> >

[] [ ]

Haneen Zoabi, la candidate arabe qui dfie Isral

(Tags)
 
La femme dun harki candidate pour le FN Emir Abdelkader 0 2015-02-26 11:06 AM
2014 : le monde arabe entre Daech et lchec consomm du printemps arabe (IV) Emir Abdelkader 0 2014-12-30 06:31 PM
Isral: un club arabe bat son rival isralien... Emir Abdelkader 0 2014-11-25 12:23 PM
La candidate Louisa Hanoune dans une premire raction : ... Emir Abdelkader 0 2014-04-19 02:26 PM
Mokri sattaque la candidate Louisa Hanoune Emir Abdelkader 0 2014-03-26 02:48 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Haneen Zoabi, la candidate arabe qui dfie Isral

Haneen Zoabi, la candidate arabe qui dfie Isral






Intrpide, enflamme, provocante, la candidate nationaliste arabe Haneen Zoabi est dteste des Israliens. Elle reprsente une communaut qui dtient les cls des lgislatives du 17 mars.

Ds quelle prend la parole, des activistes dextrme-droite entonnent la Hatikva, lhymne national isralien, dautres lui crient : "Cest notre Etat, pas le tien !", "Haneen Jnine !" ou encore "Les Arabes dehors !" Invite par la facult de droit et des affaires de Ramat Gan, Haneen Zoabi est rduite au silence. A deux semaines des lections gnrales, cette dpute arabe venait dbattre avec cinq autres parlementaires, reprsentant les diffrents groupes de la Knesset, du rle des femmes en politique.
Les hurlements redoublent lorsque lune de ses supporters dploie un chle aux couleurs de la Palestine. Insultes, bousculades. Le doyen fait alors intervenir la police. Au moment o Haneen Zoabi sapprte quitter la salle, un jeune se lve et lui dverse sur la tte le contenu dune bouteille de soda en la traitant de "terroriste".
A lextrieur du btiment, sa conseillre en communication, Emily Moatti, est frappe coups de barre de fer. Quelques jours plus tt, Baruch Marzel, un colon de Hbron et leader de lultradroite religieuse, stait engag sur sa page Facebook "effacer le sourire du visage de Zoabi". "Nous avons tenu notre promesse !" se flicite-t-il dans un message post juste aprs lincident et retir depuis. Paradoxe : tous deux, Marzel et Zoati, ont t autoriss par la Cour suprme se prsenter devant les urnes aprs avoir t disqualifis par la commission lectorale.
Des journaux prsentant les candidats de la liste arabe unifie, Hafa.
(Sbastien Leban / "l'Obs")
"Nous ne sommes pas des victimes"

Intrpide, passionne, rsolue, parfois virulente, Haneen Zoabi est la femme la plus dteste des Israliens. Courant dun meeting lautre, vtue dun pantalon de cuir, de bottines, dun chemisier mauve, et toujours avec le sourire aux lvres, elle explique :
Sils me hassent autant, cest parce que je ne corresponds pas leurs strotypes. Je suis une Palestinienne fministe et laque alors qu leurs yeux, compte tenu des positions que je dfends, je devrais tre une fondamentaliste du Hamas."

Accueillie par des applaudissements, elle prend place sur une semi-remorque transforme en estrade, lentre de Shaab, un village de Galile. "Nous ne sommes pas des victimes, mais les propritaires de cette terre", lance-t-elle une foule clairseme, compose essentiellement dhommes et de quelques femmes assises lcart.
Reprsentante de Balad, un parti nationaliste, elle est assure dtre rlue. Elle occupe la septime place sur la "liste conjointe" prsente par les quatre principales formations arabes. Une premire dans lhistoire du pays. "Nous la soutenons parce quelle nest pas comme les autres. Elle dit ce quelle pense", scrie un tudiant.
En meeting, Haneen Zoabi plait pour son franc-parler.
Ici dans une petite ville de Galile. (Sbastien Leban / "l'Obs")
La Knesset pour tribune

Age de 45 ans et clibataire, cette native de Nazareth tranche dans le paysage politique local. Elle est la premire femme avoir intgr en 2009 la Knesset sous les couleurs arabes. Elle fait partie dune minorit qui compte prs dun habitant sur cinq, tenue en suspicion et stigmatise. "Nous sommes 20% du pays", a rappel Ayman Oudeh, la tte de la liste conjointe, lors dun rcent dbat tlvis. "Pour linstant", lui a rtorqu Avigdor Lieberman, le ministre des Affaires trangres qui prne un change de populations dans le cadre dun accord de paix avec les Palestiniens.
Haneen Zoabi illustre elle seule les bouleversements intervenus au sein de sa communaut depuis Oslo. Durant les trois premires dcennies de l'Etat hbreu, alors que les Arabes taient soumis une administration militaire, sa famille a fourni un vice-ministre de la Sant et un dput-maire de Nazareth, tous deux sous ltiquette travailliste. Elle souligne :
Ctait une poque totalement diffrente. Les gens taient surtout proccups par leur survie et votaient aux deux tiers pour les partis sionistes. Aujourdhui, nous avons pris notre destin en main. Nous sommes plus matures politiquement."

En 2009, Haneen Zoabi tait la premire femme membre d'un parti arabe entrer la Knesset. (Sbastien Leban / "l'Obs")
Elle rejette lide dun Etat juif : "Isral, rpte-t-elle, doit tre un pays dmocratique pour tous ses citoyens." Elle exhorte les siens rclamer lintgralit de leurs droits civiques, tout en revendiquant pleinement leur identit.
Les Arabes israliens, a nexiste pas ! Nous sommes Palestiniens."

Elle considre son mandat parlementaire comme "un moyen et non une fin". Et notamment comme une tribune qui lui permet de dfier les autorits israliennes.
Hae par la classe politique

Le Likoud la surnomme "Miss Marmara" depuis son quipe bord du "Mavi Marmara", un paquebot turc qui, en mai 2010, tenta en vain de forcer le blocus maritime de Gaza. Dix activistes turcs sont tus lors de labordage du navire par un commando isralien. "Je navais jamais t tmoin dune chose pareille. Ctait comme une guerre. Je voulais me rendre Gaza pour librer mon peuple", insiste-t-elle. Interroge par larme, elle chappe la prison grce son immunit parlementaire.
En juin dernier, aprs lenlvement de trois adolescents juifs en Cisjordanie, elle refuse de qualifier les auteurs du rapt de terroristes. Des propos qui lui valent six mois de suspension par le bureau dthique de la Knesset. Elle se dfend :
Jai condamn cet acte. Je suis, bien sr, contre les assassinats et les prises dotages. Mais je rcuse ce mot. Isral crie au terrorisme propos de toute forme de rsistance. Mme un jet de pierre devient du terrorisme."

Quand les dputs chantent la Hatikva, elle quitte lhmicycle. Elle sest aussi rendue en Libye, du temps du dictateur Mouammar Kadhafi, et a salu la "possibilit pour lIran de se doter de larme nuclaire".
Des coups dclat qui lui valent une haine froce dune bonne partie de la classe politique. En six ans de mandat, elle sest fait cracher dessus, conspuer, expulser de multiples reprises. Ses collgues de droite veulent au pire lenvoyer en prison, au mieux lexiler Gaza.
Soutenue par les jeunes Palestiniens

Pour le politologue Amal Jamal, de luniversit de Tel-Aviv, Haneen Zoabi est une cration des mdias.
Les Israliens lont starise pour mieux la pendre haut et court, dit-il. Cest tragique."

Mais sa pugnacit trouve un indniable cho aprs de jeunes Palestiniens dits de "lintrieur" de plus en plus dtermins rclamer leurs droits. "Elle est courageuse", estime Majd Kayyal, un journaliste de Hafa :
Elle sexprime sans se proccuper de savoir comment ses dclarations seront perues par les Israliens. Elle leur dit : 'Cela mest gal si vous ne maimez pas.'"

Le discours de Haneen Zoabi plat aux jeunes Palestiniens,de plus en plus dtermins tre entendus. (Sbastien Leban / "l'Obs")
Sa libert de ton fait des mules. Comme Hanin Majadli. Depuis deux ans, cette jeune femme de 25 ans dialogue avec des juifs israliens sur Facebook. Elle compte mme un frre dYigal Amir, lassassin dItzhak Rabin, parmi ses followers. Elle crit en hbreu, une langue avec laquelle elle entretient, dit-elle, "de bonnes relations". L'tudiante en histoire mdivale prvient :
Mais le contenu de mes messages est aussi dangereux que sil tait formul en arabe. Je refuse de me censurer."

Dans ses textes, elle dnonce un rgime d' "apartheid", revendique un Etat binational sur lensemble de la Palestine mandataire, raconte aussi les vexations quelle subit au quotidien. La propritaire "trs polie" qui, cause de son nom, a refus de lui louer un appartement Tel-Aviv. Les videurs, lentre des bars, qui lconduisent, elle et son petit ami. Les contrles sans fin laroport Ben-Gourion. Elle a baptis sa page : "Citoyen de deuxime classe".
La troisime force

Plus de la moiti de la population arabe vit sous le seuil de pauvret. "Nous formons la couche la plus dshrite du pays, souligne Mohammed Zeidan, directeur de lAssociation arabe pour les Droits humains. Nous sommes victimes dune politique claire de discrimination dans tous les domaines." Un exemple ? Le service national dont les Arabes sont exempts et qui conditionne lobtention de multiples avantages.
Dans une annonce dembauche type, il est
prcis : 'Cherche secrtaire ayant accompli ses formalits militaires'. Comme si pour tre une bonne secrtaire, il fallait avoir fait larme ? Cest un moyen lgal de nous exclure."


Les Israliens arabes dnoncent les discriminations dont ils sont victimes. Ici, Nazareth, plus grande ville arabe du pays. (Sbastien Leban / "l'Obs")
Le professeur Amal Jamal nhsite pas parler de lmergence "dun mouvement des droits civiques". Il explique :
Avec les progrs de lducation et le dveloppement des rseaux sociaux, les Arabes sont de plus en plus conscients des injustices quils endurent. Ils veulent devenir des citoyens part entire."

Lunit affiche par leurs principaux partis en est, selon lui, le reflet. A lissue du scrutin, la "liste conjointe" arabe pourrait devenir la troisime force politique du pays, derrire le Likoud et lUnion sioniste conduite par le travailliste Isaac Herzog et la centriste Tzipi Livni. "Nous esprons obtenir 15 siges contre 11 aujourdhui, et empcher Benyamin Netanyahou de former un cabinet de droite", dclare Youssef Jabareen, un candidat du Hadash, lex-PC isralien.
Cette entente sans prcdent entre communistes, nationalistes et islamistes peut-elle tenir au-del des lections ? Dj, des diffrences sont perceptibles en son sein sur lattitude adopter en cas de victoire du centre-gauche. "Nous avons beaucoup obtenu en soutenant Itzhak Rabin entre 1992 et 1995", rappelle Ahmed Tibi, lun des chefs de file de la liste arabe. Haneen Zoabi, elle, tranche :
Notre position est trs claire. Nous nentrerons dans aucune coalition gouvernementale et nous ne recommanderons pas Isaac Herzog comme Premier ministre."

Christophe Boltanski, envoy spcial




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Haneen Zoabi, la candidate arabe qui dfie Isral




04:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,