> >

[] [ ]

Le "nation arabe" nexiste plus !

(Tags)
 
L'homme "blanc" n'existe en Europe que depuis 8.000 ans Emir Abdelkader 0 2015-04-10 06:27 PM
il existe "un apartheid territorial... Emir Abdelkader 0 2015-01-20 03:25 PM
ISRAEL. La loi sur "l'Etat nation... Emir Abdelkader 0 2014-12-04 03:57 PM
Grve des journalistes d'El-Ouma et de La Nation arabe Oran Emir Abdelkader 0 2014-03-08 03:34 PM
Les "habits neufs" de la Ligue arabe! Emir Abdelkader 0 2013-03-26 06:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le "nation arabe" nexiste plus !

Le "nation arabe" nexiste plus !






LIrak et la Syrie dpecs, Damas et Bagdad assiges, le grand rve du nationalisme arabe nest plus quun souvenir. Place au "califat".

Les cohortes de Daesh ont port un coup fatal au rve arabe, dj mal en point. De Ramadi (Irak) Palmyre (Syrie) les sides de lÉtat islamique ont effac les frontires hrites du dmantlement de lempire ottoman. Ils ont fait exploser deux États qui se voulaient modernes, enracinant leur lgitimit dans les pages les plus glorieuses de lhistoire arabe : lempire omeyyade (VIIe-VIIIe sicle) et lempire abbasside (VIIIe-XIIIe sicle). Damas et Bagdad ne sont plus que des rduits assigs, dfendues par des milices. Les armes nationales sont en lambeaux.
Le mythe de la "nation arabe" a vcu. Il est touch au cur. Les nationalismes ont t balays par le dferlement de lislam politique. Place au "califat" !
Il nest pas certain que le "califat" de Daesh, malgr ses spectaculaires succs actuels, dure bien longtemps. Mais, ce qui va indniablement subsister, cest le morcellement de la rgion, la fragmentation de la souverainet et une instabilit permanente, sinon un chaos. Dans cette tectonique des plaques gopolitique, les Kurdes parviennent, pour linstant, tirer leur pingle du jeu au dtriment du seul Irak.
Le jeu turc et iranien

Toute la zone est, en fait, devenue un gigantesque terrain de manuvre. Deux gants musulmans non arabes poussent leurs pions : la Turquie, qui marche dans les pas de lempire ottoman et lIran dans ceux de lempire perse. La fragile Arabie saoudite est, elle, arcboute sur son statut de dfenseur des deux principaux lieux saints de lislam (la Mecque et Mdine). Mais en dpit de son monceau de ptrodollars, elle peine surenchrir dans cette prilleuse partie de poker. LArabie hsite, zigzague, tire des bords entre les cueils, car elle redoute autant lIran que Daesh.
Dans ce Machrek en pice (le Maghreb est ailleurs), la seule grande puissance arabe qui, in fine, subsiste est lÉgypte du gnral Abdel Fattah al-Sissi. Celui-ci nest ni un pote ni un dfenseur forcen des droits de lhomme. Il ne lsine pas sur les moyens pour neutraliser le danger islamiste comme vient de le dmontrer la condamnation mort de lancien prsident Mohamed Morsi. LOccident, malgr quelques protestations moralisatrices de pure forme sur lhorrible rpression qui sabat sur les Frres musulmans, dtourne pudiquement le regard, considrant, comme Goethe jadis, quil vaut mieux, tout prendre, une injustice quun dsordre.
Prudence occidentale

Face cette sanglante ptaudire, Amricains et Europens avancent pas compts. Les premiers, instruits par lIrak et lAfghanistan, redoutent comme la peste de sengluer dans ces inextricables conflits. Washington nest, en outre, pas persuad que les intrts vitaux de lAmrique soient rellement menacs par Daesh. Dans cette quation plusieurs inconnues un facteur crucial : Barack Obama souhaite vritablement aboutir un accord avec lIran sur le nuclaire.
Les Europens de leur ct sont tributaires des Amricains et, en dehors de la France, peu enclins aller se mler des affaires de plus en plus compliques dun Orient qui sapparente un champ de mines.



Par Pierre Beylau


Le Point.fr
 

()

« ... | ... »

: 1 ( 0 1)
 

Le "nation arabe" nexiste plus !




01:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,