> >

[] [ ]

Retour sur la prsence controverse des associations...

(Tags)
 
Les inquitudes des associations de femmes Emir Abdelkader 0 2015-03-10 01:44 PM
Des associations Dakhla occupe adressent une lettre... Emir Abdelkader 0 2015-02-27 07:24 PM
Kerry contre la prsence de lIran ... Emir Abdelkader 0 2014-09-13 12:07 PM
Les forces en prsence en Libye Emir Abdelkader 0 2014-05-20 02:53 PM
Des associations tunisiennes exigent la libration ... Emir Abdelkader 0 2014-05-10 06:55 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Retour sur la prsence controverse des associations...

Retour sur la prsence controverse des associations algriennes au Forum Social Mondial de Tunis

















.


Avec 1200 personnes et 675 associations reprsentes, lAlgrie tait prsente en force Tunis lors du Forum Social Mondial (FSM) qui sest tenu du 24 au 28 mars dernier.
Durant les deux derniers jours du FSM, des dbordements impliquant des citoyens algriens ont entach le bon droulement des rassemblements. Limage vhicule par certains membres de la dlgation nationale a fait couler beaucoup dencre alors que les associations prsentes se sont dsolidarises de ces agissements et continuent clarifier les choses.
Entretien avec Ali Sahel, Prsident de lANEJ (Association Nationale des Échanges entre Jeunes) et galement Prsident du collectif syndical et associatif algrien.
Comment a t organise larrive de la dlgation algrienne Tunis ?
Tout un travail a t fait en amont avec trois semaines de prparation en Tunisie pour accueillir la forte dlgation algrienne sur diffrents plans : logistique, thmatique, mise en place des stands. Un comit de pilotage compos de huit membres a t mis en place dans ce sens-l. Avant larrive de la dlgation il y avait six personnes prsentes en Tunisie.
Quen est-il du groupe qui a provoqu les chauffoures. Les responsables ont-ils t identifis ?
Le groupe de perturbateurs ne dpassait pas la cinquantaine de personnes. Un nombre important est compos dtudiants, quelques associations tudiantes et des associations de jeunes dont je ne donnerai pas les noms pour viter des confrontations. Il faut tre juste, dans des associations il y a des individus biens et dautres moins biens. Le comportement est avant tout individuel et ce que jai reproch aux Tunisiens cest de blmer la dlgation algrienne dans son ensemble. Ctait une des plus fortes dlgations trangres, on ne peut pas viser les 1200 personnes prsentes.
Le FSM est un lieu de dbat, dide, dun projet de socit. Ce groupe na rien voir avec la charte du FSM. Je condamne une nouvelle fois ce comportement indigne. Plus de 1000 personnes taient actives, et participaient au dbat constructif. Ce groupe dindividus a donn une image nfaste de la jeunesse algrienne.
Des mesures vont-elles tre prises, lavenir, pour contrler la composition des futures dlgations algriennes ? Quelles sanctions ont t prises contre les fauteurs de trouble ?
On a eu une discussion avec les responsables tunisiens et le prsident du Forum maghrbin. Nous avons discut sur ces comportements qui ne reprsentent pas lensemble de la dlgation algrienne. Nous avons demand ce que la plainte qui a t dpose par le coordinateur du Forum social en Tunisie soit retire. Mes informations confirment que la partie tunisienne a demand le retrait de la plainte dpose auprs du tribunal de Tunis. Il ny a aucune poursuite juridique ou pnale.
Nous avions aussi demand ce quun communiqu soit rdig pour mieux expliquer les choses et indiquer quil sagit dun petit groupe et non la dlgation algrienne dans son ensemble. Ces individus se sont exclus eux-mmes, ils se sont marginaliss par leur pratique. Nous travaillons dailleurs sur un espace qui permettra lensemble des associations actives au niveau du Forum de traverser ensemble lavenir et exclure automatiquement les lments problmatiques.
Pensez-vous que la responsabilit des organisateurs tunisiens est engage sur la tenue de certaines thmatiques ?
Il faut comprendre quil y a une grande influence marocaine sur le FSM. Il y a des sujets qui touchent un peu la politique intrieure de lAlgrie. Comme lorsquon fait une thmatique sur Tindouf. Tindouf est une wilaya qui est intgre dans le territoire national et de dire qu travers Tindouf, on exporte le terrorisme vers le Maghreb, cest un peu provocateur. Il y a eu des sujets tels que celui concernant les sahraouis, o lon a dit que les camps de rfugis taient des prisons alors que ces rfugis sont reconnus par les Nations-Unies, le droit international, sont subventionns par le PAM (Programme Alimentaire Mondial) et sont aussi reconnus par lUnion Europenne et son parlement.
Je dirais que les responsables tunisiens portent lentire responsabilit des vnements. Premirement, nous avons fait plusieurs runions avant louverture du Forum, eux-mmes taient prsents. Au vu de la forte participation algrienne, nous avions demand ce quelle soit partie prenante dans toutes les instances dirigeantes et organisationnelles du forum pour encadrer cette dlgation. Laccord a t donn par le premier responsable du Forum, mais cet engagement na pas t respect.
Ensuite linformation circulait mal, nous navions pas les donnes ncessaires qui nous permettaient de nous prparer. Et enfin, nous avons pay pour six stands de 18m et une tente de 50m afin de permettre lensemble des associations dtre visibles durant le Forum. Au final, nous avons seulement eu la grande tente. Ça a pouss les jeunes se rassembler dans un seul espace alors quon voulait rpartir ces stands par thmatiques. Les Tunisiens nont pas jou le jeu.
Que rpondez-vous aux personnes qui accusent les pouvoirs algriens et marocains davoir envoy les fauteurs de troubles ?
Le Maroc a lhabitude denvoyer des gens, ce nest pas nouveau. Ils lont fait Nairobi en 2007, Dakar en 2011 o ils ont frapp des sahraouis et les ont exclu du Forum. La presse nen avait pas parl. Cette fois-ci les Marocains sont venus moins nombreux mais toujours avec un groupe. Pour le groupe dAlgriens, je ne pense pas que ce soit le rgime qui lait envoy. Je narrive pas expliquer ce comportement, ce sont avant tout des tudiants pas des travailleurs.
Au sujet du dbat sur le gaz de schiste, pensez-vous que les dfenseurs de lexploitation de ce type de gaz prsents au FSM puissent avoir t missionns par lÉtat algrien ?
Concernant le gaz de schiste, il y avait des associations qui taient pour et dautres contre, chacune a fait une thmatique dans un esprit dmocratique. Étant donn que ces dbats ne peuvent pas tre organiss en Algrie, je dirais que ctait positif, que le sujet a t dbattu de manire objective lors du Forum en Tunisie.
Globalement, quelle leon tirez-vous des vnements ?
Je positive les choses. Au-del de ces groupes qui ne reprsentent pas lAlgrie moderne, tolrante et conviviale il y a eu des associations de jeunes, dtudiants qui ont fait un travail remarquable qui est pass inaperu chez la presse nationale. Ce travail autour de thmatiques qui taient constructives, a t reconnu par nos partenaires et les ONG trangres prsentes au Forum. Ça a permis au Collectif associatif algrien de faire participer de nouvelles associations puis par la suite de faire une slection pour que le prochain FSM (organis au Canada) regroupe des personnes utiles lAlgrie et lhumanit.
Justement, vous ne pensez pas que la dlgation algrienne tait trop importante, do les difficults de gestion ?
Ctait une folie de prendre 1200 personnes dun collectif dassociations qui ne se connaissent pas. On a pris des personnes dassociations les plus mres pour leur confier des responsabilits. Il y avait un comit de pilotage de huit membres mais certains taient nouveaux. Il faut reconnaitre quil y a eu des dfaillances au niveau du collectif. Mais, ce moment nous a permis de faire une autocritique et de constater des insuffisances. La leon que lon tire cest quil faut fournir plus de travail et se concerter davantage. Nous navons pas le droit de faire des erreurs dans ce genre de forum, tous les pays sont prsents et il faut donner une bonne image de lAlgrie.
La socit civile algrienne doit faire leffort dinitier des espaces de concertation. On en a les capacits. Dsormais, notre souhait est dorganiser le prochain Forum maghrbin en Algrie. Lide a t propose et nous allons travailler dessus.
Finalement, malgr tout ce quil sest pass, il y a eu des moments solennels comme lors de la marche de clture o Marocains, Mauritaniens, Algriens, Tunisiens et Sahraouis taient runis. Il y avait tous les drapeaux, aucun pays ntait exclu.


TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Retour sur la prsence controverse des associations...




08:01 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,