurit d'Isral. Mais, curieusement, il se rend Washington alors qu'il est en pleine campagne de rlection en Isral. Il espre sans doute qu'un discours devant le Congrs agrandisse sa stature et lui permette de rafler des voix le 17 mars.

"Le Congrs n'est pas un accessoire pour votre campagne lectorale"

Cette visite aggrave aussi les divisions au sein de la communaut juive. Un groupe pro-isralien proche des positions de l'administration Obama a fait paratre jeudi une publicit dans le New York Times qui prend partie Netanyahu en lui disant : "Le Congrs n'est pas un accessoire pour votre campagne lectorale" et "mettre son nez dans la politique amricaine derrire le dos de notre prsident lu nuit aux relations entre les deux pays". Trois jours plus tard, Shmuley Boteach, un rabbin amricain connu, rpliquait avec une autre pub, toujours dans le New York Times, accusant Susan Rice d'tre "aveugle" aux gnocides juif et rwandais. Au lieu d'essayer d'apaiser les esprits, Benjamin Netanyahu en a rajout en refusant de rencontrer des lus dmocrates, pourtant grands dfenseurs de l'État juif. Un refus qui a beaucoup choqu. Jusqu'ici, Isral avait toujours oeuvr pour mnager les deux camps. Du coup, prs d'une trentaine de congressmen dmocrates ont annonc leur intention de boycotter le discours.
Mme en Isral, on s'inquite des rpercussions long terme sur les relations entre les deux pays. Isral reoit quelque 3 milliards d'aide annuelle des États-Unis et dpend beaucoup de son soutien diplomatique. Plusieurs gnraux et Meir Dagan, ex-patron du Mossad, ont critiqu la politique de Netanyahu, lui reprochant d'tre "destructrice pour l'avenir et la scurit d'Isral". Quant John Boehner, il affirme ne pas regretter son invitation. Il est important que les Amricains entendent les vues de Netanyahu, a-t-il dit. "Le seul conflit ici est entre la Maison-Blanche et Isral."




Le Poin.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Comment Benjamin Netanyahu dfie Barack Obama




08:26 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,