> >

[] [ ]

Le rgime syrien assure avoir repouss l'EI de Palmyre

(Tags)
 
Le DG de Sonatrach assure... Emir Abdelkader 0 2015-01-29 01:10 PM
Le prsident Bouteflika assure que lAlgrie ... Emir Abdelkader 0 2014-12-31 01:15 PM
Le Front al-Nosra excute au moins un Syrien pro-rgime au Liban Emir Abdelkader 0 2014-02-28 05:30 PM
Des partisans du gouvernement syrien affirment avoir pirat le nom de domaine Facebook Emir Abdelkader 0 2014-02-06 12:26 PM
Seif al-Islam Kadhafi serait pendu en Libye, assure la Emir Abdelkader 0 2012-10-10 07:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le rgime syrien assure avoir repouss l'EI de Palmyre

Le rgime syrien assure avoir repouss l'EI de Palmyre






"Les djihadistes ont t chasss du nord et de l'est de Palmyre", a affirm ce dimanche Talal Barazi, le gouverneur de la province de Homs.

Les forces du rgime syrien ont chass dimanche les djihadistes de l'État islamique du nord de la ville antique de Palmyre, a affirm un haut responsable syrien, moins de 24 heures aprs la prise de contrle de cette zone par l'organisation extrmiste. Tala Barazi a indiqu en outre que l'arme avait repris une srie de sites stratgiques, dont des collines, des barrages et la tour de la radio et tlvision de Palmyre.
Samedi en dbut de soire, l'EI avait pris le contrle de la majeure partie du nord de Palmyre, o des affrontements intenses l'ont oppos aux forces loyalistes. Selon l'ONG OSDH, ils ont fait au moins 29 morts parmi les djihadistes et 23 parmi les membres des forces gouvernementales. D'aprs M. Barazi, l'arme a, elle, tu "130 djihadistes".
La plupart des ruines monumentales, qui comportent notamment des colonnades torsades romaines, des temples et des tours funraires, se trouvent au sud-ouest de la ville. Ce site, qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique, est inscrit par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanit.
À la frontire de l'Irak


L'EI a lanc mercredi l'assaut sur Palmyre, qui se trouve dans la province d'Homs (centre) et revt une importance stratgique pour lui puisqu'elle ouvre sur le grand dsert syrien, limitrophe de la province irakienne d'Al-Anbar, en grande partie contrle par ce groupe ultraradical sunnite.
La ville est galement importante pour la propagande de l'EI, puisque son importance culturelle attire l'attention des mdias du monde entier et a pouss l'Unesco appeler le Conseil de scurit de l'ONU agir pour la prserver. Le directeur des Antiquits et des muses syriens, Maamoun Abdelkarim, a confi sa peur de voir Palmyre subir le mme sort que des sites archologiques dans le nord de l'Irak, notamment Nimroud et Hatra, endommags ou dtruits par l'EI.


Le Point : Daesh s'approche de Palmyre, l'un des joyaux archologiques du monde antique. Aprs Mari, Nimroud ou Hatra, la srie noire archologique risque donc de se poursuivre?
Pascal Butterlin : Aprs tous les dgts constats sur les sites de Syrie et d'Irak, la perspective de nouveaux combats Palmyre suscite videmment une immense inquitude dans la communaut scientifique. Classe au patrimoine de l'humanit, la cit caravanire de Palmyre est un site absolument unique qui tmoigne des contacts entre le monde grco-romain et l'Orient, et son muse abrite la plus belle collection de bustes funraires du II et IIIe sicle. Palmyre, c'tait aussi la capitale de la reine Znobie, la "Cloptre des Syriens", qui a rsist aux Romains. C'tait enfin un carrefour dans la route de la soie, mi-chemin entre la Mditerrane et l'Euphrate. Nous sommes catastrophs l'ide qu'un joyau pareil soit pris en otage par le conflit.
Le site a-t-il souffert depuis le dbut du conflit ?
Oui, il a dj subi d'importants dommages. C'est un des bastions des forces gouvernementales qui contrlent la route stratgique de damas Deir ez-Zor et qui sont posts notamment dans la forteresse qui surplombe les vestiges. Si Daesh entre dans la ville, la ville sera pilonne et comme le site est au milieu, il risque de servir de champ de bataille comme a a t le cas pour Apame, o les blinds ont carrment manoeuvr le long des remparts. Il faut probablement se prparer une bataille de Palmyre. Le site paie une fois de plus, comme l'poque des invasions mongoles, sa position stratgique. C'est le chemin vers Damas.
Le directeur des Antiquits et des muses syriens, Maamoun Abdelkarim, a appel la communaut internationale se mobiliser pour empcher une ventuelle destruction de Palmyre. Que peut-elle faire concrtement ?
Aprs les destructions Doura et Mari, sans parler d'Hatra et de Mossoul, on se demande en effet combien de temps on pourra tolrer la destruction irrversible de ces trsors inestimables. Il faut obtenir d'une manire ou d'une autre la sanctuarisation des zones archologiques, obtenir que le patrimoine de ces peuples soit tenu l'cart du conflit et ne soit pas instrumentalis par les forces en prsence.
On comprend bien, mais concrtement que faire ? Pourquoi est-ce qu'on n'a pas bombard les pick-up de Daesh qui fondaient sur Nimroud ?
Il ne m'appartient pas de prendre des dcisions politiques ou militaires. Je suis archologue. Mais je note qu'il y a une rsolution qui a t adopte l'unanimit le 12 fvrier dernier par le conseil de scurit, la rsolution 2199, qui "condamne fermement la destruction des patrimoines culturels irakien et syrien". L'Unesco a fait son travail, et son travail n'est pas d'avoir une arme. Si un acteur doit prendre des dcisions ad hoc dans ce conflit, c'est le conseil de scurit. La balle, si je puis dire, est dans leur camp.
*Pascal Butterlin est professeur d'archologie orientale l'universit Paris-1-Panthon-Sorbonne. Il dirige depuis 2005 la mission archologique franaise de l'exceptionnel site de Mari, en Syrie.
Porpos recueillis par Victoria Gairin
"Tout coup, les montagnes se sparent et on dcouvre entirement les magnifiques ruines de cette clbre ville. Rien de plus imposant que cette premire vue : on est saisi d'tonnement et d'admiration par la quantit innombrable de colonnes, des galeries, des restes de temples, d'arcs de triomphe, des difices immenses par leur tendue et le Temple du Soleil au milieu qui s'lve et domine le dsert qui ressemble une vaste mer." Les mots du peintre orientaliste franais Louis-Franois Cassas, qui dcouvrit Palmyre en mai 1785, suffisent-ils dcrire l'blouissement que ses ruines procurent au voyageur ? Alors que des djihadistes du groupe État islamique ont pris le contrle samedi de plusieurs secteurs dans le nord de la ville syrienne, le directeur des Antiquits et des muses syriens, Maamoun Abdelkarim, a confi sa peur de voir dtruit le plus grand site archologique du pays, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Selon l'agence officielle syrienne Sana, citant une source militaire, les forces du rgime ont empch samedi les combattants de l'EI de s'emparer d'une colline situe au sud-ouest de la citadelle. Pour l'historien Maurice Sartre, ancien pensionnaire scientifique l'Institut franais d'archologie du Proche-Orient et fin connaisseur du site*, le pire est redouter.

Le Point.fr : Qu'est-ce qui fait de Palmyre un site si exceptionnel ?

Maurice Sartre : C'est un site trs ancien. "Tadmor", le nom smitique de la ville, est attest dans les archives de la cit voisine de Mari au XVIIIe sicle avant notre re. Mais le site de Palmyre tel qu'on le connat aujourd'hui date de l'poque grco-romaine et connat son apoge entre le Ier et le IIIe sicle. La cit doit sa fortune essentiellement au transit marchand qu'elle a permis pendant plusieurs sicles entre le monde mditerranen et la Msopotamie. À Palmyre, il y avait, certes, de grands marchands, mais aussi - et c'est cela qui fait sa spcificit - des entrepreneurs de transports. À cette poque, les Palmyrniens taient les seuls connatre les routes qui permettaient de traverser le dsert, entretenir des relations avec les diffrentes tribus, pouvoir ainsi organiser les caravanes. Les grands ngociants s'associaient pour grouper les expditions et des communauts entires de commerants palmyrniens expatris taient donc installes demeure dans les diffrentes tapes de ce rseau commercial. On connat, grce aux inscriptions, l'existence de cette diaspora Sleucie du Tigre (au sud de l'actuelle Bagdad) au Ier sicle, Vologsias, cit commerciale fonde par les Parthes sans doute non loin du site de Babylone, et surtout Spasinou Charax, capitale du royaume de Msne. L, la communaut palmyrnienne tait si implante et si influente que des Palmyrniens pouvaient y occuper des fonctions officielles auprs du roi. En tant que colonie romaine, Palmyre tait donc un point extrmement stratgique, qui permettait notamment Rome de faire venir de la soie ou des denres prcieuses de Chine ou d'Inde. On pense mme qu' l'apoge de la cit, des modles taient envoys par les marchands pour faire raliser en Chine des motifs plus appropris leurs contres. Comme les toffes retrouves dans une tombe, qui reprsentent des chameaux se reposant l'ombre des palmiers.Palmyre, c'est aussi un mlange de cultures tout fait tonnant...
En effet, c'est une cit extrmement cosmopolite. Il y a bien sr la population arabe, aramenne. Mais aussi une petite colonie juive, les agents du fisc romain, la garnison romaine. Ce qui est passionnant, c'est qu'on voit de la mme manire se mlanger les cultes. Ainsi les dieux de Msopotamie ctoient les dieux grecs, ceux du dsert syrien, de Phnicie ou de la Syrie occidentale. Le culte le plus important tait rendu Bl, le dieu protecteur de la cit. C'est lui que fut ddi l'immense sanctuaire de Bl, entour de portiques, orn de dizaines de statues de bienfaiteurs ayant contribu le construire. Ce sanctuaire ressemble fort son contemporain, le Temple de Jrusalem bti par Hrode Ier le Grand. À Palmyre, on parle l'aramen et le grec : c'est d'ailleurs la seule ville de l'Empire romain o la langue indigne est utilise dans les documents officiels. Les Romains savaient que les Palmyrniens taient les seuls contrler les routes du dsert, ils avaient donc tout intrt leur permettre de conserver leur milice locale et leur propre langue.
Les Palmyrniens ne se contentent pas de parler le grec. Leur ville s'organise-t-elle comme une cit grco-romaine classique ?
C'est l'une des originalits de cette cit. Vous avez d'un ct, les institutions grecques classiques et en mme temps, une grande mixit dans la vie quotidienne des habitants. Le mme homme pouvait trs bien, par exemple, aller au conseil municipal en toge et participer le mme jour un banquet au temple de Bl en costume brod. Paul Veyne a dit un jour : les Palmyrniens, c'est comme les Japonais, un jour en kimono, le lendemain en costume trois-pices. C'est tout fait a ! La cit n'en tait pas moins gouverne par une boul, assemble des plus fortuns, et un dmos (peuple) constitu des citoyens. Les responsabilits particulires taient confies des magistrats pris dans la boul, tels que les stratges. Un curateur ou logists, sorte de contrleur des finances, tait charg d'apurer les comptes civiques.
Le site a t exceptionnellement bien conserv jusqu' aujourd'hui. Comment l'expliquez-vous ?
Palmyre est en effet l'un des dix ou quinze sites archologiques qui taient les mieux prservs au monde. Peut-tre parce qu'elle n'a t vritablement occupe que jusqu'au IXe ou Xe sicle. Lorsque la cit dcline, les rares habitants investissent les ruines et vivent dans le stuc et les colonnades. À la fin du XIXe, quand la population revient Palmyre, tout le village tient dans le temple de Bl. Si la population d'une telle cit est peu nombreuse, vous avez ncessairement moins de pillages. Par ailleurs, beaucoup d'lments taient enfouis sous le sable et les pierres, ce qui a permis de protger de trs belles pices ou lments d'architecture.
Fermons les yeux et rvons un peu. Pouvez-vous nous faire visiter Palmyre au temps de son apoge ?
Il faudrait parcourir la cit telle qu'elle tait entre le Ier et IIIe sicle de notre re. Les derniers visiteurs qui ont eu la chance de visiter Palmyre - malgr les 36 hectares impressionnants du site actuel - n'en ont eu qu'une vision trs partielle. Il faut s'imaginer que la ville s'tendait bien au nord de la rivire et qu'elle ne possdait pas de remparts, mais aussi largement au sud, o les archologues allemands ont mis en vidence la ville plus ancienne grce des releves magntiques. Elle tait compltement ouverte et entoure d'immenses ncropoles avec de grandes tours funraires trs visibles ddies aux grandes familles. Lorsque vous entrez dans la ville, vous avez une grande rue colonnades qui va du temple de Bl l'est jusqu' la sortie vers Homs l'ouest. De nombreuses colonnes portent des consoles destines accueillir des statues. Des inscriptions, en grec et en aramen, indiquent pour certaines, le nom des riches donateurs. À l'est, donc, le temple de Bl, sans doute le plus important difice religieux du Ier sicle de notre re au Moyen-Orient. Au Nord, il y avait le temple du dieu solaire syrien Baalshamin, beaucoup plus modeste que celui de Bl, mais qui, lui aussi, tait entour de grandes cours o l'on donnait des ftes somptueuses. À l'ouest, le temple de la desse arabe Allat, assimile par les Grecs Athna. Au sud, le temple de Nab, le dieu msopotamien de l'criture. Voil pour les quatre principaux ; il en existait bien d'autres. Sur le ct droit de la rue principale, vous avez les thermes, qui datent probablement du Ier sicle. Puis, sur la gauche, le modeste, quoique mouvant thtre romain, qui devait servir des reprsentations thtrales, musicales, mais aussi certainement accueillir les grandes runions du conseil municipal. Ensuite, vous avez l'agora, trs vaste ensemble ciel ouvert, qui ne servait pas seulement vendre les marchandises, mais surtout nouer les contrats entre marchands et caravaniers. Enfin, en ce qui concerne l'habitat, on a retrouv les traces de grandes maisons ornes de superbes mosaques dans le quartier du temple de Bl, et plus rcemment, au nord de la grande rue.
Quelle est la valeur symbolique de Palmyre pour Daesh ?
C'est LE site emblmatique de l'archologie syrienne. Pour le peuple syrien, Palmyre a une valeur inestimable. Dans l'idologie bassiste, la reine Znobie est considre comme la prfiguration d'un mouvement de lutte nationale. Znobie, c'est la veuve d'Odnat, le plus clbre prince de Palmyre. Lorsque son mari est assassin par surprise, elle pousse son fils Wahballat prendre le titre d'empereur de Rome et prend elle-mme le titre d'Augusta. Puis, elle va tenter de mettre la main sur toutes les provinces romaines du Proche-Orient avant d'tre arrte et capture par l'empereur Aurlien. Évidemment, l'entreprise de Znobie n'a rien d'une rbellion nationale, tout au contraire, puisque Palmyre est une province romaine. Mais l'essentiel aujourd'hui est de sauver ce qui peut encore l'tre, peu importe les arguments pour y parvenir. Palmyre, c'est le symbole de la Syrie. Un mlange de traditions locales, tourn vers l'extrieur, terre d'change et de contact. Une Syrie qui ne dresse pas les communauts les unes contre les autres, comme le fait Bachar el-Assad aujourd'hui. Je connais trs bien le pays, notamment le Sud, et je peux vous certifier que dans de nombreux villages, sunnites et chrtiens vivent les uns avec les autres en bon entendement. Que font les forces de la coalition internationale pour ne pas voir arriver les troupes de Daesh dans une zone aussi dsertique et mettre ainsi en danger un tel patrimoine ? Aujourd'hui, je crains le pire. L'État islamique peut tout faire sauter et je pense, avec beaucoup d'motion, tout ce que nous avons encore dcouvrir sur ce site. L'histoire de Palmyre est une valeur inestimable.


RETROUVEZ l'interview de l'archologue Pascal Butterlin : "Il faut se prparer une bataille de Palmyre"



Le Point.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le rgime syrien assure avoir repouss l'EI de Palmyre




04:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,