> >

[] [ ]

6questions pour comprendre

(Tags)
 
Tout comprendre l'clipse solaire du 20 mars Emir Abdelkader 0 2015-03-17 12:47 PM
Comprendre les origines de la guerre d'Algrie... Emir Abdelkader 0 2014-11-01 02:14 PM
Iran et Russie aux USA: La Syrie est pour nous ce quIsral est pour vous Emir Abdelkader 0 2013-09-14 02:56 PM
Grce royale pour un espagnol, violeur de 11 enfants, mais pas pour Islam Khoualed Emir Abdelkader 0 2013-08-03 06:47 PM
Moncef Marzouki accus de travailler pour Al Jazeera pour un salaire de 50.000 euros Emir Abdelkader 0 2013-03-10 02:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,940 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
6questions pour comprendre

6questions pour comprendre pourquoi les shebab attaquent le Kenya






Qui sont les shebab ? Pourquoi sont-ils en guerre contre le Kenya ? Pourquoi visent-ils des chrtiens ?

Trois jours aprs le massacre l'universit de Garissa, qui a fait 148 morts, des tudiants chrtiens pour la plupart, l'aviation kenyane a bombard dimanche 5 avril deux positions du groupe islamiste al-Shebab dans la rgion de Gedo en Somalie, selon un porte-parole du gouvernement kenyan.
Au petit matin du 2 avril, plusieurs terroristes portant des masques, passant de dortoir en dortoir l'universit de Garissa, avaient spar musulmans et chrtiens, avant de massacrer ces derniers par balles.
Cet attentat effroyable s'inscrit dans un contexte complexe, sur fond de guerre civile en Somalie et de tensions frontalires. Six questions pour mieux comprendre.
1- Qui sont les "shebab" qui revendiquent le massacre de Garissa ?

"Al Shaabab" est une organisation islamiste somalienne, qui cherche reprendre le pouvoir dans ce pays en proie une guerre civile qui dure depuis prs d'un quart de sicle (elle a commenc en 1991).
"Shebab" signifie "jeune" en arabe : ce groupe, apparu en 2006, reprsentait alors la branche la plus turbulente et radicale de "l'Union des tribunaux islamiste", une coalition de groupes islamiques implique dans cette guerre civile. L'Union des tribunaux islamistes avait alors pris le pouvoir sur une grande partie du territoire : le centre et le sud.
Elle a impos pendant deux ans la charia, avant d'tre battue en brche par un gouvernement de transition soutenu militairement l'Union africaine.
Les Shebab, qui se rclamment depuis 2009 d'Al-Qaida, ont perdu du terrain.

LirePourquoi les shebab ont dclar la guerre au Kenya 2- Les shebab, combien de combattants ?

On estime le nombre de shebab plusieurs milliers - la presse avance gnralement le nombre de 5.000, mais ce ne peut-tre qu'une grossire approximation.
Ils sont replis sur une partie du sud de la Somalie, des zones rurales dans lesquels ils sont retranchs. Ce sont des rgions d'levage, le long du fleuve Juba et les shebab y vivent dans une semi-clandestinit.
Sur cette carte, apparaissent en vert-de-gris leurs fiefs.

3 - Pourquoi commettent-ils des attentats au Kenya ?

Les liens entre Knyans et Somaliens sont troits : les rgions la frontire des deux pays ont une histoire commune et tourmente (voir plus bas). De nombreux habitants de la "Province nord-orientale" (dont le chef lieu est Garissa) sont d'origine somalie. Et la rgion du Jubaland en Somalie tait l'poque coloniale un territoire kenyan De nombreux Somaliens se sont installs Nairobi et dans sa banlieue et des camps de rfugis accueillent de nombreux somaliens chasss par la guerre.
Pendant 20 ans, le Kenya a tenu ses distances avec la guerre civile somalienne, de peur d'une contagion. Mais en octobre 2011, pour la premire fois, il a dcid d'intervenir militairement dans le conflit.
Il l'a fait dans l'espoir d'radiquer une fois pour toute les shebab, qui perdaient alors du terrain. Le Kenya les a accuss alors d'avoir enlev des trangers sur son territoire, dans le but d'obtenir des ranons : l'expatrie franaise Marie Dedieu, une touriste britannique Juddith Tebbutt, deux employes de MSF-Espagne qui travaillaient dans le camp de rfugis de Dadaab... Ces enlvements ont t pour le Kenya des catastrophes conomiques, le tourisme tant l'une des plus importantes sources de devises du pays.
Depuis cette intervention militaire, les shebab ont encore recul (ils ont notamment perdu leur bastion, le port de Kismayo). Le Kenya, qui combat dsormais dans le cadre de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom), a engag environ 4.000 hommes sur le terrain.
Les shebab se considrent comme des rsistants face une arme trangre d'occupation. C'est pourquoi ils multiplient les attentats au Kenya, que ce soit Nairobi, sur la cte, ou dans dans des villes du nord ou de l'est du pays. Trois exemples spectaculaires :
Lors de chaque attaque, les shebab trient les chrtiens des musulmans. Ils demandent gnralement leurs victimes de rciter quelques versets du Coran, ou leur posent des questions basiques : "Quel est le nom de la mre du prophte ?", "Quel est le nom de sa premire pouse ?"
Ceux qui ne savent pas rpondre sont tus sur le champ.
4- Quel est l'enjeu pour le Kenya ?

Lorsqu'il s'est engag dans la guerre somalienne, en 2011, le Kenya a expliqu qu'il souhaitait faire du Jubaland, rgion du sud-ouest de la Somalie, une "zone tampon", afin de ne plus tre expos aux troubles du pays voisin.










Le Jubaland (entoure de rouge, sur la carte) tait autrefois une partie de la colonie anglaise du Kenya. En 1925, Londres l'a "offert" la Somalie, colonie italienne, pour remercier Rome d'tre entr en guerre aux cots des allis pendant la premire guerre mondiale.

Mais c'est en ralit un peu plus compliqu car d'un autre ct, la Province nord orientale du Kenya avait t spare du Jubaland l'poque coloniale... Et elle est en majorit peuple de personnes d'origine somalie.














Lors de l'indpendance du Kenya en 1964, les familles somalies reprsentaient prs des deux tiers de la population de cette province. La Somalie avait alors rclam la souverainet sur cette rgion, en vain. Des tensions se perptuent depuis lors entre les deux pays.

Le Kenya a longtemps craint de perdre cette province nord-orientale, ce qui aurait entrain, dans la mosaque d'ethnies qui compose le pays, d'autres revendications et d'autres tensions.
La Somalie reste un foyer de risques pour le Kenya. Pour tenter d'endiguer les attaques des shebab, le gouvernement a commenc btir un mur la frontire, qu'il espre faire courir sur 700 kilomtres... Mais c'est sans doute trop tard : il existe dsormais des cellules shebab l'intrieur du pays, notamment dans les camps de rfugis. Celui qu'on dsigne comme le "cerveau" de l'attentat contre l'universit, Mohamed Mohamud Dulyadin, alias "Kuno", n'est-il pas lui-mme un Kenyan originaire de Garissa ? Et l'un des tueurs, Mohammed Abdirahim Abdullah n'est-il pas un tudiant en droit Kenyan, bien not, fils d'un fonctionnaire local ?
5- Qui a ordonn le carnage de Garissa ?

Depuis septembre, l'actuel leader des shebab est un ancien professeur d'tudes coraniques, Ahmed Omar Abou Oubeda. Il a enseign Jamaame puis dans le port Kismaayo. Son clan serait originaire du Gedo, cette rgion frappe dimanche soir par l'aviation kenyane, au nord du Jubaland. Avant de prendre la tte des shebab, il dirigeait les oprations de renseignement de l'organisation.
Il a pris la succession de Ahmed Abdi Godane, tu par un drone amricain en 2014 aprs avoir, selon "Le Point", t localis par la DGSE. Franois Hollande aurait lui-mme donn son feu vert pour cette excution cible franco-amricaine : Paris voulait, entre autres, venger la mort de trois agents de la DGSE en janvier 2013.
Mais l'homme qui est dsign par Nairobi comme le "cerveau" des attaques de Garissa est un Kenyan, Mohamed Mohamud Dulyadin. Sa tte est mise prix 20 millions de shillings (soit 200.000 euros).

C'est un proche d'Ahmed Omar Abou Oubeda, qui l'aurait charg des oprations au Kenya et le long de la frontire. On prte ce quadragnaire trois femmes (dont deux vivraient Garissa, la troisime prs de Ras Kamboni, dans le Jubaland) et divers surnoms : Kuno, l'ambidextre, l'homme aux bras longs Aprs un diplme d'ingnieur, l'universit Jomo Kenyatta de Nairobi, il aurait, selon le Kenya's Star, travaill pour la fondation saoudienne islamique al-Haramain et dirig une madrassa (cole islamique) Garissa. Il est parti en 2007 pour la Somalie o il a rejoint les shebab.
6. Pourquoi les shebab visent-ils des chrtiens ?


Aprs le carnage de Garissa, un porte-parole des shebab a expliqu que l'attentat visait "le gouvernement chrtien du Kenya qui a envahi notre pays" et que cette universit publique avait t choisie parce qu'elle servait au gouvernement, "sur une terre musulmane colonise", diffuser "sa chrtient et son infidlit".
Le Kenya est plus des trois-quarts compos de chrtiens (une moiti de protestants et un quart de catholiques), considrs comme des "infidles" par les shebab, qui se rclament du salafisme le plus rigide.
En visant les chrtiens, l'objectif des shebab est galement d'attiser les tensions religieuses dans cette rgion orientale du Kenya, afin de faciliter les recrutements de combattants. De nombreux jeunes musulmans kenyans se considrent dj comme brims par les autorits du pays, du fait de leur religion, et la tension cre par les attentats ne fera qu'accrotre leurs difficults.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

6questions pour comprendre




10:45 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,