> >

[] [ ]

Ryad "blackliste" l'Algrie et 10 autres pays

(Tags)
 
"Daech a une diversit de revenus plus grande que certains pays !" Emir Abdelkader 0 2015-03-16 05:40 PM
L'Algrie et l'Equateur plaident pour un rglement "juste" et "durable" de la question sahraouie Emir Abdelkader 0 2014-04-10 01:09 PM
Fermeture des frontires au sud du pays : une dcision "souveraine" de lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-11-11 03:11 PM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
LAssociation des "Pieds noirs progressistes": la lutte des Algriens pour librer leur pays tait " Emir Abdelkader 0 2013-09-05 11:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Ryad "blackliste" l'Algrie et 10 autres pays

Blanchiment et financement du terrorisme: Ryad "blackliste" l'Algrie et 10 autres pays






L'Algrie a t "blackliste" avec 10 autres pays, par l'Arabie Saoudite qui a demand des institutions locales de faire preuve de la plus grande "prudence" et de "vigilance" dans le traitement des oprations financires avec ces pays pour ne "pas tomber dans le pige des oprations douteuses entrant dans le cadre du financement du terrorisme et des rseaux extrmistes".
Le ministre saoudien des affaires trangres a saisi toutes les parties et institutions officielles "afin de faire preuve de prudence et de vigilance dans les oprations financires avec 11 pays". Il justifie ce "warning" en soulignant que l'Iran et la Core du Nord n'ont pas fournis des assurances suffisantes en matire de lutte contre le financement du terrorisme.
L'Algrie - ainsi que l'Équateur, Myanmar, l'Ethiopie, le Pakistan, la Syrie, la Turquie et le Ymen ... - fait partie des pays qui n'appliquent pas le plan d'action du GAFI de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme..
Le Groupe daction financire (GAFI) est un organisme intergouvernemental cr en 1989 au sommet du G7 de Paris. 34 pays et deux organisations rgionales dont le Conseil de coopration du Golfe (CCG) font partie de ce groupe qui dicte des mesures prendre pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.
Les Saoudiens vendent l'Algrie mais n'y achtent rien
Les exportations algriennes vers l'Arabie Saoudite sont insignifiantes : moins de 10 millions de dollars en 2014. Par contre, les exportations saoudiennes vers l'Algrie ont atteint les 600 millions de dollars, selon des chiffres donnes dans la presse algrienne.
L'Algrie n'a pas encore ragi la mesure saoudienne. Le journal Al-Bilad cite une "source diplomatique" non identifie qui souligne que "l'Algrie a de bonnes relations avec l'Arabie Saoudite et demandera des explications sur cette question poir la traiter dans les cadres appropris".
L'Arabie Saoudite qui est membre du Gafi ne fait qu'appliquer les directives et conseils du Gafi contenus dans une dclaration publique date du 27 fvrier 2015.
Cette dclaration en question pointe un certain nombre de pays, dont l'Algrie, comme un pays risque en raison de l'absence d'un "dispositif complet" de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.
"Insuffisances stratgiques"
Le GAFI a mis en tte des menaces, l'Iran et la Core du nord et a appel appliquer des "contre-mesures" pour protger le systme financier des "risques permanents et significatifs" de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.
L'Algrie - avec l'Equateur et Myanmar - est catalogue dans cette dclaration du Gafi comme ayant des " insuffisances stratgiques" en matire de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Ces pays n'ont pas fait des progrs pour remdier ces "insuffisances" ou n'ont pas mis en uvre le plan d'action dvelopp par le Gafi.
Dans cette dclaration, le Gafi appelle les pays membres prendre en compte les "risques" lies ces lacunes. Les oprateurs doivent faire preuve de "vigilance accrue" l'gard des oprations financires et des relations d'affaires avec les clients qui ont des liens avec ces pays.

Le passage consacr l'Algrie dans la dclaration publique du GAFI prenait acte de mesures prises par l'Algrie pour amliorer son rgime et le mettre en conformit avec les normes. Cependant le GAFI note que l'volution est trop rcente et qu'il n'a pas l'valuer.

Le Gafi dclare cependant ne pas tre mesure de dterminer si ces mesures sont efficaces et "criminalisent de manire adquate le financement du terrorisme" et permettent "l'tablissement d'un cadre juridique adquat pour identifier, tracer et gel les avoirs terroristes ainsi que la mise en uvre des normes du Gafi. Le Gafi "encourageait" l'Algrie combler ses "lacunes" et poursuivre la mise en uvre de son plan d'action.
LIRE AUSSI :
Le Moyen-Orient la veille d'un "moment dcisif, l'Arabie Saoudite mne un "jeu destructeur" (Dominique de Villepin)
Gilles Kepel : "Tout le monde est aujourd'hui dans le "c'est de ta faute que Daech a t cr
BLOG: Qui finance le terrorisme?
L'Arabie Saoudite est-elle en mesure de faire la "leon"?
L'Arabie Saoudite a beau tre membre du GAFI, via le CGG, elle est beaucoup plus lourdement mise en cause dans le financement du terrorisme. Ces accusations sont rcurrentes depuis les attentats du 11 septembre 2011.
Les fameux cbles diplomatiques amricains rvls par Wikileaks soulignaient, selon une note de l'ambassade US Riyad date 2009, que "les donateurs [privs] en Arabie saoudite demeurent la principale source mondiale de financement de groupes terroristes sunnites".
Dans une tribune remarque, Dominique de Villepin, l'ancien chef du gouvernement franais relevait que le groupe Etat Islamique bnficiait de flux financier venant d'Arabie Saoudite.
Il appelait "couper le robinet des bailleurs de fonds sans lesquels l'Etat islamique n'est rien" crit-il en pointant des "forces conservatrices, des individus ou des circuits, parfois ancrs dans la socit, parfois en marge de l'action de l'Etat, qui agissent pour le pire, mues par la peur de perdre le pouvoir, mues aussi par la crainte d'ides novatrices et dmocratiques".
De manire directe, Dominique de Villepin estimait qu'il "faut dire l'Arabie saoudite et aux monarchies conservatrices qu'elles doivent sortir de ce jeu destructeur, car leurs dynasties seront les premires victimes d'un djihadistan qui s'tendrait la pninsule Arabique, car il n'y a l-bas aucune alternative hormis les pouvoirs traditionnels actuels".
Les services de renseignements amricains ont indiqu que la plupart des fonds dverss sur la Syrie - pays o est n l'EI - proviennent des "pays du Golfe, o des donateurs acheminent des millions vers la frontire turco-syrienne, destination des combattants islamistes. Les gouvernements de lArabie saoudite, du Qatar et du Kowet ont galement financ en secret les groupes radicaux sunnites qui combattent el-Assad".


HuffPost Algrie
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ryad "blackliste" l'Algrie et 10 autres pays




03:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,