> >

[] [ ]

Fuite des cerveaux, ce mal qui rode lconomie nationale

(Tags)
 
Une manuvre odieuse et une fuite en avant dangereuse Emir Abdelkader 0 2014-11-27 02:12 PM
Mokri prvoit des annes sombres pour lconomie du pays Emir Abdelkader 0 2014-10-23 04:59 PM
Les 3 tabous idologiques qui contribuent la faillite de lconomie franaise Emir Abdelkader 0 2014-09-16 03:24 PM
La NSA a rod les liberts constitutionnelles des Amricains Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:24 PM
Le Parisien + Journal de Paris supp Economie du lundi 03 mars 2014 fooka19 0 2014-03-03 06:58 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Fuite des cerveaux, ce mal qui rode lconomie nationale

Fuite des cerveaux, ce mal qui rode lconomie nationale






La deuxime dition du Salon de ltudiant, organise les 9 et 10 mai Alger, a pris fin avec des critiques dobservateurs qui voient dans cette manifestation une grande opportunit pour les coles trangres pour accaparer nos meilleurs tudiants et, par consquent, affaiblir lconomie nationale. On parle de fuite des cerveaux.
Certains persistent dire que les organismes nationaux jouent les intermdiaires pour encourager les meilleurs tudiants quitter le pays pour se rendre dans les coles trangres. On nhsite pas qualifier cela de fuite des cerveaux.
En face, les organisateurs du Salon expliquent que ce genre dvnement est une opportunit de recrutement et doffres de formation de qualit, un avantage pour lconomie nationale puisque les tudiants vont acqurir le savoir-faire et investir au pays. La deuxime dition du Salon a drain une foule nombreuse et le cap des 5 000 visiteurs a t dpass.
Venus en nombre, les jeunes diplms se sont intresss aux offres des participants trangers, entre autres des coles franaises (Campus France et Toulouse Business School), des coles russes (Racus) et celles des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, voire de la Tunisie. Deux journes durant lesquelles les tudiants ont pris connaissance des dernires propositions des coles trangres. Des formations de qualit et des propositions qui, en gnral, sont destines des postulants tris sur le volet.
Seuls les meilleurs diplms finissent par accder aux grandes universits et coles doutre-mer. Daprs les organisateurs du Salon de ltudiant, The Graduate Fair plus prcisment, cet vnement est une opportunit saisir pour nos tudiants qui veulent briguer une carrire professionnelle des plus sres et qui, par consquent, sera une valeur ajoute pour lconomie nationale aprs que nos tudiants acquirent le savoir-faire.
En revanche, beaucoup dobservateurs voient travers ce Salon une grosse perte des meilleurs diplms qui, gnralement, finissent par sinstaller ltranger. Pis, ces observateurs parlent de fuite des cerveaux. Une grosse perte pour lAlgrie qui, pourtant, est cense tout faire pour dtourner ses meilleurs tudiants de cette tentation de sinstaller ltranger. Toutefois, les tudiants sont pousss vers dautres cieux et, par consquent, on dplore cette situation et on parle de fuite des cerveaux.
Et cest ce phnomne de fuite des comptences qui fche les organismes prsents la 2e dition du Salon de ltudiant dAlger. Pour la charge des relations publiques de lagence organisatrice de lvnement, The Graduate Fair, Mme. Zineb Hadjar, cette question relve du pass puisque aujourdhui nos tudiants doivent imprativement aller ltranger pour apprendre et transfrer, par la suite, le savoir-faire.
Cette question taboue a t maintes fois pose par plusieurs mdias alors que finalement parler de fuite des cerveaux fait partie du pass. Il est important de souligner quaujourdhui il est grand temps que les tudiants algriens qui possdent du talent aillent ltranger pour apprendre mieux et servir leur pays. Nous sommes l pour donner plus defficacit cette dmarche , explique-t-elle. Que pensent les tudiants de cette question ?
Widad, diplme en journalisme : Je veux aller ltranger car les opportunits de travail au pays sont inexistantes
Widad B. est une jeune journaliste ge de 24 ans, elle a tudi la facult de Ouargla en journalisme et prpare un autre diplme en biologie luniversit Sad-Dahleb de Blida. Comme tout tudiant venu au Salon de lEtudiant et au Salon Talent et Emploi pour chercher une opportunit demploi, Widad a mal cach sa colre en se disant trs due par labsence doffres de postes demploi dans sa spcialit.
Jai fait des centaines de kilomtres pour venir jusqu Alger rien que pour postuler un emploi, loccasion de louverture du Salon de lEtudiant et du Salon Talent et Emploi. Et contre toute attente, jai t choque par laccueil trs dcevant des exposants, car ils ont boud mon dossier tout simplement, parce que jai fait journalisme.
Je suis abattue moralement. Je rentre la maison les mains bredouilles , explique-t-elle. Atteinte dans son propre amour, Widad ajoute : Je ne sais pas pourquoi mais il y a une discrimination entre les tudiants du Sud et ceux du Nord. Oui, il faut souligner cette importante question. Nous, les tudiants du Sud, on arrive mal trouver un poste de travail selon nos spcialits.
Au bout de cinq annes dtudes on se retrouve sans emploi. Si jamais jai une occasion daller ltranger pour poursuivre mes tudes, je ne raterais pas cette opportunit, du moment que les chances dans le pays sont en train de baisser de jour en jour. Aussi, la plupart des tudiants du Sud ayant termin leurs cycles pdagogiques sont sans emploi ce jour. Est-ce normal ? .
Ilham, diplme en aronautique  :  Ce secteur nest plus employeur
Une autre tudiante trs due par le Salon Talent et Emploitic du fait du manque dopportunits doffres de travail. Age de 23 ans, Ilham D., est diplme en aronautique, spcialit oprations ariennes, luniversit de Sidi Bel Abbs et poursuit ses tudes en Master 2 la facult de Blida afin de peaufiner son CV.
Prsente au Salon, elle a, son tour, t due par le manque flagrant dopportunits de travail. Pourtant la jeune tudiante sest dplace de Bel Abbs Alger rien que pour dposer son dossier de candidature un poste de travail. Visiblement en colre, la jeune diplme parat dcourage moralement au point quelle songe dj quitter le pays.
Je ne sais pas quoi dire. Jai le moral bas. Je nai rien trouv dans les deux Salons, jai parcouru plus de 300 km pour tre prsente louverture des deux Salons rien que pour postuler mon dossier de candidature. Toutefois, ce dplacement na servi rien , raconte Ilham avec un moral des plus bas. La jeune tudiante nous a expos son priple.
Depuis que jai obtenu mon master en aronautique qui remonte deux ans, jai frapp toutes les portes, jai parcouru tous les aroports du pays et dpos plusieurs demandes de travail au niveau des ministres, mais mes dossiers ont t refuss par tout le monde. Vous voyez tous ces rcpisss, ils mont t adresss par les ministres des Affaires trangres, de lIntrieur, des Ressources en eaux, et mme de la Sonatrach et des directions des aroports du pays. Tout le monde a refus de membaucher.
Mme lAgence nationale de lemploi na rien pu faire pour moi, car chez lANEM il est trs difficile de trouver un poste demploi qui corresponde ma spcialit. Vous savez que notre pays possde quelques aroports situs uniquement dans certaines villes, voire les plus importantes, donc il est trs difficile de trouver un travail. Une fois, je me suis dplac Oran qui se trouve 30 km de Sidi Bel Abbs, afin de postuler ma candidature suite un appel doffre demploi de la direction de laroport dOran.
Les responsables mont suggr daller dans une autre ville plus proche de Sidi Bel Abbs car, selon leurs propos, il est impossible daccepter un candidat qui rside plus de 20 km du lieu de travail. Est-ce que cela est possible dans un pays qui prtend lutter contre le chmage ? , sinterroge Ilham.




Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Fuite des cerveaux, ce mal qui rode lconomie nationale




03:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,