> >

[] [ ]

les Retombes de la guerre civile

(Tags)
 
La Libye se dit menace dune guerre civile Emir Abdelkader 0 2014-08-28 11:56 AM
Libye : de la guerre du ptrole la guerre civile Emir Abdelkader 0 2014-03-18 06:54 PM
LEgypte au bord de la guerre civile Emir Abdelkader 0 2014-01-05 02:19 PM
Le risque de guerre civile est rel Emir Abdelkader 0 2013-12-27 07:03 PM
legypte au bord de la guerre civile Emir Abdelkader 0 2013-06-30 06:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
les Retombes de la guerre civile

les Retombes de la guerre civile






En Syrie, la population continue de vivre des atrocits. LAlgrie accueille depuis quatre ans des rfugis. Des familles ont t en effet obliges de se dbrouiller pour scuriser leurs enfants. On se souvient des dplacements en masse de Syriens qui sillonnaient les grandes villes la rechercher dun gte, ou demandant laumne pour subvenir leurs besoins.


Lessentiel, pour eux, tait de trouver un endroit pour ne plus subir les bombardements du rgime et les exactions des groupes autoproclams rvolutionnaires.
Des militants associatifs algriens, mettant de ct tout calcul, nagissant que par esprit humanitaire, avaient pris la responsabilit daider, avec les moyens du bord, les familles syriennes. Ces dernires avaient investi principalement les grandes places publiques square Port Sad, parc Sofia ou place des Martyrs, Alger. Des mois plus tard, sous la pression mdiatique, les autorits ont t obliges de prendre les devants.
Des camps de rfugis ont t ouverts pour offrir un toit provisoire aux familles, particulirement celles accompagnes denfants. Globalement, il ny avait pas de problme de scolarit, la langue arabe aidant leur insertion.
A Alger, par exemple, le centre de colonies de vacances de Sidi Fredj est occup par des familles syriennes, qui y sont prises en charge.
Qui sait, un jour la paix reviendra en Syrie ? Mais il faut se munir dune autorisation pour que la presse puisse les approcher. Laccueil dans les camps a rduit le nombre de rfugis dans la rue.

Gnrosit des Algriens
Cependant, il subsiste toujours des familles qui, faute dinformation ou autres raisons, continuent faire la manche sur les routes. Lune delles occupe prsentement le rond-point de Dly Ibrahim, en direction dOuled Fayet. Compose de six personnes, elle est originaire dAlep. La mre, la cinquantaine, raconte sans hsiter le calvaire : Notre ville est bombarde.
Les groupes terroristes de Daech npargnent personne. Ils tuent. Ils gorgent. Ils condamnent aux pires chtiments quiconque ne partage pas leur vision. Jai d fuir avec mes trois enfants vers lAlgrie. Jattends que mon mari et mes quatre filles me rejoignent.
Ils sont actuellement la frontire turque. Ils essayent de rcolter le maximum dargent pour acheter les billets davion. Notre famille est dchire, mais nous gardons espoir quun jour, nous puissions nous runir de nouveau.
Au cours de la discussion, une voiture sarrte, une dame, donne une pice de monnaie ; la mre syrienne accepte.
Et de poursuivre le rcit de sa msaventure : Nous vivions tranquillement, jusqu ce que la fitna (la zizanie) gagne le pays. Qua-t-on fait pour mriter cela ? A ses cts, un adolescent, 15 ans, souhaite trouver une place dans une cole : Cela fait deux mois que nous sommes Alger. Les Algriens sont gnreux avec nous.

Mais nous dormons le plus souvent dans la rue. Je voudrais poursuivre ma scolarit酻
Quelques minutes plus tard, un jeune homme denviron 25 ans, barbe dune semaine, vient vers nous. Il refuse que notre photographe prenne une photo de la famille. Chez nous, cest la horma (dignit).

Nous nacceptons pas quune de nos femmes apparaisse sur un journal. Pouvez-vous demander votre collgue de dtruire la photo ? Peu aprs, mis en confiance, il raconte son tour : Alep est dmolie. Il ne reste de la ville que les ruines. Il sera impossible de la reconstruire. Nous avons t obligs de venir ici. Nous avons jug que lAlgrie est le meilleur pays pour tre en scurit.
Labsence de visa nous a facilit les choses. Et je remercie les Algriens qui sont dune gentillesse incroyable. Ils aident sans arrire-pense. Pour le moment, nous devons juste rgler le problme du logement. Les dinars que nous rcoltons servent payer lhtel, mais ce nest pas toujours suffisant. Nous avons demand une prise en charge au HCR.
Lorganisation nous a certifi que notre cas sera rgl dans quelques jours. Mais rien de concret pour le moment.
Les visages attrists sont marqus par la fatigue. La famille applaudit larrive du printemps, vu que les dernires nuits nont pas t tendres. Le froid ne les a pas pargns.

Mme constat du ct de Bois Des Cars, Dly Ibrahim. Une famille et quelques femmes demandent aux automobilistes quelques dinars. Nous accostons lune delles, une jeune femme au visage terrass par la tristesse. Je suis dAlep. Actuellement, jhabite Boufarik, prcise-t-elle, ajoutant quelle nest pas marie.
A quelques mtres, des femmes de sa famille mendient.
Les rares familles syriennes abandonnes leur sort attendent quune solution soit trouve. Elles savent que le provisoire peut durer. Les responsables des camps de rfugis sont appels enregistrer leur cas pour les accueillir. LAlgrie a ratifi toutes les conventions onusiennes de protection et de prise en charge des rfugis.


Bsikri Mehdi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

les Retombes de la guerre civile




08:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,