> >

[] [ ]

Ouverture populaire de la manifestation...

(Tags)
 
ouverture du procs de Sharia4Belgium... Emir Abdelkader 0 2014-09-29 11:32 AM
En Tunisie, on fait dans la rsistance populaire Emir Abdelkader 0 2014-08-01 06:15 PM
Ouverture sous contrle Emir Abdelkader 0 2014-01-08 01:46 PM
Campagnes takfiristes: ouverture d'une enqute Emir Abdelkader 0 2014-01-06 06:28 PM
Énorme liesse populaire dans toute lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-11-20 03:41 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Ouverture populaire de la manifestation...

Ouverture populaire de la manifestation Constantine, Capitale de la Culture arabe 2015 : 22 chars paraderont pour lamiti et le partage





Cest aujourdhui que sera donn le coup denvoi populaire de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015. Selon les organisateurs, les citoyens de la ville, de mme que ses invits, assisteront un spectacle haut en couleur, et surtout digne dun vnement dune telle importance.
En effet, ds 15 heures, un cortge de chars portant les couleurs et les symboles visuels des 22 pays arabes participants, ainsi que ceux de 6 rgions reprsentatives de lAlgrie (Alger, Constantine, Oran, Tlemcen, la Kabylie et le Sud), sbranlera du Chalet des Pins en direction de la gare routire de l'Est, situe sur le boulevard de la Soummam, et ce en passant par le pont de Bab El-Kantara, puis en remontant l'avenue Larbi-Ben-M'hidi (Trik Jdida), lavenue Aouati-Mostefa, le boulevard Kennedy et lavenue Kouhi-Lakhdar (Djenene Ezzitoun). En plus des 22 chars, des dlgations dautres pays marqueront leur prsence, limage de la France, lEspagne, la Finlande, lAfrique du Sud et la Chine. De mme que de jeunes danseurs proposeront diverses chorgraphies en rapport avec la nature de lvnement.
Les chars de cette Parade de lamiti et du partage seront par la suite exposs, durant toute la dure de lvnement, au niveau de la salle de spectacles dAn El-Bey, et ce sur proposition de lOffice national de la culture et de l'information (ONCI), grant de ladite structure.
À partir de 21 heures, dix sites parmi les plus emblmatiques de la ville seront illumins, ainsi que les ponts, limage de ceux de Sidi MCid, Sidi Rached et Salah-Bey, et des maisons anciennes. Louverture officielle se tiendra demain 20 heures, au niveau du Znith dAn El-Bey, en prsence du Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, et des chefs des dlgations arabes, lesquels assisteront, en compagnie des personnalits invites, au spectacle Malhamat Qasantina (lÉpope de Constantine), regroupant une pliade de jeunes artistes originaires de toutes les rgions du pays et ralis par Ali Assaoui.
À minuit, des feux dartifice reproduisant des figures thmatiques algriennes seront tirs partir de lesplanade luniversit des frres Mentouri.
Issam B.
--------------------------------
Constantine de nouveau au rendez-vous avec lhistoire
La cit bimillnaire de Constantine, berceau de la citadinit, a de nouveau rendez-vous avec lhistoire, jeudi, en devenant, pour la premire fois et pour une anne entire, capitale de la culture arabe. Cet honneur, la ville qui a vu natre limam Abdelhamid Benbadis, ne le doit pas au hasard, ni mme, seulement, son statut, reconnu de tous, de ple culturel de premier plan, mais aussi son envergure historique et son cheminement travers les ges. Un cheminement mouvement, parfois trs tumultueux, souvent boulevers par des faits dhistoire, mais toujours digne et parsem de bravoure et dactes hroques rsultant du refus obstin de tous les jougs avilissants. En fait, mme si lon se plait aujourdhui voquer une cit bimillnaire pour dsigner la ville de Constantine, lhistoire du Rocher remonte un million dannes comme lont prouv les objets sphrodiques facettes dcouverts en 1945 sur le plateau du Mansourah, en mme temps que des outils daustralopithques.

Le refus de lassujettissement
Si le site du "Caillou" a ensuite accueilli de nombreuses civilisations qui ont toutes laiss des traces : numides, phniciens, romains, byzantins, arabes, turcs et franais, il fut aussi le terreau de multiples rsistances. Celle de Hadj Ahmed Bey en 1836, celle des hommes du Fida (qui peut oublier Messaoud Boudjeriou et ses camarades de lutte ?), celle de Zighoud Youcef Cond-Smendou, celle de toutes les Constantinoises et de tous les Constantinois qui refusrent, limage de tous leurs compatriotes, de sassujettir. Solidement perche sur un rocher abrupt et majestueux quelle a su dompter au fil des sicles, Constantine est aussi une terre de penseurs. Il serait fastidieux - et quelque part prilleux - de vouloir les citer tous. Lvocation de Constantine fait aussitt penser Abdelhamid Benbadis, fondateur de lAssociation des oulmas musulmans algriens et figure emblmatique du rformisme musulman dans le pays. Benbadis, lhomme qui revendiqua ses origines berbres remontant aux Zirides et qui crivit un jour davril 1936 "la nation algrienne n'est pas la France, ne peut pas tre la France et ne veut pas tre la France". Lvocation de Constantine dirige aussi lesprit vers Massinissa, fils de Gaa, le souverain unificateur tant aim, Constantin 1er Le Grand dont la cit du Vieux Rocher porte le nom, Redha Houhou, pre du roman algrien dexpression arabe, Malek Haddad, Kateb Yacine, Mohamed-Tahar Fergani, Ahlam Mosteghanemi, Benjamin Stora, Taoufik Bestandji, Raymond Leyris, mais aussi, beaucoup plus prs de nous, Hassiba Boulmerka, Ali Sadi-Sief et tant dautres.

Cur battant du monde arabe envers et contre tout
Dans quelques heures, Constantine sera le cur battant de tout le monde arabe. Pour que la ville soit fin prte, pour quelle soit la hauteur des attentes, pour quelle fasse honneur lAlgrie, des femmes et des hommes ont su, nuit et jour, dans un environnement bizarrement pas toujours bienveillant, quelque fois ingrat, voire antagoniste.
Tout nest pas parfait, videmment. Beaucoup (videmment aussi) trouveront redire sur chacun des difices rigs pour lvnement. Cette grande manifestation la plus importante que Constantine nait jamais organise et vcue na sans doute pas fini dalimenter de fielleuses polmiques. Mais lhistoire retiendra que Constantine - La - Monumentale, convoque une nouvelle fois par lhistoire, aura, le 16 avril 2015, franchi toutes les vicissitudes, de la mme manire que ses ponts ont franchi la Rhumel et relev le dfi par la seule grce de la volont des hommes.
Yacine Loutari (APS)
--------------------------------
Un programme riche, prometteur et vari
Ayant mis laccent sur diffrents volets de la culture et explor tous les arts, le programme initial de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015 semble prometteur, pour faire de lex-Cirta, un pupitre de la culture algrienne et celle des 22 pays arabes participants. Le coup de starter sera donn ce soir, partir de 19h, par une mgaouverture populaire. La parade de lamiti et du partage, qui constitue une procession de chars portant les couleurs et les symboles visuels des 22 pays arabes participants, ainsi que les six rgions dAlgrie (Alger, Constantine, Kabylie, Oran, Tlemcen, et le Sud). La parade sera suivie par un spectacle lumineux intitul Lumires sur le rocher et qui aurolera dix sites emblmatiques de la ville, ainsi que les ponts suspendus, emblme identitaire de la capitale de lEst.
Louverture officielle aura lieu demain en prsence de plusieurs ministres, et ce partir de 20h par un mgaspectacle intitul Epope de Constantine, une production de lOffice national de linformation et de la culture (ONCI) mise en scne par Ali Assaoui, avec notamment la participation de plus de 450 comdiens et chorgraphes sur les planches de la nouvelle salle de spectacle le Znith. Des feux dartifice illumineront le ciel de la ville du Vieux-Rocher reproduisant des figures thmatiques algriennes, tirs partir de laroport en face du Znith. Un riche programme est prvu galement pour la journe du vendredi, en effet, o la ministre de la Culture, Nadia Labidi, procdera au vernissage de deux expositions, la premire sous le nom de Le royaume numide, suivi dune visite au tombeau de Massinissa, et la deuxime aura lieu la nouvelle maison de la Culture Al-Khalifa sous lintitul les Manuscrits. LOrchestre symphonique national (OSN) donnera un long rcital le soir du 17 avril, avec la symphonie El-Wiam, sous la baguette du maestro algrien Amine Kouider, au Thtre rgional de Constantine.
Linauguration du Salon national de lartisanat et des produits traditionnels aura lieu le mme jour au palais de la Culture Malek-Haddad, ainsi que louverture dun colloque national sur luvre dAbdelhamid Benbadis. Au fil des jours, les activits culturelles se multiplieront quotidiennement ou raison de quatre cinq activits par jour, sans oublier les expositions qui durent plus dun mois. Citons les nombreuses confrences qui seront animes par des docteurs et des artistes algriens et arabes, lexemple du colloque international Les lites algriennes et le mouvement El-Islah, entre le 20 et 22 avril luniversit Émir-Abdelkader. Le cinma algrien sera au cur dune autre confrence le 3 mai luniversit Mentouri portant sur le parcours de la cinmathque algrienne, avec un hommage aux pionniers du cinma algrien. Le quatrime art sera galement au rendez-vous avec une dizaine de productions, o nous citons lÂne, pice de thtre adapt de lÂne dor, dApule de Madaurc, premier roman de lhistoire qui tire ses origines de lAlgrie prvue pour le 30 avril, ainsi que la pice Jugurtha, et Salah Bey, figures de proue de lhistoire de lAlgrie. De nombreuses expositions photographiques, plastiques et philatliques sont au menu de cette manifestation qui durera une anne, sans oublier les Journes culturelles de chaque pays arabe et de chaque wilaya de lAlgrie.
Kader Bentouns
-------------------------------
La ville des mille et une citations
Question brle-pourpoint, mais nanmoins demeure pendante de longues annes durant : comment l'Algrien d'aujourd'hui prcisment celui qui lit, les autres n'tant pas concerns comment donc l'Algrien d'aujourd'hui pourrait-il, en l'espace d'une vie, lire et se pntrer des uvres innombrables ayant trait son pays et accumules aux cours des sicles ?
Il est et sera toujours difficile d'y rpondre tant le volume ditorial concernant notre pays est norme, voire colossal. Mais... peut-tre est-il possible, malgr tout, d'avoir ne serait-ce qu'un maigre aperu sur le parcours multimillnaire de la ville de Constantine, considre juste titre comme possdant l'un des plus anciens tissus urbains d'Algrie, voire d'Afrique du Nord et de Mditerrane ? Un trop modeste travail de synthse vient pourtant d'tre entrepris sur la ville en question, travers non pas une slection d'ouvrages complets il faudrait, dans ce cas-l, tre une vritable anthologie pour ce faire , mais plutt des extraits, puiss ici et l qui nous ont sembl significatifs, essentiels de quelques ouvrages clefs auxquels il est possible de se rfrer rapidement. Nous avons ainsi pens que par ce biais, nous amnerions un certain nombre de lecteurs sintresser davantage au patrimoine multidimensionnel que recle la ville rupestre aux nombreux ponts. Cela dit, le pass nest pas le seul avoir trouv place dans notre approche de la ville de Constantine. Nous navons pas cru, en effet, ncessaire de nous contenter seulement de citations duvres dauteurs anciens. Nous avons galement ouvert les colonnes de cette page aux auteurs contemporains, pour certains d'entre eux encore vivants. Nous avons ainsi rassembl quelques-unes des nombreuses citations vocatrices et des extraits duvres diverses : littraires, anecdotes et relations de voyage qui nous ont sembl possder une valeur durable et dont les gnrations futures se souviendront sans doute volontiers. En fait, s'agissant plus particulirement de Constantine, c'est sur la base mme de la sphre culturelle maghrbine, voire nord-africaine laquelle cette "innarrable" ville appartient, que nous avons procd. Cest donc de cette synthse que nous avons tent, dans la prsente approche, qui ne peut tre tout au plus indicative, dtre les interprtes fidles.
Kamel Bouslama






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ouverture populaire de la manifestation...




12:47 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,