> >

[] [ ]

d'anciens accuss entendus en tant que tmoins

(Tags)
 
Procs EL Khalifa Bank : Djellab et Laksaci parmi les tmoins Emir Abdelkader 0 2015-05-19 01:12 PM
Les tmoins clefs viendront -ils la barre Emir Abdelkader 0 2015-05-06 01:08 PM
deux ex-officiers de la DGSE seront entendus par un juge algrien Paris Emir Abdelkader 0 2014-09-14 06:23 PM
Isral au banc des accuss Emir Abdelkader 0 2014-05-22 02:21 PM
La Haute Cour espagnole auditionne des tmoins ... Emir Abdelkader 0 2014-02-17 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-05-31
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
d'anciens accuss entendus en tant que tmoins

Khalifa Bank : d'anciens accuss entendus en tant que tmoins



Le tribunal criminel prs la cour de Blida a entendu samedi d'anciens accuss qui sont prsents en tant que tmoins aprs avoir bnfici d'un non-lieu dans l'affaire de l'ex-Khalifa Bank.


Nouredine Chadi, qui tait directeur gnral de l'agence de Khalifa Bank de Kola entre septembre 1999 et septembre 2000, a estim qu'il "y avait une confusion, car l'agence Chraga, qui abritait la caisse principale de l'ex-Khalifa Bank, alors que la mme agence abritait aussi un compte de l'agence de Chraga".
Chadi, qui tait accus avant de bnficier d'un non-lieu, a dclar qu'une somme de 14 millions DA a t retire de l'agence de Kola en date du 23 aot 2000, expliquant que la somme a t transfre par Faouzi Baichi, qui dirigeait la direction des mouvements de capitaux. Chadi a expliqu au juge que c'est Bachi qui avait demand le retrait de cet argent, prcisant que "le retrait n'a pas t enregistr le jour mme puisqu'il a eu lieu au-del des heures des comptes tablis de faon journalire".
Selon le mme tmoin, la prsence du directeur des mouvements des capitaux "donnait plus d'assurance et de garantie pour les responsables d'agence", relevant que Bachi "venait l'agence au moins trois fois par semaine pour retirer le surplus d'argent". Le tmoin Chadi a soutenu que Bachi "s'est prsent l'agence de Kola aprs avoir dcouvert un dficit chez l'ex-Khalifa Bank".
De son cot, Krissat Abdelaziz, ancien P-DG de l'entreprise nationale des puits et ancien accus dans la mme affaire, a affirm que l'entreprise avait dpos la somme de 100 millions DA au niveau de l'agence d'El Harrach de Khalifa bank, qui offrait un taux d'intrt de l'ordre de 10%.
Interrog sur les raison l'ayant pouss dposer de l'argent dans la dfunte banque prive alors que l'entreprise mre (Sonatrach) ne l'avait pas fait, le tmoin a voqu "une autonomie de gestion", dont jouissait la filiale.
Hassaine Madjid et Hassini Mohand Cherif, deux dirigeants l'entreprise nationale de l'industrie chimique (SNIC) sise Lakhdaria (Bouira), ont confirm que l'entreprise avait plac la somme de 400 millions DA dans le sens ou "l'entreprise enregistrait un excdent financier". Les deux tmoins ont soulign avoir "tent de rcuprer cet argent par la suite, mais sans succs".
Pour sa part, Mahdid Mahdi, qui tait charg d'tudes avant de devenir directeur par intrim au sein du Fonds de garantie du microcrdits (FGMC) entre 2001 et 2003, pass tmoin aprs avoir t accus, a dclar que le Fonds "a dpos la somme de 125, 5 milliards centimes conformment une convention liant les deux parties". "La somme dpose n'a pas t rcupre", selon le mme tmoin.
Questionn par le juge Antar Menouar si le recrutement de sa fille l'agence d'El Harrach constituait s'est fait en "change" au placement de l'argent du FGMC, le tmoin a voqu "les comptences" de sa fille, titulaire, dit-il, d'un diplme universitaire.
Le juge a par ailleurs entendu, des tmoins qui n'taient pas des accuss dans la mme affaire. Dans ce registre, Mokrani Mohand Ameziane, en sa qualit de directeur excutif de la mutualit de la Direction gnrale de la police nationale, a dclar que la dcision de du transfert des dpts vers Khalifa Bank avait t prise par le conseil d'administration. Ce dernier a opt, selon son tmoignage, pour des placements dans les banques qui offrait plus d'intrts.
Le mme tmoin qui a relev qu'une somme de 107 millions DA a t dpose dans deux agences (Chraga et Abattoirs), qui pratiquaient des taux d'intrts diffrents sur une dure de deux annes, savoir 12% chez l'agence de Chraga et 14% chez celle des Abattoirs (Hussein-Dey).
Le tmoin ajoute avoir essay de rcuprer les placements, avanant ce titre le courrier adress au P-DG de la banque, Abdelmoumene Khelifa en date du 5 mars 2003. Pour le mme intervenant, Djellab Mohamed (ex-administrateur de Khalifa Bank), lui avait conseill de ne pas "retirer l'argent dpos", lui annonant, que "la situation allait se normaliser".

APS




 

()


: 1 ( 0 1)
 

d'anciens accuss entendus en tant que tmoins




07:03 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,