> >

[] [ ]

Une tourne multiples enjeux

(Tags)
 
Il ny a rien attendre de la tourne de Ross Emir Abdelkader 0 2015-02-23 01:31 PM
Tunisie : les 5 enjeux cls d'un scrutin historique Emir Abdelkader 0 2014-10-23 06:47 PM
Des personnalits algriennes font la tourne des ambassades... Emir Abdelkader 0 2014-08-05 11:39 AM
Les vritables enjeux gostratgiques... Emir Abdelkader 0 2014-08-02 11:57 AM
LAlgrie face aux enjeux gostratgiques des USA et la France Emir Abdelkader 0 2013-02-22 07:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Une tourne multiples enjeux

Une tourne multiples enjeux

Malgr une implantation visible dans certains secteurs tels que la finance et les tlcoms, la prsence marocaine en Afrique demeure globalement faible. On ne peut pas rellement dire aussi que le roi Mohammed VI y a dcroch le jackpot.


Le roi du Maroc, Mohammed VI, devait entamer hier une tourne en Afrique qui doit le conduire au Sngal, en Cte dIvoire, en Guine-Bissau et au Gabon. Cest la troisime visite queffectue le souverain marocain dans ces pays en lespace de trois ans. Officiellement, ce priple africain est plac sous le signe du travail et de lamiti. A Rabat, lentourage du roi Mohammed VI ne cache nanmoins pas que lobjectif de cette sortie royale est avant tout de renforcer linfluence conomique et politique du Maroc sur le continent.
Le souci du monarque marocain, soutiennent certains analystes occidentaux, parat surtout de ne pas se laisser distancer par lAlgrie qui est, avec lAfrique du Sud, lEgypte et le Nigeria, lun des principaux architectes de la politique lUnion africaine, une organisation dont Rabat ne fait plus partie. Depuis son retrait en 1984, en signe de protestation contre ladhsion de la Rpublique arabe sahraouie dmocratique (RASD), le Maroc tente en effet de conserver son influence sur le continent africain en investissant le champ diplomatique et conomique. Les voyages du souverain chrifien sinscriraient dans un plan de reconqute patiente de voix au sein de lUnion africaine , indique-t-on.
Dailleurs, ce nest pas un hasard si au cours des cinq dernires annes, plus de la moiti des investissements directs ltranger (IDE) du Maroc, soit environ 1,5 milliard deuros, a concern lAfrique subsaharienne. Mais ce chiffre, rappelle-t-on, ne doit pas faire oublier un fait important. En dpit du fort potentiel de croissance de lAfrique subsaharienne, les marchs tunisien, gyptien et algrien demeurent les principales dbouches pour les exportations marocaines.
Du moins pour le moment. Pour les hommes daffaires marocains, lAlgrie est semble-t-il le march africain le plus prometteur pour leurs produits et services. Au niveau maghrbin, cest dailleurs avec lAlgrie que les entreprises marocaines commercent le plus. Cela malgr le caractre excrable des relations politiques entre Alger et Rabat. Ce nest pas tout. Malgr une implantation visible dans certains secteurs tels que la finance et les tlcoms, la prsence marocaine en Afrique demeure globalement faible.
On ne peut pas rellement dire aussi que le roi Mohammed VI y a dcroch le jackpot. Les chiffres parlent deux-mmes. Les changes commerciaux entre le Maroc et lAfrique subsaharienne reprsentent peine 7% des exportations du Maroc et 2,6% du commerce marocain. Bien que les changes commerciaux du royaume avec lAfrique aient augment ces dernires annes de 20%, ceux-ci sont nanmoins limits par rapport dautres acteurs de poids sur le continent.
Le Maroc exporte entre autres des produits alimentaires (37%), chimiques (20%), machines et matriels de transport (21%). En revanche, le pays importe des combustibles (51%), des minerais et mtaux (14%) et des produits alimentaires (10%). Bien qutant donc le second investisseur interne du continent aprs lAfrique du Sud, les IDE du Maroc en Afrique subsaharienne restent cependant modestes en comparaison des investissements que consentent dautres pays ( peine 400 millions de dollars en 2009). A titre dexemple, la Chine a mis, elle seule, 44 milliards de dollars sur la table durant la mme priode.

Zine Cherfaoui


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Une tourne multiples enjeux




06:16 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,