> >

[] [ ]

Le rle de lOccident dans lmergence de Daech...

(Tags)
 
Quand l'Occident distille l'image d'un Daech accueillant un invit allemand reu en ami Emir Abdelkader 0 2014-12-23 12:30 AM
Le rle du qui tue qui dans le renforcement du terrorisme... Emir Abdelkader 0 2014-09-29 03:05 PM
Daech un monstre cr par lOccident ? Emir Abdelkader 0 2014-09-04 12:09 PM
Rvlations sur le rle de Paris dans lenrlement des juifs franais dans larme isralienne Emir Abdelkader 0 2014-06-25 06:24 PM
LAlgrie a un rle principal dans... Emir Abdelkader 0 2014-03-03 07:54 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le rle de lOccident dans lmergence de Daech...

Le rle de lOccident dans lmergence de


Daech nest plus prouver







LOccident, crateur et complice de Daech

Le Comit des sanctions contre Al-Qada relevant des Nations unies a rvl que le nombre de terroristes de cette mouvance, originaires dEurope et dAsie, a dpass les 25000. Cette augmentation exponentielle est une preuve du peu de srieux des pays occidentaux dans la lutte contre cette organisation terroriste, qui menace lHumanit.
Lvaluation du nombre dextrmistes dEurope et des pays asiatiques combattants dans les rangs dAl-Qada et du groupe terroriste Etat islamique a grimp, en quelques mois seulement, de 12000 25000. Il faut y ajouter des centaines dautres recrues venues dAmrique du Nord et dAustralie.
Cette semaine, la police australienne a annonc que 12 Australiennes, originaires de la seule ville de Melbourne, ont tent de rejoindre Daech. Ils sajoutent une centaine dautres Australiens qui combattent dj aux cts de lorganisation terroriste, en Syrie et en Irak.
Pour sa part, le Service canadien du renseignement de scurit (SCRS) a indiqu que 25 Canadiens de plus se sont rendus en Irak et en Syrie depuis quatre mois pour rejoindre les rangs de Daech.

Le SCRS estime quelque 145 le nombre de Canadiens qui combattent ltranger auprs de groupes terroristes. Ce chiffre global augmente lentement, avec une hausse plus rapide en ce qui concerne lIrak et la Syrie, a prcis le chef du SCRS, Michel Coulombe. Au cours des trois ou quatre derniers mois, nous avons probablement vu une augmentation denviron 50% dans le nombre de personnes qui sont parties pour se rendre en Irak ou en Syrie, a-t-il ajout.
Plus rcemment encore, lancien chef des forces spciales de la police au Tadjikistan a annonc dans un message vido diffus mercredi 27 mai sur YouTube quil avait rejoint les rangs de lEtat islamique. Le colonel Goulmourod Khalimov, qui avait dirig lOmon, unit dlite spcialise dans la lutte contre les criminels et les activistes, avait disparu la fin du mois davril et tait, depuis, introuvable en dpit des recherches lances par la police tadjike. Il est rapparu dans une vido dune dizaine de minutes, brandissant une ceinture de munitions et un fusil, et promettant de porter le jihad en Russie et aux Etats-Unis. Les forces de scurit du Tadjikistan estiment que plus de trois cents ressortissants du pays sont partis combattre en Syrie et que cinquante y sont morts.
LOccident complice dans la chute de Palmyre

Ces chiffres et ces faits montrent que les trangers constituent une part- non ngligeable des effectifs de Daech, et leur augmentation continue prouve que les mesures prises, en Occident, pour lutter contre les filires de recruteurs et contre la machine de propagande de Daech ne sont pas srieuses. Car cest essentiellement travers les rseaux sociaux que se fait le recrutement, au vu et au su des services de renseignements amricains et europens.
Lattitude ambigu de lOccident vis--vis de Daech sest parfaitement illustre lors de la prise de la ville de Palmyre. Selon des sources bien informes Beyrouth et Damas, les Amricains et les pays membres de la Coalition internationale avaient t informs via des canaux spciaux de lintention de lorganisation terroriste dattaquer la ville antique, situe aux portes du dsert syrien. Mais malgr ces informations, la coalition na rien fait et Daech a pu acheminer des renforts de Deir Ezzor, dAl-Anbar (Irak) et de Raqqa dans des colonnes motorises, qui ont tranquillement travers des centaines de kilomtres dcouvert dans le dsert, sans quelles ne soient inquites le moins du monde par les avions des Etats-Unis et de leurs allis, qui ont la maitrise du ciel. Cela signifie clairement que lOccident est complice dans la prise de Palmyre par Daech, afin de mettre excution le plan de partage des pays de la rgion en entits confessionnelles, confie une source diplomatique arabe Beyrouth.
LOccident savait ds 2012

Le rle de lOccident dans lmergence et le renforcement de Daech nest plus prouver. Daprs des documents rcemment dclassifis, le service de renseignement militaire du Pentagone prvoyait lventuelle expansion de lEtat islamique au Proche-Orient ds 2012.
Les documents publis dans la presse amricaine et arabe indiquent que les pays qui soutenaient lopposition contre le prsident Bachar al-Assad, dont les Etats-Unis, prsageaient lmergence dun Etat indpendant dans lest de la Syrie et contribuaient sa formation. Ils pronostiquaient, galement, une fusion entre lEtat islamique et dautres organisations terroristes oprant en Syrie comme en Irak.
Dans un entretien accord la chaine de tlvision Russia Today, le professeur de la Northeastern University de Boston, Max Abrahms, a dclar que les Etats-Unis et leurs allis avaient une perception exacte de lEtat islamique ds le moment de sa fondation. A en croire le rapport du Pentagone, les organisations terroristes diriges par des combattants dAl-Qaїda en Irak envisageaient depuis longtemps de lancer une offensive en Syrie, et les Etats-Unis, la Turquie et les pays du Golfe taient au courant de leurs projets, indique lexpert. De plus en plus de preuves dmontrent que la soi-disant opposition modre en Syrie ntait en fait pas aussi modre quon le croyait, et quelle a toujours bnfici dun soutien de la part des terroristes, a expliqu M. Abrahms.
Ces rvlations confirment les dclarations des responsables iraniens qui dnoncent, ds le dpart, le manque de srieux des Etats-Unis et de leurs allis dans la lutte contre Daech en Irak et en Syrie.
Par Samer R. Zoughaib

Arrt Sur Info

Emir Abdelkader ; 2015-06-02 11:56 AM
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le rle de lOccident dans lmergence de Daech...




03:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,