> >

[] [ ]

Le Maroc dans le collimateur de la justice espagnole

(Tags)
 
Les deux fils de Netanyahou dans le collimateur iranien Emir Abdelkader 0 2015-01-28 12:31 PM
La justice espagnole assne un srieux camouflet au Maroc Emir Abdelkader 0 2014-06-25 06:28 PM
le gnral dissident Khalifa Haftar dans le collimateur d'Al-Qada Emir Abdelkader 0 2014-06-02 02:36 PM
La justice espagnole sy intresse, Une affaire Sonatrach III lhorizon ? Emir Abdelkader 0 2014-03-10 02:50 PM
John Kerry de nouveau dans le collimateur de ministres israliens Emir Abdelkader 0 2014-02-03 12:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le Maroc dans le collimateur de la justice espagnole

Le Maroc dans le collimateur de la justice espagnole






Au vu des enqutes, la justice espagnole estime que la population civile sahraouie a t systmatiquement attaque par la police et larme marocaines durant les annes qui ont suivi le retrait de lEspagne du Sahara occidental.


La justice espagnole a lanc un mandat darrt, vendredi 22 mai, contre un ancien gardien de prison marocain accus de tortures entre 1975 et 1991. Cette priode a suivi le retrait de lEspagne de sa colonie, le Sahara occidental, et le cessez-le-feu encadr par lONU. La procdure a t enclenche, rappelle RFI qui rapporte linformation, en 2007 suite des plaintes dposes par une association de prisonniers et de disparus sahraouis, et suite aussi la dcouverte dune fosse commune dans la zone dAmgala, en plein Sahara. Ils sont dsormais 12 Marocains tre dans le collimateur de la justice espagnole.
Certains sont dcds, dautres sont la retraite. Cest le cas notamment du dernier homme cit, un gardien de prison de la ville de Smara. Lordonnance du juge, indique la mme source, prcise que cet homme est inculp, comme les 11 autres mentionns dans une ordonnance date du 9 avril dernier, pour sa participation un dlit de gnocide entre 1975 et 1991. Il est reproch ces 12 hommes une cinquantaine dassassinats, 76 tentatives dassassinats et plus de 200 squestrations illgales, mentionne RFI.
Au vu des enqutes, la justice espagnole estime que la population civile sahraouie a t systmatiquement attaque par la police et larme marocaine durant les annes qui ont suivi le retrait de lEspagne du Sahara occidental. Ces procdures, estime au micro de RFI le journaliste Ignacio Cembrero (collaborateur du journal El Mundo et spcialiste du Maroc) pourraient tre lorigine dune crise entre lEspagne et le Maroc comme celle quont connue en 2014 la France et le Maroc.
Ignacio Cembrero pense, en outre, que sur le plan judiciaire, il ny aura pas de suite parce que les autorits marocaines ne vont, aucun moment, permettre la justice espagnole de simmiscer dans leurs affaires, dinterroger les supposs coupables ou de les extrader en Espagne.
Laction lance par la justice espagnole intervient un moment o le Maroc est trs critiqu par les ONG internationales de dfense des droits de lhomme. Un rapport rendu public mardi dernier par Amnesty International, intitul Lombre de limpunit, rvle que la torture est encore une pratique courant au pays du roi Mohammed VI.
Aprs plusieurs mois denqute sur le terrain, lorganisation de dfense des droits de lhomme a ainsi pu documenter 173 cas de torture ou de mauvais traitements perptrs par la police ou les forces de scurit entre 2010 et 2014. Si le Maroc a rform ses lois et sign des conventions internationales, ces pratiques continuent sans quaucun auteur ne soit condamn, a conclu AI dans son rapport.
Des pratiques hrites des annes de plomb qui, selon Genevive Garrigos, prsidente dAmnesty International France, perdurent cause de limpunit. Ajout cela, un projet daccord de coopration judiciaire entre la France et le Maroc est sur le point dtre vot par les parlementaires. Les humanitaires dnoncent un texte qui pourrait protger un peu plus les auteurs de tortures.

A. Z.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Maroc dans le collimateur de la justice espagnole




01:37 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,