> >

[] [ ]

Face aux tortionnaires, elle ne voulait pas de la grce

(Tags)
 
Pouvoir-opposition : Le face--face du 24 fvrier Emir Abdelkader 0 2015-02-23 01:47 PM
un homme qui voulait tuer un musulman relch Emir Abdelkader 0 2015-01-24 12:31 PM
la France est-elle capable de faire face au terrorisme Emir Abdelkader 0 2015-01-09 07:18 PM
La Haica a-t-elle cd face Nessma TV et Hannibal TV ? Emir Abdelkader 0 2014-10-01 04:49 PM
Face face entre un Mozabite et un Arabe sur la situation Ghardaa Emir Abdelkader 0 2014-07-06 11:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Face aux tortionnaires, elle ne voulait pas de la grce

Face aux tortionnaires, elle ne voulait pas de la grce






Cela fait cinquante ans quelle est dans le silence, il faut quelle en sorte un jour. Lhistorien, qui tait devant moi, sest amus pronostiquer une ventuelle sortie de cette grande dame taiseuse, discrte et modeste. Mais ctait plus un vu quautre chose. Et puis, un jour, la parole sest dclenche pour raconter les horreurs dune guerre sanglante dont elle a t lune des actrices. On est dans la ralit et non dans le scnario dun film.


Zahia Kherfallah, aujourdhui 84 ans bien ports, est entre dans la Rvolution comme on entre dans une religion. Imprgne ds son jeune ge par les idaux de justice et influence par les hros quont t les enfants de son quartier La Redoute, Didouche Mourad, les frres Gacem, Cherif Debbih, Bouhara Salah. Elle souffle sur les braises de lhistoire pour le meilleur ou pour le pire. Elle sest confie nous en toute courtoisie.
Militante engage, poseuse de bombes, elle a subi les pires atrocits dans les geles et les commissariats avant dtre condamne mort en 1958, linstar dailleurs de son mari Abelwahab Kernane, mort en 2010.
Zahia est ne le 3 septembre 1931 la Redoute, aujourdhui El Mouradia, o elle a grandi aux chemins des Crtes et la rue des Mimosas. Cest dans le milieu de nationalistes quon a vcu sans nous en rendre compte. On tait imprgns par les idaux de la Rvolution. Dans les faits, Zahia sest implique en 1955 dj lorsquelle ramenait des mdicaments dans des botes chaussures aux responsables de la rsistance.
Elle sera ds 1956, alors quelle exerait en qualit danimatrice et de productrice dmissions Radio Alger, agent de liaison, en ctoyant Bennaceur Abdelmadjid, son recruteur la radio et son cousin Mohand Arezki, qui donnait des directives de la rsistance. Un jour, raconte-t-elle, Smal Madani ma prsente Chergui Brahim qui ma mise en contact avec Belad Abdesslam.

De la radio la gurilla

Brahim tait chef politique de la Zone autonome, cest lui qui supervisait les recrutements. Nous lavons retrouv 60 ans aprs les faits chez lui. A 93 ans, souffrant, il a accept de nous livrer son tmoignage. Durant cette priode charnire, on avait pens quil fallait saboter lconomie par des bombes, on devait recruter des filles dapparence europenne et assez courageuses. Je suis arriv attirer une certaine Fadila, administrateur civil au gouvernement gnral, qui devait poser une bombe au bureau de Lacoste, lpoque o il se vantait du dernier quart dheure. Jen ai inform Yacef Sadi, responsable du groupe arm de la Zone autonome dAlger, depuis aot 1956 aprs la mort du chahid Mokhtar Bouchafa.

On imagine aisment limpact que cela aurait eu sur le cours des vnements, au moment mme o nous avions export notre lutte en mtropole. Mais la bombe na jamais t pose, et Fadila ma dit quon en lavait dissuade. Quant Zahia, qui est une brave fille, elle tait trs belle et sest comporte comme une valeureuse combattante. Elle avait le teint europen et cest ce que nous cherchions pour tromper lennemi. La bombe quelle a dpose LOtomatic a eu un effet psychologique indniable.
Jai toujours soulign son courage et sa dtermination, linstar des autres poseuses de bombes. Ces qualits, on les dcle dans cette lettre poignante adresse son avocat Jacques Verges dans laquelle elle voque son combat rvolutionnaire. Cher matre, je mexcuse si mon ton vous parat un peu grave, mais la question pour moi a son importance : ma grce. Ny rflchissez plus, je ne veux pas la solliciter personnellement et naimerais pas que vous la demandiez pour moi. Je me sens en effet ni vaincue ni coupable, je suis une prisonnire de guerre et larme laquelle jappartiens est dj victorieuse.
Cest elle qui doit me librer ou me venger si je meurs assassine. En face, des tortionnaires de la villa Susini, des incendiaires de mechtas, je me sens jamais innocente. Que Messieurs les responsables franais dcident. Il sagit de leur honneur, aprs tout il ny va que de ma vie. Je vous prie de mexcuser encore et de croire, cher matre, mon amiti.
La condamnation mort de Zahia rsulte de son acte qui a branl la classe politique franaise et encore plus les colons. Zahia avait pos une bombe LOtomatic, dont la presse de lpoque avait largement rapport les pripties. LEcho dAlger du 27 janvier 1957 crivait Kherfallah Zahia et Minne taient ensemble, passant 16h30 devant LOtomatic, elles pntrrent dans ltablissement, montrent sur la galerie o elles sinstallrent face face devant une table pour y consommer des glaces.
Au moment de sen aller, toutes deux descendirent aux toilettes et cest l que, profitant de ce que la plus jeune se lavait les mains en lui tournant le dos, sa compagne dposait derrire la chasse la bombe qui explosa 17h30 en mme temps que celle de la Caftria et du Coq Hardi. Il y a eu 4 morts et plus de 50 blesss. Cette description du journaliste est conforme la ralit, note Zahia. Il convient de rappeler que cette mission ma t confie par Madjid Bennaceur, mon collgue de la Radio et qui ma mise en contact avec son cousin et responsable du groupe, Mohand Arezki, dit Toufik. Avant dexcuter ma mission, jai fait les reprages ncessaires, une fois au Grill room et une fois au Caftria.
Le jour J, je me suis rendue la rue Randon en suivant de loin Madjid et traversant barbels et barrages des paras. Une fois arrive dans le magasin, Bennaceur Mohand Arezki ma remis la bombe en lattachant sur mon ventre, car mon sac tait trop troit. Je refis le mme parcours pour sortir dun barrage de barbels pour joindre la rue Mogador o mattendait Madjid accompagn dune jeune fille (Danile Minne) qui, ma-t-il dit, devra maccompagner pour la pose de la bombe LOtomatic, une destination de dernire minute.
Suite cette mission, jai continu travailler la Radio jusqu fin novembre 1957, date de mon arrestation en France dans lIsre, alors que jtais en mission pour accompagner pour des soins un militant ayant subi des tortures atroces. On ma embarque sur Alger.
On ma emmene au PC du commissaire Redonnet o se trouvaient mes frres Boualem et Mohamed. Ils mont jete dans une cellule o se mlaient des flaques de sang et durine et o les odeurs pestilentielles taient insoutenables. Lors de la reconstitution, les pieds-noirs, en grand nombre, voulaient me lyncher. Le vhicule o jtais, assailli par une foule hystrique, a dmarr en trombe jusqu lAletti. En memmenant Barberousse, jestimais que jtais sauve en marrachant des griffes de linnommable capitaine Folk.
En prison, jai trouv mes surs de lutte et cela tait dj un rconfort. Le criminel de guerre Folk, qui ma fait subir des sances de torture entrecoupes dinterrogatoire, me rptait : Tes histoires de la bombe cela ne mintresse pas, ce qui mintresse cest ce que tu as fait pendant 2 ans et avec qui tu travaillais.
Il voulait me soutirer le nom de mes chefs. Deux ou trois jours plus tard, on me prsente au juge pour une confrontation avec Danile Minne, dj incarcre la prison dEl Harrach. Jai fait lobjet dun mandat de dpt la prison de Barberousse. Zahia est condamne mort lissue dun procs sens unique. En 1959, Zahia bnficie de la grce du gnral de Gaulle. La peine capitale est commue en dtention perptuit.
Elle est transfre avec dautres militants dans les prisons de Maison Carre, Nice, Calvados, Lisieux, Pau et Fresnes, enfin elle connut la libration le 21 avril 1962 aprs le cessez-le-feu. Zahia est et reste fire davoir contribu lindpendance de son pays tout en ayant une pense forte pour tous ceux qui sont tombs au champ dhonneur sans pouvoir vivre ce grand jour de recouvrement de la souveraint nationale. Enfin, Zahia espre que la jeunesse algrienne, quelles que soient les difficults, saura construire son avenir et retenir les leons de ses ans.


* On aura constat que notre moudjahida na pas voqu son parcours post-indpendance, promis pour une prochaine livraison.

Parcours

Zahia est ne le 3 septembre 1931 La Redoute, aujourdhui
El Mouradia, du nom dun de ses valeureux enfants, Didouche Mourad. Animatrice et productrice Radio Alger, Zahia a t veille tt la conscience politique. Elle sengage dans la lutte de libration en 1955 et est agent de liaison. Cest elle qui pose la bombe LOtomatic.

Arrte en France, elle est ramene Alger o elle subit les pires tortures, notamment de la part du sinistre capitaine Folk, un tortionnaire dune rare espce. Elle sjourne dans de nombreuses prisons et est condamne mort en 1958. Elle bnficie de la grce et sa peine est commue.
Elle est lpouse de Kernane Abdelwahab, qui avait rejoint les rangs de la Fdration de France du FLN lge de 19 ans. Arrt par la police franaise Paris et condamn mort en 1958, il est remis en libert la veille de lindpendance. Il est dcd lge de 73 ans en 2010.
Zahia est mre de deux enfants.


Hamid Tahri




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Face aux tortionnaires, elle ne voulait pas de la grce




01:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,