> >

[] [ ]

Nationale oui, mais officielle quand ?

(Tags)
 
la France officielle impuissante ou complice ? Emir Abdelkader 0 2015-03-10 04:02 PM
La justice en renfort de lhistoire officielle Emir Abdelkader 0 2015-01-09 04:53 PM
LAlgrie franaise, cest fini mais a continue quand mme Emir Abdelkader 0 2014-10-06 03:03 PM
Confirmation officielle et lancement des recherches Emir Abdelkader 0 2014-09-23 01:53 PM
La photo officielle de lÉquipe nationale largement commente sur les rseaux sociaux Emir Abdelkader 0 2014-05-26 03:47 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Nationale oui, mais officielle quand ?

Reconnaissance de la langue amazighe

Nationale oui, mais officielle quand ?

Lentement mais srement, les Algriens se sont dcomplexs vis--vis de tamazight, que le rgime du parti unique frappait, depuis lindpendance, du sceau de lostracisme.


Jamais depuis le Printemps berbre, qui fte aujourdhui son 35e anniversaire, la question de lofficialisation de la langue amazighe na t aussi brlante dans lactualit nationale. Bien que subsistent encore des poches darrire-garde pour qui tamazight devrait, au mieux, se contenter dtre un lment de lidentit nationale dsincarn, il y a incontestablement une prise de conscience populaire et politique sur la ncessit de lever enfin cette hypothque. Le fait est que de nombreux partis politiques, jusque-l hsitants, assument de plus en plus publiquement leur soutien lofficialisation de la langue amazighe.
Y compris ceux qui ont tt les mamelles de la pense unique, comme le FLN et le RND, qui ne se gnent plus duser du tifinagh sur leurs affiches de campagne. Il y a donc un dgivrage des ides au niveau politique, nourri par un combat citoyen long, permanent. Tamazight sest impos dans la socit algrienne au point o mme les locuteurs arabophones font leffort dapprendre quelques mots, histoire de se prparer la rparation inluctable dune injustice historique faite cette langue millnaire.
Lentement mais srement, les Algriens se dcomplexent vis--vis de tamazight, que le rgime du parti unique frappait, depuis lindpendance, du sceau de lostracisme. Cest dire quen attendant son accession un statut officiel, tamazight a enregistr de formidables avances en Algrie dans son triptyque de langue, culture et identit. Et en ce 35e anniversaire du Printemps amazigh, qui intervient en plein dbat sur la rvision de la Constitution, le pouvoir est particulirement attendu sur cette question.
Dgivrage de la pense
Le prsident Bouteflika, qui fait de la rconciliation nationale son cheval de bataille, serait mieux inspir de franchir le pas, comme il lavait fait en 2002 pour le statut national dans le sillage du printemps. La promotion de tamazight en tant que deuxime langue officielle au ct de larabe simpose comme une condition sine qua non dune vraie rconciliation des Algriens avec leur longue histoire et leurs racines.
Au-del du fait que ce soit un juste cheminement de cette revendication, qui a connu bien des pripties ponctues de sacrifices, lofficialisation de tamazight pourrait, ironie de lhistoire, constituer une planche de salut pour un pouvoir impopulaire, surtout dans les rgions amazighophones. Les tentations autonomistes, voire sparatistes, qui se font jour, en Kabylie notamment, doivent tre prises trs au srieux.
Elles traduisent une raction radicale vis--vis dun pouvoir rest sourd aux appels la raison lancs depuis des dcennies par un mouvement qui a fait preuve dune grande pdagogie politique par son pacifisme. Bouteflika et son gouvernement doivent se rendre lvidence quils ne peuvent plus tromper tout le monde tout le temps ; o sappuyer sur les positons de quelques coteries locales qui il offre des strapontins moyennant leur silence complice.
On ne peut plus se suffire dune langue amazighe enferme dans un Commissariat depuis 1995, qui plus est sans prsident depuis 2004.
Le pouvoir dispose dune occasion en or de rgler dfinitivement cette question et lextirper des luttes politiciennes pour passer autre chose. Ce serait un message de nature impulser une refondation nationale base non plus sur les atavismes ethniques et rgionaux mais sur un contrat social dans lequel lAlgrie sera au-dessus de toute considration.

Tamazight, cest maintenant
La rvision de la Constitution offre en loccurrence une opportunit inespre Bouteflika de sauver son rgne en faisant preuve dun courage politique qui ne choquera pas grand monde au demeurant. Tamazight est en effet une ralit indpassable en Algrie, en dpit dune certaine pense ankylose, pour qui la pluralit est perue non pas comme une richesse mais comme une menace. Il serait dommage pour lAlgrie de rater une telle occasion de se rconcilier enfin avec son histoire, alors mme que des particularismes locaux font des ravages sous dautres latitudes. Tafsut va-t-elle donc fleurir et donner des bourgeons dmocratiques pour ce beau pays ? Dasirem (cest un souhait). 

Hassan Moali






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nationale oui, mais officielle quand ?




05:02 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,