> >

[] [ ]

Nigeria : Maiduguri, ville martyre...

(Tags)
 
La premire martyre de la Rvolution Emir Abdelkader 0 2014-11-19 11:34 AM
Oumhani Arriaz, la martyre vivante Emir Abdelkader 0 2014-11-01 01:56 PM
Khadidja Benguenna exploite le martyre des Palestiniens pour rgler ses comptes avec l'Egypte Emir Abdelkader 0 2014-07-15 11:19 PM
Algrie-Nigeria :... Emir Abdelkader 0 2014-05-10 07:07 PM
Tawergha : le martyre des Libyens noirs Emir Abdelkader 0 2014-02-06 12:50 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Nigeria : Maiduguri, ville martyre...

Nigeria : Maiduguri, ville martyre du terrorisme de Boko Haram






Une nouvelle explosion a fait au moins sept morts mardi Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria dj frappe samedi par un triple attentat attribu Boko Haram.
Selon des tmoins, une kamikaze s'est fait exploser mardi 10 mars au Monday Market de Maiduguri. Ce march a t frapp rcemment par plusieurs attentats-suicides, dont le dernier a fait au moins 15 morts samedi. Clment Adoda, le chef de la police de l'État de Borno (dont Maiduguri est la capitale), a indiqu la presse que l'attaque de mardi avait fait au moins 7 morts et 17 blesss.
Les forces de scurit ont galement procd la dtonation contrle d'une bombe pose non loin du Monday Market, a expliqu Mohammed Kanar, coordinateur pour le Nord-Est de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA).
Des sources mdicales ont dit tre "dpasses", car elles taient toujours en train de soigner certaines des 139 personnes blesses samedi, lorsque trois attentats avaient frapp la ville - l'un d'eux au Monday Market - et tu au moins 58 personnes. Au moins une des explosions avait, l encore, t provoque par une kamikaze, mthode laquelle le groupe islamiste arm Boko Haram a rgulirement recours. Maiduguri, o fut cr le mouvement en 2002, a subi de nombreux attentats depuis le dbut de l'insurrection en 2009.
"Le seul État qui continuera exister est la Rpublique fdrale du Nigeria"
Plus tt mardi, le porte-parole du gouvernement charg des questions de scurit, Mike Omeri, avait estim que le serment d'allgeance du groupe arm l'organisation État islamique (EI), rendu public samedi, tait "un acte de dsespoir, qui survient au moment o Boko Haram enregistre de lourdes pertes". "Boko Haram est en train d'tre limin", a-t-il assur dans un communiqu. "Aucun extrmiste tranger ne peut changer ce fait (...) Il n'y aura pas d'État islamique au Nigeria. Le seul État qui continuera exister est la Rpublique fdrale du Nigeria". Pour les experts, le serment d'allgeance de Boko Haram l'EI est d'abord une opration de propagande, qui pourrait voluer plus tard vers une vritable coopration.
>> À lire : Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes africains attirs par l'État islamique
Ces derniers jours, l'arme nigriane, aide par le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins, a russi reprendre un certain nombre de localits aux islamistes dans le nord-est du Nigeria. Cette coopration militaire rgionale vise rduire la menace islamiste, qui s'est tendue depuis le Nigeria dans les pays voisins. Les forces nigrianes, elles, veulent galement permettre la tenue le 28 mars des lections prsidentielle et lgislatives, dj repousses de six semaines cause des violences.
>> Lire aussi Nigeria : offensive militaire "terrestre et arienne" du Niger et du Tchad
L'arme nigriane a affirm que les islamistes avaient "vcu leur Waterloo" quand ils ont essay lundi soir d'attaquer la ville de Gombi (nord-est), dans l'État d'Adamawa, o ils auraient subi de lourdes pertes. Lundi galement, les troupes tchadiennes et nigrianes ont annonc avoir repris Damasak, ville de l'État voisin de Borno contrle par les islamistes depuis novembre. Mais ce nouvel attentat Maiduguri et d'autres, rcents, dans plusieurs grandes villes du nord du pays, montrent la difficult scuriser la rgion deux semaines d'lections que Boko Haram a promis d'empcher.
Crise humanitaire autour du lac Tchad

Le Comit International de la Croix Rouge (CICR) a pour sa part dnonc mardi une situation humanitaire dsastreuse autour du lac Tchad, o le Nigeria a des frontires communes avec le Niger, le Tchad et le Cameroun. "Nous sommes tmoins d'une crise humanitaire gnralise non seulement au Nigeria, mais aussi dans les pays voisins", a dclar un porte-parole du CICR, Jean-Yves Clmenzo, lors d'une confrence de presse Genve.
Le CICR distribue aux dplacs vivres et articles de premire ncessit et aide soigner les blesss. Pour le chef du CICR au Nigeria, Karl Mattli, cette aide "n'est pas encore suffisante. Il faut faire davantage". Les dplacs nigrians, qui bien souvent ont d tout abandonner, et notamment leurs pices d'identit, ne pourront pas voter aux prochaines lections, ce qui pourrait remettre en cause la validit du scrutin - surtout en cas de victoire du prsident sortant Goodluck Jonathan, le Nord-Est tant considr comme un fief de l'opposition.


(Avec AFP)




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nigeria : Maiduguri, ville martyre...




02:45 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,