> >

[] [ ]

Les Algriens en force au Bardo

(Tags)
 
Attentat du Bardo : le muse de l'horreur Emir Abdelkader 0 2015-03-24 11:19 AM
Tunis: la rouverture du muse du Bardo reporte... Emir Abdelkader 0 2015-03-24 10:49 AM
L'Etat islamique revendique l'attentat du Bardo Emir Abdelkader 0 2015-03-19 10:56 PM
Lun des terroristes du Bardo tait un militant dEnnahdha Emir Abdelkader 0 2015-03-19 01:45 PM
Attaque au muse du Bardo : ... Emir Abdelkader 0 2015-03-19 01:30 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-03-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les Algriens en force au Bardo

Imposante marche Tunis contre le terrorisme : Les Algriens en force au Bardo






Tunis, sixime jour aprs lattaque du muse du Bardo. Un important dispositif de scurit quadrillait le primtre du muse ce mardi, et pour cause, ce sanctuaire de la culture tunisois a rouvert officiellement ses portes hier. Un geste fort et solennel pour dire la dtermination des autorits tunisiennes ne pas cder la terreur.


Et pendant que les voitures officielles dfilaient sous haute escorte rue Mongi Slim, devant le muse, des centaines de manifestants, masss devant le Bardo sous une pluie battante, scandaient : Touns horra, irhab barra ! (Tunisie libre, terrorisme dgage !). Le drapeau tunisien se dclinait sous toutes les coutures : en cape, en fanion, en casquette, en charpe
Le Bardo tait le point de chute dune imposante marche contre le terrorisme qui stait branle depuis Bab Sadoune, environ deux kilomtres du muse, dans la banlieue de Tunis.
La marche porte lestampe du Forum social mondial, large rassemblement altermondialiste et antilibral quabrite la Tunisie pour la seconde fois, aprs celui de 2013, et qui se droule du 24 au 28 mars au campus universitaire Farhat Hached dEl Manar. Par cette marche, les organisateurs voulaient dire leur solidarit avec le peuple tunisien aprs lattaque terroriste de mercredi dernier qui a fait 23 morts et 47 blesss. La marche avait t programme bien avant lattentat du Bardo.
Il y a juste litinraire qui a t modifi en raison du contexte, prcise Sanhadja Akrouf, membre du comit dorganisation au titre du Forum social maghrbin (FSM). La trs grande majorit des participants trangers ont rpondu prsent, lexception de la dlgation belge. Les Belges ont annul leur participation la dernire minute suite aux vnements du Bardo, indique Sanhadja Akrouf. Kamel Jendoubi, ministre charg des Relations avec la socit civile, a annonc lundi, en confrence de presse, que quelque 10 000 participants issus de 120 pays prendraient part ce forum, dont 1800 Algriens.
Le FSM a trenn ses travaux dans la matine dhier par une assemble gnrale des femmes et une autre ddie la jeunesse. Ambiance survolte o se dployaient des drapeaux multicolores, dont lemblme national port par des militantes du Snapap.
Cest Halima Jouini, grande militante fministe tunisienne, qui ouvre le bal : Nous sommes avec les familles des martyrs, leurs mamans au cur meurtri Nous, femmes du monde entier, sommes runies ici pour exprimer depuis Tunis notre rejet du terrorisme (). Nous sommes ici pour dire que la volont des peuples est invincible et que la volont des femmes, cest la vie !

One, two, three, vive la Tunisie !
Et cest dans le prolongement, justement, de cet lan solidaire que les participants au FSM se sont donn rendez-vous Bab Sadoune, quelques encablures du campus, pour cette marche en direction du Bardo. Vers 15h, une foule compacte sest branle aux cris de Ya irhabi ya djabane, chab touns la youhane ! (Terroriste lche, le peuple tunisien ne se fera pas humilier), La irhab, la khartouche, chab touns ma yekhafouche (le peuple tunisien ne craint pas vos balles), Birouh, bidem, nefdik ya chahid La foule est grossie par les centaines de sigles polyglottes prenant part au Forum, mais aussi par les citoyens tunisiens qui il tenait cur dexprimer leur rejet massif du terrorisme comme ils lavaient fait, du reste, le soir mme de lattaque. Nous sommes ici pour exprimer notre rejet viscral de la violence. Le terrorisme est compltement tranger notre culture. Le peuple tunisien est fondamentalement pacifique, bon vivant.
Le terrorisme ne prendra pas chez nous, lance Marwan, militant de lUGTT. Marwa, tudiante en psychologie, explique : Je marche pour dire que nous sommes tous unis contre le terrorisme, que nous faisons front, que le terrorisme ne vaincra pas. Dans la procession, on pouvait distinguer des familles entires bravant la mto pour marteler lasphalte inond. Nous avons toujours manifest en famille, confie une maman drape de lemblme tunisien en mme temps que sa fille de 8 ans et son fils de 14 ans. Prsent leur ct, le papa dira : Nous avons toujours veill inculquer nos enfants les valeurs patriotiques.
Ce ne sont pas quelques balles qui vont nous impressionner. Vous, les Algriens, vous en savez quelque chose et cest ensemble, la main dans la main, que nous triompherons de la terreur. Les drapeaux algriens flottaient ostensiblement sous le ciel gris de Tunis et on pouvait mme entendre des One, two, three, viva lAlgrie slever de la foule des marcheurs brandissant lemblme national.
Les mmes rptaient, ensuite, en adaptant notre slogan ftiche aux circonstances : One, two, three, vive la Tunisie !. Il tait important pour nous daccompagner le combat des femmes et de la socit tunisiennes contre lintgrisme, dit Ourida Chouaki de lassociation Tharwa Fadhma Nsoumer. Nous sommes tout indiqus exprimer notre solidarit pour avoir connu les affres du terrorisme, sauf que nous, nous avons affront le terrorisme seuls, poursuit-elle.
Prsent cette marche, le professeur Madjid Bencheikh, ancien prsident dAmnesty International-Algrie, nous dit : Avant tout, je suis ici par solidarit avec les Tunisiens qui ont commenc une exprience de dmocratisation dans des conditions qui ne sont pas faciles sur le plan conomique. Ils ont galement les reliquats de la dictature de Ben Ali qui sont encore trs vivaces.
Et ils sont voisins de pays qui connaissent encore le terrorisme. Ils subissent donc les consquences de tous ces lments. Nous manifestons notre solidarit ce peuple en esprant quil trouvera suffisamment dnergie et de force en son sein dabord pour dpasser ces obstacles, ensuite pour maintenir le processus de dmocratisation. 

Mustapha Benfodil




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les Algriens en force au Bardo




11:02 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,