> >

[] [ ]

Dpenses de sant : les mnages se ruinent en soins

(Tags)
 
Mohamed Djellab annonce la fin des soins gratuits ... Emir Abdelkader 0 2015-01-21 12:22 PM
Les dpenses des Algriens ont tripl Emir Abdelkader 0 2014-12-28 11:46 AM
Gratuit des soins: Mythe ou ralit ? Emir Abdelkader 0 2014-10-09 12:24 PM
35%des mnages amricains ne peuvent plus rembourser leurs crdits Emir Abdelkader 0 2014-08-31 04:19 PM
Dpenses militaires en 2013: LAlgrie 20me mondial, le Maroc 46me Emir Abdelkader 0 2014-02-06 08:26 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Dpenses de sant : les mnages se ruinent en soins

Dpenses de sant : les mnages se ruinent en soins












La part des dpenses de sant la charge des mnages a atteint 25% en Algrie, au moment o des pays enregistrent une diminution significative, selon les recommandations de lOMS et de la Banque mondiale, qui fixent ce taux moins de 10%.


Un taux valu selon les comptes nationaux de la sant, labors par le ministre de la Sant en collaboration avec lUnion europenne, dans le cadre du programme dappui au secteur de la sant, qui constitue un lment daide la dcision dans la formulation des politiques appropries, selon le rapport non encore rendu public. Dans la cartographie financire du systme de sant algrien, les mnages sont la fois source et agent de financement.
En tant que source : ils gnrent des ressources financires qui vont vers les agents de financement (CNAS), et en tant quagent de financement en sadressant aux prestataires privs sans tre rembourss, note Lamri Larbi, conomiste de la sant, auteur de cette tude. Une hausse qui explique la transition pidmiologique avec lavnement des maladies non transmissibles et la croissance dmographique, le recours massif au secteur priv et le non-remboursement des prestations, linsuffisance des services durgences, les multiples obstacles daccs au secteur public.

SENDETTER POUR SE SOIGNER

Comme il est aussi important dajouter les sommes payes par les mnages de faon indirecte que sont les 20% du ticket modrateur non rembours aux assurs sociaux sur lachat de mdicaments mme avec la carte Chifa dont on ignore lestimation. Actuellement laccs des mnages aux services de sant privs ne concerne pas uniquement les mnages aiss et hauts revenus.

Les mnages aux revenus moyens et mme faibles y ont recours avec lavnement du risque de ce que les conomistes de la sant appellent les dpenses catastrophiques qui conduisent lappauvrissement des mnages les plus vulnrables conomiquement, note lconomiste de sant et de relever que les mnages pauvres financirement vendent leurs biens matriels et sendettent parfois pour payer leurs soins.
Ces dpenses rduisent leur pargne qui aurait pu servir amliorer leurs conditions de vie, signale-t-il. Ainsi, le niveau lev de dpenses de sant des mnages, tablies 214 milliards de dinars en 2011, selon lenqute sur les mnages de lONS, dpasse mme les dpenses totales de lassurance maladie qui se sont leves, la mme anne, 186 milliards de dinars alors que le montant pour lanne 2012 a atteint 226 milliards de dinars 1/10e du taux daccroissement entre le chiffre de lenqute de 2001 et celle de 2011, relve le spcialiste, qui ncarte pas des situations dangereuses et contraignantes que sont les dpenses catastrophiques et lappauvrissement des mnages les plus vulnrables conomiquement cause de leurs soins.
Pour M. Lamri, ce risque menace de nombreuses familles ncessiteuses et les dpenses directes de sant des mnages vulnrables sont souvent la cause de leur appauvrissement et viennent contredire le premier des Objectifs du Millnaire pour le dveloppement (OMS) pour 2015, qui est de rduire de moiti la pauvret dans le monde.
Pour justement viter ce type de situation, lconomiste de la sant prconise, entre autres, la rvision des niveaux de remboursement des actes, lencadrement conomique et financier du secteur priv par ladministration publique pour contrler les prix pratiqus et prestations fournies, llargissement de la couverture du risque maladie aux caisses dassurances conomiques.

Comme il recommande aussi la ralisation dune enqute nationale sur la consommation des services et produits de sant auprs des mnages. Les rsultats et les analyses y affrents seront dune grande valeur pour les dcideurs pour une planification globale en matire de sant (services mdicaux, quipements, structures de sant) et le dveloppement de politique de sant pour rpondre correctement aux besoins de la population.


Djamila Kourta

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Dpenses de sant : les mnages se ruinent en soins




11:01 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,