> >

[] [ ]

il y a 53 ans taient assassins Max Marchand, Mouloud Feraoun...

(Tags)
 
Deux gendarmes assassins dans un restaurant Bouira Emir Abdelkader 0 2015-02-03 03:10 PM
pourquoi la France et le Maroc s'taient brouills Emir Abdelkader 0 2015-02-01 12:09 PM
Les terroristes parisiens taient financs par... Emir Abdelkader 0 2015-01-12 04:13 PM
Deux militaires assassins par un groupe terroriste Sidi Bel Abbs Emir Abdelkader 0 2014-09-29 11:50 AM
Le marchand de salades Sadani Emir Abdelkader 0 2014-02-06 03:07 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
il y a 53 ans taient assassins Max Marchand, Mouloud Feraoun...

il y a 53 ans taient assassins Max Marchand, Mouloud Feraoun et leurs compagnons : Des rfrences dhumanisme






Ils taient engags pour les ides rpublicaines, aussi pour lindpendance de lAlgrie, mais dans une relation apaise avec la France et entre les communauts.


Cest en tout cas ce que retient lhistoire, 53 ans jour pour jour aprs le tragique assassinant perptr par lOAS El Biar dans une tentative, note Guy le Nouannic, prsident de lassociation Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons, de porter un ultime coup lespoir de coexistence des deux communauts, trois jours du cessez-le-feu consacr par les Accords dEvian.
Cette association a milit pendant des annes pour une reconnaissance officielle, ct franais, du combat de ces martyrs, morts en dfendant les valeurs universelles de dignit humaine. Chose faite. En dcembre 2001, les noms de Max Marchand et Mouloud Feraoun ont t donns officiellement une salle du ministre franais de lEducation. Jack Lang, et lhomme politique franais Jean Luc Mlenchon, en poste lpoque (ministre de lEducation pour le premier et ministre dlgu pour la Formation professionnelle pour le deuxime), ont prsid la crmonie et lapposition de la plaque commmorative portant lintgralit des six noms, en prsence des proches et amis des victimes.
Il sagit par ordre alphabtique de Marcel Basset, Robert Eymard, Mouloud Feraoun, Ali Hamoutene, Max Marchand et Salah Ould Aoudia. Ils voulaient quune Algrie libre et indpendante vive en relation pacifique avec la France rconcilie avec ses vraies valeurs de libert, dgalit et de fraternit, dclarait alors Jack Lang, qui a tenu une promesse faite auparavant. Un large compte rendu de cet vnement a t publi dans le bulletin dinformation (numro spcial) paru en mars 2002.
En Algrie, en sa qualit dcrivain, Mouloud Feraoun est connu, mais les autres beaucoup moins. Les centres sociaux ducatifs ont t crs en 1957 linitiative de la clbre Germaine Tillion, et cest lexemple de cette dame de grande valeur que les six inspecteurs (entre autres) des CSE ont suivi. Elle leur rendra dailleurs un vibrant hommage dans les colonnes du quotidien Le Monde au lendemain de lattentat. Aprs lindpendance de lAlgrie, chaque anne, depuis 1963 jusquaux annes 1980, la commmoration de la date fatidique a t rpte sans interruption linitiative des enseignants syndicalistes franais et algriens.
Une autre initiative non officielle a t marque pour le 30e anniversaire (1992), ct franais, avec une exposition organise nanmoins sous le patronage de Lionel Jospin, lui aussi ministre de lEducation en poste cette poque. Jean-Philippe Ould Aoudia, qui a dj publi louvrage intitul Lassassinat de Chteau Royal, lui en a ddicac un exemplaire que Lionel Jospin avait promis de lire avec intrt. Spcifiant par ailleurs la qualit dcrivain de Mouloud Feraoun, Jean Amrouche, qui a adress un message loccasion de la commmoration du 12 dcembre 2001, a crit : Il lit et traduit en langage clair les remous profonds de lavenir dans le ventre du prsent. De son ct, parlant de Max Marchand (qui a dabord, notons-le, offici Oran), extrait de son journal, lu par Nesrine, Mouloud Feraoun, note : Il est une espce de moine lac dont lasctisme et le regard me rappellent un peu Gandhi () Instituteur au quartier dshrit de Clos Salembier, Salah Ould Aoudia a ralli les CSE sur invitation de Germaine Tillion qui, en septembre 1955, sest rendue son domicile La Redoute pour le convaincre de rejoindre la premire quipe denseignants des CSE, raconte Juliette Ould Aoudia, sa petite-fille.
Dominique Basset rappelle galement, de son ct, le combat de son mari pour lalphabtisation et lducation, elle-mme ayant particip aux formations de base dans un village o la famille vivait. Lassociation rappelle, quant elle, le rle du syndicat des instituteurs et lappel lanc ds 1960 en faveur dune paix ngocie, cest--dire contre les tenants dune Algrie franaise sign par des intellectuels de renom, dont Roland Barthe, Nathalie Sarraute, Andr Mandouze, les philosophes Maurice Merleau-Ponty et Edgar Morin, Jacques
Prvert, Paul Ricur, le mathmaticien Laurent Schwartz et tant dautres.

Les historiens des deux rives de la Mditerrane doivent procder un travail commun dexamen de ce pass partag avec tout lesprit critique ncessaire, dclarait encore Jack Lang dans son discours dinauguration, mais cest le tmoignage de Ahmed Hamoutene (son pre tait inspecteur denseignement primaire) qui rsume lesprit de ce pourquoi les inspecteurs des CSE sont morts : Les enfants de Ali Hamoutene ddient la force de lamiti et de lespoir aux peuples de France et dAlgrie. 

Djamel Benachour




 

()


: 1 ( 0 1)
 

il y a 53 ans taient assassins Max Marchand, Mouloud Feraoun...




07:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,