> >

[] [ ]

Plusieurs types de drogues dures sont introduits en Algrie

(Tags)
 
Les lments de dstabilisation en Algrie sont dj l Emir Abdelkader 0 2014-12-09 12:26 PM
Les consquences du stress sont dsastreuses en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-11-20 03:28 PM
Plusieurs centaines de supporters de lAlgrie bloquent un carrefour Emir Abdelkader 0 2014-06-23 12:05 AM
Nos relations avec lAlgrie sont excellentes Emir Abdelkader 0 2014-02-08 03:50 PM
Algrie - Burkina : qui sont les primates Emir Abdelkader 0 2013-11-18 02:07 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Plusieurs types de drogues dures sont introduits en Algrie

Plusieurs types de drogues dures sont introduits en Algrie



Plusieurs types de drogues dures sont introduits en Algrie par des rseaux de trafic en provenance notamment des pays d'Afrique de l'Est et de l'Ouest, a indiqu mardi Alger le directeur gnral de l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT), Mohamed Abdou Benhala.


"Outre le cannabis (drogue douce) en provenance notamment du Maroc, l'Algrie connat aussi l'introduction de drogues dures comme la cocane, l'hrone, le crack et les NSP (Nouvelles substances psycoactives)", a-t-il expliqu dans un entretien l'APS en marge d'un sminaire euro-mditerranen sur le traitement de substitution aux opiacs et la rduction de ses risques.
"Au dbut, ce sont de petites quantits qui pntrent, le temps que le rseau de trafic s'organise et que le march soit cr. Aprs ces quantits se font de plus en plus importantes", a-t-il mis en garde. Selon lui, la cocane coule en Algrie provient essentiellement d'Afrique de l'ouest, une rgion qui elle-mme reoit cette drogue d'Amrique latine.
L'hrone, quant elle, arrive en Algrie en provenance de l'est de l'Afrique et d'autres pays comme l'Afghanistan, le Pakistan et l'Iran, a-t-il expliqu. "Mais les quantits de drogues dures introduites en Algrie ne sont pas grandes", a-t-il prcis, relevant que deux saisies comprenant respectivement 150 kg et 80 kg de cocane ont t effectues au cours de ces dernires annes dans le pays. M. Benhala a estim que l'Algrie, o les toxicomanes consomment notamment du cannabis et des psychotropes, ne pouvait pas continuer, dans un contexte de globalisation, tre pargne, par le trafic de drogues dures comme l'hrone et la cocane.
Les saisies de drogue dures notamment au niveau des aroports algriens, indiquent que des trafiquants font transiter ses substances via l'Algrie en direction d'autres pays comme ceux d'Europe, a-t-il ajout. Concernant le trafic de cannabis, M. Benhala a indiqu que l'Algrie constitue un "espace de transit" par lequel passe le cannabis provenant du Maroc pour atteindre des pays d'Europe et la Tunisie, la Libye et l'Egypte.
Depuis quelques annes, une "bonne quantit" de cette drogue est consomme en Algrie en raison notamment du contrle svre des voies maritimes menant l'Europe, a-t-il fait savoir. Sur sa lecture de l'ampleur des saisies de drogue effectues au niveau notamment des frontires ouest du pays, M. Benhala a estim que cela signifiait que l'Algrie fait l'objet d'un "intrt particulier" de la part des narcotrafiquants.
"Au fait, il y a plusieurs explications cela, dont je citerai le contrle svre des voies maritimes vers l'Europe ce qui a pouss les trafiquants orienter une bonne partie de leur drogue vers l'Algrie", a-t-il soutenu.

Etroite relation entre trafic de drogue et terrorisme
A une question sur le rapport existant entre le trafic de drogue et le financement du terrorisme et de ses organisations, M. Benhala a indiqu qu'"il est clair que le trafic de drogue porte atteinte la scurit globale en finanant diffrent types de criminalit, dont le terrorisme". "Le trafic de drogue est une source de financement du terrorisme, surtout dans les pays du Sahel", a-t-il affirm. Le premier responsable de l'ONLCDT a, par ailleurs, indiqu que l'absence d'indicateurs ne permettait pas d'estimer ou d'valuer les quantits de drogue consommes en Algrie o celles qui y transitent.
Pour l'obtention de chiffres fiables il est impratif, a-t-il dit, d'tudier l'ensemble des affaires transmises la justice, prcisant que les seules donnes que l'office possdait taient celles relatives au nombre de personnes traites par les centres publics de dsintoxication. 19000 toxicomanes soigns par les centres publics en 2014. Il a, dans ce sens, relev que prs de 19.000 personnes ont t prises en charge au niveau de ces centres relevant du ministre de la Sant, de la Population et de la Rforme hospitalire durant l'anne 2014.
D'autres malades ont pu tre soigns par des spcialistes privs et dont le nombre reste inconnu, a-t-il ajout. "Quand vous soignez un toxicomane cela signifie que vous l'arrachez des mains des trafiquants et dealers et qu'il ne va plus tre demandeur de drogue", a expliqu ce magistrat, prcisant que cette opration tait "trs complexe" et ncessitait la conjugaison d'efforts de l'ensemble des intervenants.
S'agissant des activits de l'Office, M. Benhala a indiqu que la mission premire de cet organisme tait l'laboration d'une politique nationale de lutte contre la drogue et la toxicomanie, affirmant que l'Office disposait des moyens humains et financiers ncessaires pour mener bien cette mission.
L'Office, auquel l'Etat alloue environ cinq (5) milliards de dinars chaque anne, s'atle collecter les donnes et raliser les enqutes pour laborer la politique nationale de lutte contre la drogue et la toxicomanie et l'adapter aux mutations que connaissent le trafic de drogue.
"Nous devons adapter nos mthodes pour mener deux grandes batailles. La premire consiste rduire l'offre (en matire de drogue), une tche qui incombe aux services de scurit, et la seconde est la rduction de la demande qui est beaucoup plus complexe et ncessite le concours de tous", a-t-il conclu.

APS




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Plusieurs types de drogues dures sont introduits en Algrie




01:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,