> >

[] [ ]

Le rcit de l'attaque sanglante des shebab...

(Tags)
 
Un jihadiste amricain tu par les Shebab Emir Abdelkader 0 2014-09-11 11:59 AM
Samedi journe la plus sanglante avec 52 morts Gaza Emir Abdelkader 0 2014-07-13 01:57 PM
À Iboudrarene, aprs lattaque sanglante contre les militaires Emir Abdelkader 0 2014-04-22 04:19 PM
Bagarre sanglante entre deux ailes de lONEC au forum dEl Moudjahid Emir Abdelkader 0 2014-03-10 10:26 PM
Tournure sanglante Emir Abdelkader 0 2013-07-09 03:48 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le rcit de l'attaque sanglante des shebab...

KENYA. Le rcit de l'attaque sanglante des shebab sur un campus






Un commando d'islamistes somaliens a pris d'assaut jeudi l'aube le campus de l'universit de Garissa. L'attaque a dur prs de 16 heures. Au moins 147 personnes ont t tues, et 79 blesses.

5h30, jeudi 2 avril. Le campus de l'University College de Garissa, l'est du Kenya et 150 kilomtres de la frontire somalienne, est brutalement rveill. Explosion. Tirs. Quatre hommes arms de fusils mitrailleurs abattent les deux gardes posts l'entre, pntrent dans la rsidence universitaire. Et commencent, immdiatement, ouvrir le feu au hasard. Katherine, une tudiante, a d'abord cru un "problme lectrique".
Nous dormions quand nous avons entendu une forte explosion suivie de tirs, tout le monde a commenc fuir", raconte un de ses camarades, Japhet Mwala, qui a russi s'enfuir du campus, mais "certains n'ont pu quitter les btiments, vers lesquels les assaillants se dirigeaient en tirant. J'ai de la chance d'tre en vie".

Katherine a ensuite rejoint les champs entourant le campus, qui comprend une vingtaine de btiments, pour se cacher. "Nous nous sommes enfuis en courant." Les tudiants qui, comme elle, ont pu s'chapper, racontent que les assaillants abattaient tous ceux qu'ils croisaient. "Les balles nous suivaient", tmoigne galement une autre tudiante. Les assaillants ont "tir l'aveuglette", dclare le chef de la police knyane Joseph Boinet.
Certains ont pris la fuite par les fentres

Le journaliste de RFI Ahmed Kossar, qui a recueilli des tmoignages d'tudiants, indique que d'aprs ceux-ci, les assaillants sont masqus.
Quand ils ont entendu l'explosion et les premiers tirs, de nombreux tudiants ont dcid de prendre la fuite, par les fentres, d'autres en escaladant les murs de l'universit", rapporte-t-il notamment.

Le commando d'islamistes somaliens shebab a ensuite pris en otage environ 400 tudiants - 815 au total sont inscrits l'University College- rpartis dans six dortoirs du campus, rapporte "RFI". Avant de librer 50 musulmans, gardant les autres captifs.
"Tuer ceux qui sont contre les shebab"

"Le Kenya est en guerre avec la Somalie [...] nos hommes sont encore l'intrieur et combattent, leur mission est de tuer ceux qui sont contre les shebab", dclare quant lui l'AFP Cheikh Ali Mohamud Rage, porte-parole du groupe islamiste qui a revendiqu l'attaque alors qu'elle tait toujours en cours.
Le porte-parole du groupe islamiste confirme que les assaillants avaient "relch les musulmans". Et a dclar que le commando avait pour mission de "tuer ceux qui sont contre" le groupe affili Al-Qaida.
"Les chrtiens taient excuts immdiatement", rapporte un autre tmoin l'agence AP. Des forces de police et des militaires ont par la suite encercl les lieux, et chang des tirs avec les islamistes pendant de longues heures.
Tirs nourris

A la mi-journe, "trois des quatre btiments" de la rsidence sont "vacus", prcise alors sans plus de dtails le ministre knyan de l'Intrieur. Des tirs nourris sont entendus.
Les assaillants sont retranchs dans l'un des btiments et les oprations continuent".

Elles se poursuivront tout au long de la journe. A plusieurs reprises, les tentatives d'assaut des forces de police et des militaires sont repousses. La zone autour du campus, situ environ un kilomtre du centre-ville de Garissa, est totalement boucle et les mdias tenus l'cart.
Ce n'est que dans la soire, prs de 16 heures aprs le dbut de l'attaque, que les forces de scurit knyanes parviennent lancer l'assaut et reprendre l'entier contrle des lieux. "Les quatre terroristes ont t tus", annonce dans la soire le Centre national knyan de gestion des catastrophes (NDOC). Selon le ministre de l'intrieur, un homme suspect d'avoir fait partie du commando est arrt alors qu'il tente de s'enfuir.
Couvre-feu dans trois comts

Au fur et mesure de la journe, le bilan des victimes s'est largement alourdi. Au moins 147 personnes au total, essentiellement des tudiants ont trouv la mort. Et au moins 79 personnes ont t blesses, dont 9 grivement. Les tudiants vacus ont pass la nuit dans une caserne en attendant d'tre rapatris chez eux vendredi. Un couvre-feu a t impos jeudi soir jusqu'au 16 avril dans les trois comts longeant la frontire somalienne, plus un quatrime limitrophe de celui de Garissa.
Selon une source scuritaire occidentale cite par l'AFP, plusieurs membres des forces de scurit et otages pourraient avoir t tus lorsque les quatre assaillants ont dclench eux-mmes, l'approche des colonnes d'assaut progressant dans le btiment, les ceintures d'explosifs qu'ils portaient sur eux.
Cette mme source n'a pas exclu que le bilan, dj trs lourd, puisse encore augmenter. Ce bilan est dj le plus lourd depuis l'attentat au camion pig perptr contre l'ambassade amricaine Nairobi en 1998, revendiqu par la nbuleuse Al-Qaida, laquelle les shebab sont affilis.
Avertissements placards sur le campus

En dbut de semaine, des rumeurs d'attaques contre cette universit avaient circul. Selon certains tudiants, des avertissements avaient t placards sur le campus. "Les services administratifs de l'cole avaient mme t informs", a dclar l'un d'eux, Nicholas Mutuku. "Mais personne n'a pris a au srieux car ce n'tait pas la premire fois". Quand l'attaque est survenue, d'autres tudiants ont par ailleurs cru un poisson d'avril.
Au moins 200 personnes ont t tues et au moins autant blesses en 2014 au Kenya lors d'attaques revendiques par les shebab ou qui leur ont t attribues. Depuis que l'arme knyane est entre en Somalie pour combattre les shebab, en octobre 2011, les islamistes somaliens ont multipli les attentats au Kenya, jusque dans la capitale Nairobi et sur la touristique cte du pays, notamment Mombasa, principal port d'Afrique de l'Est.


(Avec agences)






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le rcit de l'attaque sanglante des shebab...




01:19 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,