> >

[] [ ]

ce qu'a dit Cop, ce qui menace Sarkozy

(Tags)
 
Sarkozy frapp de constater que ... Emir Abdelkader 0 2015-02-03 03:43 PM
BHL : Sarkozy, le meilleur droite Emir Abdelkader 0 2014-12-06 06:58 PM
Financement de la campagne de Sarkozy :... Emir Abdelkader 0 2014-11-12 11:50 AM
Affaire Kadhafi - Sarkozy :... Emir Abdelkader 0 2014-08-20 01:10 PM
Nicolas Sarkozy mis en examen Emir Abdelkader 0 2013-03-21 11:47 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool ce qu'a dit Cop, ce qui menace Sarkozy

Pnalits de l'UMP : ce qu'a dit Cop, ce qui menace Sarkozy






EXCLUSIF. L'ex-prsident va tre entendu dans l'affaire des pnalits : il avait fait rgler par l'UMP l'amende qui lui avait t inflige aprs l'invalidation de ses comptes de campagne en 2012.

Cest la prochaine affaire qui va empoisonner la vie de Nicolas Sarkozy. Juste aprs les lections dpartementales, lancien chef de lEtat sera convoqu au ple financier du tribunal de Paris dans le cadre du dossier dit des "pnalits".
Calendrier lectoral oblige, la date na pas t facile fixer. Mme si ce "rendez-vous" est encore susceptible dtre dcal, la date du mardi 31 mars a t envisage pour entendre Nicolas Sarkozy. Lactuel prsident de lUMP pourrait tre mis en examen pour abus de confiance lissue de son audition.
Que lui est-il reproch ? Laffaire concerne la dernire campagne prsidentielle de 2012. Juste aprs le rejet de ses comptes de campagne lt 2013 par le Conseil constitutionnel pour dpassement du plafond autoris, Nicolas Sarkozy avait fait rgler lUMP les quelque 400.000 euros dune amende qui lui tait personnellement inflige. Les juges estiment que ctait lui de payer, et non son parti.
Environ 400.000 euros litigieux

Dans cette affaire, plusieurs responsables de lUMP ont dj t mis en examen, pour avoir organis et autoris cette opration de remboursement. Tous ont ddouan Nicolas Sarkozy.
Le 3 fvrier dernier, Jean-Franois Cop a t mis en examen pour "abus de confiance". En tant que prsident de lUMP au moment des faits, il est, selon les juges, juridiquement responsable de cette dcision. Lors de son audition dont "lObs" a pris connaissance, Cop a rtorqu :
Je nai fait preuve daucune complaisance envers Nicolas Sarkozy, ni envers qui que ce soit"

Il se dfend : la dcision de faire rgler les 11 millions deuros par le parti, soit les frais de campagne ainsi que les frais de pnalits, a t prise de faon collgiale. Une premire fois rue de Miromesnil, dans les bureaux de lancien Prsident de la Rpublique. Une runion avait t organise en urgence le 4 juillet, jour de la dcision du conseil constitutionnel.
Selon Jean-Franois Cop, tout le monde tait d'accord sur
le remboursement. (Kenzo Tribouillard / AFP)
Et Cop tait loin dtre la seule huile prsente ce jour l. Jrme Lavrilleux lui aussi entendu dans le dossier et plac sous la statut de tmoin assist - donne la liste des participants : il y avait l Eric Cesari, lex-directeur gnral du parti, Michel Gaudin, directeur de cabinet de Sarkozy lpoque, Pierre Giacometti, le sondeur, et Franck Louvrier, son conseiller en communication.
Tout le monde est daccord pour que lUMP prenne en charge tous les frais engendrs par le rejet des comptes de compagne. Le mot pnalits na-t-il jamais t voqu ? Cesari ne se souvient pas den avoir entendu parler. Lors de son audition, ce proche de Sarkozy a expliqu :
Onze millions, cest un chiffre rond facile annoncer."

Cette dcision, qui est aujourdhui au cur de lenqute, a ensuite t valide lors dun bureau politique de lUMP largi quelques jours plus tard, le 8 juillet. Cette fois encore, Cop se souvient que tout le monde tait "unanime" pour que lUMP "assume de manire solidaire les consquences financires de la dcision" du Conseil constitutionnel. "Personne na mis parmi les personnalits politiques la moindre rserve sur ce processus", poursuit Cop.
Un complot de Franois Fillon ?

Pas sr que le thme sera abord par Nicolas Sarkozy lors de son audition. Jean-Franois Cop, lui n'a pas fait l'impasse. Pour le maire de Meaux, il ne fait aucun doute que toute cette affaire judiciaire n'aurait jamais exist sans Franois Fillon... En pleine guerre interne l'UMP suite au scandale Bygmalion, le dput de Paris a en effet rencontr les commissaires aux comptes du parti le 25 juin dernier. Soit deux jours avant que ces derniers n'alertent la justice au sujet de ces fameuses pnalits.
Et le 24 juin, Franois Fillon djeunait avec Jean-Pierre Jouyet pour lui demander de "taper vite" dans cette affaire pour faire barrage au retour de Nicolas Sarkozy. Jean-Franois Cop feint de s'tonner :
Il est quand mme troublant qu'ils [les commissaires aux comptes, ndlr] ne m'aient pas alert personnellement durant la priode c'est dire prs de 12 mois."

Du temps de sa prsidence du parti, il explique n'avoir jamais t prvenu que le paiement des pnalits posait un problme juridique. De son cot, Franois Fillon a toujours dmenti avoir foment un quelconque complot.


Violette Lazard



 

()


: 1 ( 0 1)
 

ce qu'a dit Cop, ce qui menace Sarkozy




10:20 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,