> >

[] [ ]

nouvelles rvlations sur la traque de Ben Laden

(Tags)
 
trois mois de traque sans relche Emir Abdelkader 0 2014-12-23 05:36 PM
Nouvelles rvlations sur la mort dAlbert Eboss Emir Abdelkader 0 2014-12-14 04:51 PM
Nouvelles rvlations sur le rapt dHerv Gourdel Emir Abdelkader 0 2014-10-01 01:59 PM
Nouvelles rvlations sur lattaque de Tiguentourine Emir Abdelkader 0 2014-01-10 06:18 PM
Khelil, Bedjaoui, Vrone et le demi milliard deuros Nouvelles rvlations sur les enqutes de la ju Emir Abdelkader 0 2013-08-19 03:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,956 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
nouvelles rvlations sur la traque de Ben Laden

Al-Qada : nouvelles rvlations sur la traque de Ben Laden




Aprs la parution d'un article dmentant la version livre par la Maison-Blanche concernant la mort de Ben Laden, d'anciens responsables pakistanais ont rvl l'existence d'une taupe amricaine dans les services de renseignement de leurs pays.
Alors qu'une nouvelle polmique a surgi le 11 mai concernant la mort de Ben Laden, deux anciens responsables pakistanais ont fait de nouvelles rvlations, mardi 13 mai. Un ex-agent des services de renseignement pakistanais aurait aid les États-Unis traquer Oussama Ben Laden, affirment-ils, cartant la thse d'une coopration officielle entre les deux pays dans cette affaire.
Ces dclarations interviennent juste aprs la publication aux États-Unis d'un article crit par le journaliste Seymour Hersh. Son enqute [article en anglais] affirme que les États-Unis ont menti sur les conditions dans lesquelles le chef d'Al-Qada a t tu en 2011 dans le nord du Pakistan. Depuis sa publication, ses rvlations sucitent la polmique.
Rle crucial du transfuge pakistanais
Dans son article, publi par la London Review of Books, Seymour Hersh affirme notamment que Washington avait prvenu le Pakistan l'avance du raid clair des forces spciales amricaines fatal Ben Laden. Une thse catgoriquement rfute lundi par la Maison Blanche, rptant qu'Islamabad n'en avait t inform qu'aprs coup.
Mardi, une source militaire pakistanaise, occupant un poste haute responsabilit dans l'arme l'poque des faits, a dclar qu'un ancien membre des services de renseignements pakistanais, trs inform et nergique, avait eu un rle crucial dans la traque amricaine de Ben Laden.
"Cet homme n'a t impliqu qu' un stade avanc, juste pour faire des vrifications de terrain. Les États-Unis avaient besoin d'une confirmation qu'ils n'auraient pu obtenir sans l'aide d'un responsable local", a-t-il expliqu. Depuis, ce transfuge s'est install aux États-Unis, selon cet ancien haut-grad.
>> Lire aussi : États-Unis : la mort de Ben Laden au cur d'une nouvelle polmique
"Il est devenu une taupe des Amricains"
Cette information recoupe partiellement des informations livres par le journaliste Seymour Hersh. L'enquteur s'appuie en effet sur une source amricaine indiquant qu'un ex-membre des services de renseignement pakistanais avait de lui mme approch la CIA en 2010. Et avait promis l'agence de la mener Ben Laden.
Mais selon l'ancien responsable militaire pakistanais interrog par l'AFP, si un transfuge pakistanais a bien aid la CIA vrifier des informations sur le terrain, il ignorait que Ben Laden tait la cible principale de cette recherche.
Un autre ancien responsable pakistanais, Hamid Gul, ex-chef du principal service de renseignement du pays, l'ISI, a confirm l'AFP l'existence de ce transfuge. "La rcompense tait trop importante, il est devenu une taupe des Amricains qui les a aids planifier leur opration", a-t-il indiqu.
>> Lire aussi : L'homme qui a tu Ben Laden raconte le raid d'Abbottabad au Pakistan
Des rvlations du journalistes dmenties
Dans son article, Seymour Hersh va bien plus loin. Il affirme que les Amricains avaient appris que Ben Laden tait clandestinement prisonnier des autorits pakistanaises, qui comptaient s'en servir pour empcher Al-Qada de continuer commettre, avec les rebelles talibans locaux, de sanglants attentats au Pakistan.
Selon Seymour Hersh, Washington a ensuite convaincu Islamabad de monter un faux raid clandestin pour tuer Ben Laden afin de doper la popularit du prsident Barack Obama et permettra aux Pakistanais de dire qu'ils n'avaient rien voir avec cet assassinat. Interrogs par l'AFP, les deux anciens responsables ont dmenti tout arrangement de la sorte.
Le Pakistan a toujours ni toute implication dans la mort de Ben Laden. Sollicites mardi, les autorits pakistanaises n'ont pas fait de commentaires sur le sujet. Cette affaire y est toujours nimbe de mystre, nombre d'observateurs doutant que le sommet de l'État ou de l'arme n'aient pas t au courant que Ben Laden se cachait dans le pays, ou du projet du raid des forces spciales amricaines, dfaut de savoir quelle en tait la cible.

Ben Laden a t tu le 2 mai 2011 Abbottabad (nord), dans une maison qu'il habitait apparemment depuis cinq ans et situe quelques centaines de mtres de la principale acadmie militaire du Pakistan, ce qui a contribu nourrir les soupons de jeu trouble de l'arme.



(Avec AFP)




 

()


: 1 ( 0 1)
 

nouvelles rvlations sur la traque de Ben Laden




09:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,