> >

[] [ ]

Un adolescent australien raconte son djihad...

(Tags)
 
Un journal australien publie un dessin humoristique ... Emir Abdelkader 0 2015-01-10 01:04 PM
Un adolescent sur cinq est fumeur chronique Emir Abdelkader 0 2014-08-05 12:44 PM
Ladolescent palestinien Abou Khdeir a t brl vif par les colons Emir Abdelkader 0 2014-07-06 11:27 AM
Un adolescent tu pour blasphme par des rebelles islamistes Alep Emir Abdelkader 0 2013-06-10 06:05 PM
Dcs dun adolescent lors des meutes de Ouargla Emir Abdelkader 0 2013-04-16 07:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Un adolescent australien raconte son djihad...

Un adolescent australien raconte son djihad, de l'cole au "martyre"






Dans un manifeste publi en ligne sur un blog, Abou Abdoullah al-Australi, identifi comme l'Australien Jake Bilardi, 18 ans, revient sur son parcours... jusqu' l'attentat.

"Mon martyre approchant, je veux vous raconter mon histoire" : un adolescent australien prsum mort cette semaine dans une vague d'attentats suicide en Irak a dcrit sa funeste conversion, des bancs de l'cole l'enfer du djihad.
Dans un manifeste de 4.400 lignes, publi en ligne et relay par "The Guardian", Abou Abdoullah al-Australi raconte comment "un colier athe de la bourgeoise Melbourne est devenu un soldat du Khilafah [Califat] prt sacrifier [sa] vie pour l'islam Ramadi, en Irak".
Derrire ce nom de guerre se cache vraisemblablement Jake Bilardi, 18 ans, un jeune homme frle aux cheveux boucls bouriffs, reconnu par des amis et des fidles d'une mosque sur des photos le mettant en scne aux cts de combattants du groupe Etat islamique (EI) en Irak.

Les autorits australiennes ne l'ont pas officiellement identifi mais une autre photo tire d'une vido de propagande qui manerait de l'EI montre une voiture blanche avec le portrait en insert du jeune homme au volant d'une voiture blanche, utilise cette semaine dans une attaque suicide contre une unit de l'arme irakienne Ramadi, l'ouest de Bagdad.

Une attaque qui n'aura fait aucune victime sinon son auteur, selon le gnral irakien Tahssin Ibrahim, interrog par ABC : "Il n'a rien fait. Il s'est juste tu lui-mme, dtruisant quelques voitures."
"Je voyais les talibans comme des hommes d'honneur"

"Malgr des hauts et des bas comme tout le monde, ma vie dans une banlieue ouvrire de Melbourne tait trs confortable", crit Abou Abdoullah al-Australi dans un anglais trs matris.
Le document n'a pas t catgoriquement authentifi mais pour Greg Barton, professeur en sciences sociales l'universit Monash de Melbourne, il est probablement de la main de Jake Bilardi.
Je crois que nous avons affaire un gamin prcoce, intelligent et idaliste, qui tait aussi solitaire et qui a fait son chemin tout seul", analyse-t-il.

L'adolescent, surnomm le "djihadiste blanc", situe le frmissement de sa conscience l'poque o, lve de primaire, il prenait rgulirement son petit djeuner devant la tlvision.
Je regardais presque tous les matins l'mission 'Sunrise' de Channel 7. On y dbattait de questions comme 'Encore une attaque en Amrique, devrions-nous nous mfier des musulmans en Australie ?'"

"Je voyais les talibans comme un simple groupe d'hommes d'honneur dsireux de protger leur pays et leur peuple contre l'envahisseur, et mme si je n'tais pas forcment en accord avec leur idologie, leurs actes taient mes yeux compltement justifis."
"Une vague d'attentats la bombe Melbourne"

C'est, le lire, l'an de la fratrie, passionn de relations internationales, qui lui avait parl d'Oussama Ben Laden et d'Al-Qaida. "Mais je sais qu'il n'est pas heureux que je sois ici [en Irak, NDLR], et je peux assurer que, non, il ne m'a pas 'radicalis'."
Il poursuit seul, isol, sur internet, sa formation intellectuelle et politique, profitant de l'ordinateur portable offert par le gouvernement de l'Etat de Victoria tous les lycens.
Ses recherches, dit-il, rvlent "les mensonges et les trahisons" de l'Occident, particulirement dans les conflits en Irak et en Afghanistan.
Lentement, dans l'ombre, l'adolescent dveloppe "une haine et une opposition farouche au systme reprsent par l'Australie et la majorit des pays du monde". Une conversion totale, irrversible.

De supporteur modr des groupes militants islamiques dans diffrents pays, je suis devenu convaincu que la rvolution mondiale violente tait la rponse aux maux du monde", explique l'adolescent.

Il voque galement un "plan B" s'il ne parvenait pas rejoindre les djihadistes en Irak ou en Syrie, si les autorits australiennes faisaient chec ses projets.
"Ce plan consistait lancer une vague d'attentats la bombe Melbourne, en visant les consulats trangers et des cibles politiques/militaires et des attaques la grenade et au couteau dans des centres commerciaux et des cafs".
Le massacre devait se conclure par la mort de l'auteur dans un attentat suicide l'explosif "au milieu des kuffar [infidles]". Mais Jake Bilardi, parti en aot 2014, n'a pas t arrt par les autorits : son passeport n'a t annul qu'en octobre.

R.F. avec AFP



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Un adolescent australien raconte son djihad...




02:21 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,