> >

[] [ ]

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr...

(Tags)
 
ce que l'on sait du second Franais identifi Emir Abdelkader 0 2014-11-19 11:51 AM
ce que l'on sait du Franais suspect... Emir Abdelkader 0 2014-11-17 01:52 PM
Le roi Mohamed VI sait-il ce quil signe ? Emir Abdelkader 0 2014-10-01 05:28 PM
Belmokhtar, Ag Ghali, Abou Ayadh, Droukdel, Abou Hannas... Emir Abdelkader 0 2014-05-10 04:06 PM
Aqmi : pourquoi Abou Sad la place d'Abou Zeid Emir Abdelkader 0 2013-10-09 03:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr...

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr, le cerveau de l'attentat du Bardo ?






Accus davoir dirig les attentats du Bardo Tunis, le jihadiste algrien Lokmane Abou Sakhr a t abattu samedi 29 mars par larme tunisienne. Le terroriste tait impliqu dans la mort de dizaines de policiers et de soldats la suite des attaques menes par son groupe, Phalange Okba Ibn Nafaa.
Qui tait Lokmane Abou Sakhr, le jihadiste algrien qui a "dirig" les attentats du Bardo Tunis le 17 fvrier dernier ? Abattu samedi par larme tunisienne, selon le Premier ministre Habib Essid, le parcours du chef du groupe terroriste Phalange Okba ibn Nafaa est marqu par plusieurs zones dombres.
  • Plusieurs attaques son actif
Combattant aguerri, Kheled Chaieb de son vrai nom, sest fait connaitre grce plusieurs oprations menes dans la rgion du mont Chaambi, un massif montagneux frontalier de lAlgrie. Sous son autorit, le groupuscule jihadiste a inflig de nombreux revers larme tunisienne. Le plus sanglant sest droul le 17 juillet 2014 Henchir Talla (Centre-Ouest) o un camp militaire a t attaqu provoquant la mort de 15 soldats. Un an plus tt, le 27 juillet 2013, le combattant islamiste avait galement particip lgorgement de huit soldats dans la mme rgion du Chaambi. Vritable ennemi public, son limination et celles de huit de ses compagnons, samedi, dans une opration des forces de l'ordre dans la rgion de Gafsa (Centre-Ouest) a t triomphalement accueillie par les autorits.
Le groupuscule a galement revendiqu lattaque mene dans la ville de Kasserine en juin 2014 contre la maison du ministre de l'Intrieur de lpoque, Lotfi Ben Jeddou, o quatre policiers avaient t tus.
>> Retrouvez notre dossier sur l'attentat du Bardo
  • Un groupe algrien n aprs l'intervention en Libye
Install dans la massif montagneux du Chaambi depuis 2012, le groupe dAbou Sakhr, Okba Ibn Nafaa, serait compos de 70 100 combattants, selon un responsable de la lutte antiterroriste tunisien. Les jihadistes oprent par groupe autonomes de 15 20 hommes "trs mobiles". Le fonctionnement de lorganisation est pyramidal : tous les chefs sont algriens et "se comportent en seigneur". Preuve en est, en signe dallgeance, les combattants tunisiens seraient obligs de laver les pieds de leurs mirs
Des membres de lorganisation seraient par ailleurs issus des rangs d'Ansar al-Charia, un groupe salafiste jihadiste lorigine de lattaque de lambassade des États-Unis Tunis en 2012
Selon les autorits tunisiennes, la cration du groupe de Lokhmane Abou Sakhr est la consquence directe des interventions militaires au Mali et en Libye qui ont permis le trafic d'armes et les dplacements des combattants travers le Sahara.
Le nom du groupe nest pas fortuit. Cest celui d'un chef militaire musulman du VIIe sicle fondateur de la grande mosque ponyme de Kairouan en Tunisie, considre comme la quatrime ville sainte de l'islam.
  • Soutien lÉtat islamique
Bien que les attaques du Bardo ont t revendiques par lorganisation État Islamique, les autorits tunisiennes avait formellement accus Lokhmane Abou Sakhr den tre lorigine. Ce dernier avait effectivement annonc en septembre dernier soutenir "fortement" lÉtats islamique (EI) sans toutefois lui prter allgeance.
La mort dAbou Sakhr est intervenue point nomm, juste avant la grande marche de dimanche contre le terrorisme Tunis o des dizaines milliers de personnes et des hauts responsables trangers se sont rassembls.







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr...




08:37 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,