> >

[] [ ]

La transsaharienne route de lor et de la contrebande

(Tags)
 
LANP face au crime organis de la contrebande Emir Abdelkader 0 2014-12-15 12:48 PM
LANP face au phnomne de la contrebande dans le Sud Emir Abdelkader 0 2014-12-09 02:17 PM
ANP Lutte contre la contrebande : ... Emir Abdelkader 0 2014-11-26 11:48 AM
la contrebande du carburant, jusqu quand !? Emir Abdelkader 0 2014-05-28 03:11 PM
La contrebande, un phnomne dvastateur Emir Abdelkader 0 2014-05-03 02:58 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-04-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La transsaharienne route de lor et de la contrebande

La transsaharienne route de lor et de la contrebande






La route de lUnit africaine, la mythique Transsaharienne, bute sur des frontires terrestres fermes. Cette infrastructure est aujourdhui trs dgrade et na pas encore atteint ses objectifs. A In Guezzam, le poste-frontire nest ouvert que deux fois par mois et laisse filtrer contrebandiers et mafias.


l La route de lUnit africaine, la mythique Transsaharienne, bute sur des frontires terrestres fermes. Cette infrastructure est aujourdhui trs dgrade et na pas encore atteint ses objectifs. A In Guezzam, le poste-frontire nest ouvert que deux fois par mois et laisse filtrer contrebandiers et mafias.Poste-frontire dIn Guezzam. Lundi 30 mars. Houna tantahi el hayat (cest ici que la vie prend fin). La devise chre aux GGF, les gardes-frontires, prend tout son sens. Cest galement ici que sarrte le bitume de la mythique Transsaharienne, la route de lUnit africaine qui a berc des gnrations de Panafricains.
Le vieux rve dasphalte enduit, 10 000 kilomtres de bitume reliant lAlgrie au Nigeria, Mali, Niger, Tchad et Tunisie, butte sur le tronon nigrien, pays le plus pauvre de la plante (187e, dernier au classement PNUD de lindice de dveloppement humain), en proie la famine (un tiers de la population soit 3, 5 millions de personnes) et la gurilla ses frontires libyenne et nigriane.
La section de route entre Assamaka et Arlit, longue de 220 km, vient tout juste dtre confie en ralisation deux entreprises algriennes, EVSM (ex -DNC) et ETPBH. Les premires du BTP sexporter. Quelques corbeaux mercenaires, flairant le bakchich et la charogne, tournoient en vol plan au dessus du poste-frontire situ une dizaine de kilomtres au sud dIn Guezzam. Plus de 2500 km sparent cette bourgade sahlo-saharienne de la capitale, Alger, perdue, elle, au fin fond du Tell algrien.
Il est 9h passes et la frontire avec le Niger, ferme depuis janvier 2013, souvre, comme tous les 15 et 30 du mois, au troc. Ou ce qui semble ltre. Osmane et sa bande de jeunes Moussaid essayara, convoyeurs et autres esclaves non dclars la scu, rtissent au soleil, sur les bas-cts de la route, attendant depuis plusieurs jours leurs camions Renault CBH semi-remorque ou Berliet transportant surtout du btail (ovins et caprins) et aussi du th, des tissus bazin et autres huiles et cosmtiques made in Nigeria remontant depuis Tahoua 600 km au sud, dAgadez ou dAssamaka, 30 km de la frontire.
Originaire de Maradi (sud du Niger), Osmane, en loques, boucle sa quinzime anne de forat. Il est de ces rafiots humanodes chous sur les rivages de ces contres dIn Guezzam, anciens lacs et rivires desschs, prospres en temps nolithiques et dont les gisements archologiques ont fait la rputation de quelques explorateurs franais. Non loin de l, en mai 2014, 13 cadavres de migrants 33 disparus avaient t dcouverts par larme. Morts de soif en tentant de rejoindre la patrie de la Rvolution et esprer aller au del. En mai 2013, 92 Nigriens mourraient dj dans les mmes circonstances sordides.
Nord-Niger : misre et opration clandestine de larme franaise
Plus de 150 camions immatriculs RN (Rpublique du Niger) piaffent de lautre ct de la frontire. Des Toyota Station de larme, surmontes de mitrailleuses, verrouillent les abords du poste. Valse de camions GGF sbranlant dans un nuage de poussire vers leurs postes avancs. A cran. Tous comme les policiers de la PAF, excds par la prsence de journalistes. Avec ou sans visa, on ne vous laissera pas franchir la frontire.
Elle est ferme. Il vous faudrait une autorisation exceptionnelle du ministre de lIntrieur, autrement cest par voie arienne que vous devrez aller au Niger, dit le pafiste en chef. Mme ici, vous navez pas le droit dy tre : cest une zone militaire, ajoute-t-il avec des vellits de sen prendre lappareil photo pour en chasser les mauvais souvenirs et en effacer la mmoire. Confiscation de documents didentit au menu et sance interminable de sauna bio sous le grand cagnard.
La zone est ratisse par larme, objecte cet officier des renseignements. La veille, Assamaka, tmoignent des contrebandiers de retour, des militaires franais taient sur site, en opration. Habtou men tiara (ils sont descendus de leur hlicoptre). Frektou el quatquat (fouill notre vhicule) et nous ont relchs aprs quils naient rien trouv, raconte le jeune Abdessadek qui revient avec son pre dAssamaka, ancien fort franais, aprs avoir livr leur cargaison de farine, riz, ciment et carburants. Askar Gouar () Franais, je ne sais pas mais, ctaient des militaires trangers.
Ils avaient la peau rouge, enchane-t-il, encore choqu par le procd commando. Larodrome dIn Guezzam, encore interdit aux dessertes civile, situ quelques bornes du chef-lieu, affichait une activit intense. Les survols incessants de la zone, dcollages et atterrissages davions et hlicoptres, avaient dur toute la nuit. Il est 10h. Les troquistes, lasss dattendre les vtrinaires qui arrivent tard pour inspecter les quelques remorques renfermant du btail, sen vont rgler les ultimes formalits avant de prendre la route vers Tam.
Les crampes au ventre, la main au porte-monnaie. Temps de disette aprs les temps bnis mais rvolus des frontires terrestres ouvertes. Ici-bas, la fermeture de la frontire terrestre est vcue comme une vritable catastrophe. Avant, jusqu 450 camions transitaient par jour par ce poste-frontire , indique, non sans humour, ce camionneur Touaj. Aujourdhui, cest 99% de chmage, ajoute-t-il. Ceux qui taient maris deux femmes ont divorc (!) et les Dendakou, les porteurs, qui taient plus de 150 gagner un peu dargent, ne portent plus rien. Les convoyeurs, pareil. Avant, ils se faisait 14 000 DA le trajet, aujourdhui ils ne trouvent rien manger.
Les Touaj , nomades en CBH, originaires de cette prtendue Terra Nullus quest le Sahara occidental, binationaux, ils se disent dici et de l-bas (Nesknou Hna, nesknou lhih) sont, au mme titre que les autres ethnies et communauts, les premires victimes de cette fermeture pour raison de scurit de ces frontires terrestres dites intangibles, hrites de la colonisation.
De labsurde en ces contres o les changes humains, commerce et troc, et les brassages et migrations de populations sont partie intgrante de lidentit locale. Nous, nous navons rien crois de suspect. En chemin, personne ne nous a arrts ni nous a menac de quoi que ce soit Et cette inscurit quils prtendent Ma alabalnach. Nous ne lavons pas ressentie.
Le Niger, pays tampon entre lAfrique du Nord et Boko Haram, tabli au nord-est du Nigeria, Daech (en Libye), AQMI et le Mujao (en Algrie et Mali), passe pour ces marchs ciel ouvert d armes en tous genres et pour un Etat dfaillant la merci des grandes puissances qui y mnent leurs oprations clandestines et des groupes terroristes et de crimes organiss qui y tablissent leurs bases arrires.
Unit africaine vs frontire ferme
Yesserhou alina, assidi. Quils nous ouvrent ces frontires et quils laissent les gens vivrent comme avant. Khelouna nesterzkou, enchane ce commerant, maquignon originaire dEl Mna. De Biskra, Tolga, Ouled Djellal, le troquiste ramne des quintaux de dattes quil essaie dcouler tant bien que mal, souvent crdit, prcise-t-il, dans les marchs et choppes nigriens.
Du Niger, il ramne du btail. Si on ouvrait comme avant, la viande redeviendrait moins cher et en plus elle est meilleure, car sans cholestrol () On nous dit que cest pour stopper les fraudeurs, mais de Tam In Guezzam, les fraudeurs, personne ne les arrte : ils acheminent mme des ufs. In Guezzam. 29 mars. La commune, la seule en ce vaste territoire, catapulte dara sans les attributs, In Guezzam avec Ses 47 000 km2, 46 fois Alger, est la plateforme par excellence dexportation frauduleuse vers lAfrique. Tous les produits subventionns y passent.
Lagglomration de 17 000 habitants, dont la moiti est constitue de nomades, est promise au destin de wilaya dlgue. Mais quest-ce qui changera pour In Guezzam qui est dj dara ?, fait mine de sinterroger un haut fonctionnaire. Rien ! Et en plus, il ny a rien de concret pour lheure, rien dofficiel hormis leffet dannonce. La ville, garnison ciel ouvert avec concentration optimum de bidasses au mtre carr, faussant considrablement la dmographie locale est devenue celle des chenaoua, trange nom doiseau affublant les nombreux spcimens extrads du nord du pays.
14h. Sous le grand soleil, relativement amne en cette saison, 34 quand mme, seuls les troupeaux de chvres mastiquant tout sur leur passage osent braver llment. Sur les quelques chantiers de voirie ou de construction, ce sont quelques succubes, travailleurs subsahariens qui ferraillent, mettant le cur louvrage. Une colonne de semi-remorques RN frappe aux portes de lagglomration, ancien village socialiste cr par dcret dans la foule de la Thaoura Ziraya (rvolution agraire) des annes Boumedine.
Les exploitations agricoles ont disparu, les maisons en toub alignes le long de la RN1 subsistent. Le socialisme, lui, navait jamais pris. Des Touareg du Hoggar, les Kel Ahnet, Arguanaten... avaient constitu le premier noyau de ce village. A lembouchure du rond-point du Tamzak, la Rahla, selle du mhari, les deux stations dessence font le plein de cuves. Les camions-citernes de Naftal sont gards systmatiquement, comme la pupille, par les gendarmes de lescorte.
La contrebande de carburants est ici un art majeur et source (de survie) et denrichissement incommensurable pour petite et grosse mafia. Le ft de 300 litres est revendu de lautre ct de la frontire plus de 15 000 DA. La proximit charnelle, lchange de bons procds et le droit lindiffrence, en vigueur entre agents de lEtat et bandes de contrebandiers, relvent des vidences. Face la sret de dara, de lautre ct de la Nationale, les Toyota Stations du tahrib (contrebande) narguent les hommes en bleu.
Attabl la terrasse dun caf, face au bureau de main-duvre ferm pour cause de qaloula (la sieste systmique), Hessan, un Imuhar (Targui) dune trentaine dannes, chmeur endurci ne faisant pas exception en ce patelin o lEtat est seul employeur, parle du quotidien impossible des populations nomades. Des restrictions imposes aux pasteurs, interdits de pturage par-del la frontire, de lenclavement, de laccs aux services de base...
Membre du collectif associatif In Akambou, localit entre In Guezzam et Tinzaouatine, il tente vainement de persuader les pouvoirs publics damnager des habitations avec un minimum de services publics sur les sites renfermant des points deau et frquents par les nomades. A In Akambou, Tin Amzi, Anesbarka, In Ghassen, Hadj Bouya des milliers de pasteurs nomades survivent comme au temps de gravures rupestres, sans accs aucun aux bienfaits de la civilisation.
In Guezzam, nomades dans une wilaya-dlgue
LEtat leur envoie de temps autre des vivres, des aliments pour leur btail, des tentes, mais il en faudrait davantage, explique Boukhami Algag, le vice-prsident de lAPC, qui rappelle que prs de la moiti de population est nomade. La dscolarisation des enfants des Touareg nomades linquite. En fait, cest tout In Guezzam qui souffre de sous-dveloppement : 85% de chmage, sinon plus ; aucune entreprise pourvoyeuse demplois, des infrastructures de base insuffisantes tout le comme le budget de la commune, 8 milliards de centimes (18 selon une autre source, ndlr). In Guezzam ne compte pas de lyce. Pour les filles, cest un vritable crve-cur. Nous avons le choix entre les envoyer en internat Tam ou interrompre leur scolarit. Beaucoup de parents choisissent cette dernire option.
Clinique de lagglomration. Bouabdallah Guerrag, jeune mdecin gnraliste de Chlef, volontaire pour ce poste, prcise-t-il, tout content de servir en ce bled siba, trs loin du makhzen central. Il ausculte jusqu 70 patients par jour. Je ne vous dirais rien de ce qui nous manque, par contre je vous dirais tout ce qui fait dfaut la clinique. Une clinique fonctionnant en rgime EPH (tablissement hospitalier) sans disposer ni des moyens et encore moins des personnels requis. Heureusement que larme nous vient parfois en renfort. Les mdecins spcialistes et les paramdicaux, dit-il, font cruellement dfaut. Nous navons mme pas de sage-femme, argue-t-il. Le mdecin venait tout juste de russir un accouchement gmellaire.
Un pari relev nonobstant la culture et les us locaux parfois allergiques au mdecin homme. In Guezzam na jamais connu de spcialiste, dixit le Dr Lassab Salah, directeur de la clinique. Pas de chirurgien, pas de ranimateur, pas de pdiatre ni de cardiologue Mme pas un manipulateur radio alors que nous avons un nombre lev de polytraumatiss cause des accidents de la route. Le suivi thrapeutique se fait au loin, Tam, plus de 420 km.
Les cardiopathes, les asthmatiques, les hypertendus, les diabtiques, les victimes de piqres scorpionniques, les 35% de la population diagnostiqus se doivent de parcourir presque 1000 km en aller-retour pour se soigner. Birouten. Minuit. Le 4x4 de contrebandier rentre tombeau ouvert Tam, indiffrent aux silhouettes de migrants subsahariens gravissant, pieds nus, les monts Hoggar et aux somptueux Birouten et ses mastodontes, des rochers de grs noir, poss presque avec dlicatesse sur du sable fin, casse le rythme.
Garet Ennous (butte du milieu), la montagne majestueuse marque le mi-chemin. Les 200 km dasphalte raliss par lEVSM Sidi Moussa prennent ici fin, laissant place la section de route construite il y a trois ans par une entreprise portugaise, parseme de cratres gants faire gmir un tank russe. 210 km de slalom entre nids dautruche, blocs de pierre plants beau milieu de la route et dunettes de sable faisant faux barrage.
La Nationale 1, la Transsaharienne, 3 milliards de dollars de budget annonc, est dj presque en ruine avant son achvement, rattrape par les malfaons, le dfaut dentretien, et dvore autant sinon davantage dhommes quelle ne le fit au temps de la piste sommairement balise. Sur les bas-cts de la route, des carcasses de vhicules calcins mergent au-dessus de monticules de sable. La route de la mort nen finit pas de rcolter sa moisson promise.
Autant cette route est attendue et dsire par la population autant elle nous est mortelle, regrette Beggar Ouifi, lu lAPC. La semaine dernire nous avons eu six morts, rappelle-t-il. Dcouvertes par des automobilistes plusieurs heures aprs laccident, les victimes nont pas pu joindre les secours temps et leur vacuation lhpital de Tam est intervenue trs tard. En cause : labsence de couverture rseau. Les trois relais GSM installs sur la route ne fonctionnent pas en raison du dfaut de recrutement de personnel assurant le service.
Comit de liaison de la route Transsaharienne (CLRT).

Carrefour de Kouba. Mardi 24 mars. Dans son bureau ne payant pas de mine, cas au rez-de-chausse de lorganisme de contrle technique des travaux publics, en banlieue algroise, Mohamed Ayadi, vingt ans la tte du comit (qui runit lAlgrie, Tunisie, Mali, Niger, Tchad, Niger) est tout fier des progrs ralis par la RTS (route Transsaharienne). Elle est laorte de la rgion sahlo-saharienne, qualifie cet ingnieur des ponts et chausses.
La RTS, un projet n en 1958 Addis-Abeba, lanc en 1965 linitiative de la Commission conomique de lONU pour lAfrique (CEA). La route de lUnit africaine, rappelle Ayadi, ce nest pas Boumedine comme le prtend le roman national, cest dabord la commission onusienne, la CEA. Depuis 1971, lAlgrie en a ralis, selon lui, quelque 1400 km. DEl Gola In Guezzam. Et officiellement, la partie algrienne de la RTS stend aujourdhui sur plus de 3400 km revtus dans ses deux branches nigrienne et malienne. Il reste encore huit kilomtres raliser jusqu la borne frontire.



Mohand Aziri




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La transsaharienne route de lor et de la contrebande




09:49 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,