> >

[] [ ]

Moi, jai russi grce lAnsej

(Tags)
 
(ansej) 0 2014-11-22 02:22 PM
ansej 0 2014-09-24 12:55 AM
Kerry : Test russi Emir Abdelkader 0 2014-04-05 03:09 PM
Nous avons russi ramener le systme la confrontation... Emir Abdelkader 0 2014-03-07 06:31 PM
c'est grce moi qu'il est arriv la prsidence Emir Abdelkader 0 2014-01-29 03:17 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Moi, jai russi grce lAnsej

Success Story : Moi, jai russi grce lAnsej



Bientt 20 ans, plus de 330 000 micro-entreprises cres et... beaucoup de critiques. Mais lAnsej ne se rsume pas des Seat Ibiza et des jeunes qui rclament leffacement de leurs dettes. Il y a aussi -et surtout- des Algriens qui ont su sen servir comme tremplin.


Il faut bien lavouer, tout le monde aime critiquer lAgence nationale de soutien lemploi des jeunes (Ansej). Laudit rclam par le gouvernement dira si le bilan de lAgence, lance en 1997, est la hauteur des objectifs fixs au dpart. Mourad Zemali, son directeur, rappelle que depuis la cration du dispositif, plus de 330 000 micro-entreprises ont vu le jour et que seuls 10% des promoteurs ont chou rembourser leurs dettes et rendre leur projet viable.
Quant au taux de recouvrement, il ne serait pas si mauvais puisquil atteint les 65%. Les 25% qui restent sont les micro-entreprises en difficult de recouvrement, auxquelles lagence apporte un soutien rgulirement par des obtentions de marchs ou des formations dans le domaine, souligne Mourad Zemali. Mais certains ont t poursuivis en justice par lagence, et certains ont t condamns une peine de prison. LEtat dpense peine 98 000 DA pour la cration dune micro-entreprise, tout le reste est rembours par les promoteurs. Parmi les 40 000 start-ups cres grce ce dispositif en 2014, 3000 ont t finances par le recouvrement. Dans quelques annes, lAnsej naura plus besoin du Trsor public, elle va sautofinancer avec largent du recouvrement.
Un cercle vertueux est en train de se crer, assure encore le directeur. 84% des crdits accords ne dpassent pas la somme de 5 millions de dinars. Et contrairement aux ides reues, le directeur affirme que 40% des dossiers traits sont rejets. On n accepte que les projets bien tudis, mme si, regrette-il, le jeune Algrien na pas de culture dentreprenariat. LAnsej a dailleurs ouvert 53 maisons dentreprenariat dans les universits pour former les futurs chefs dentreprise.
- Sabr El Djamil, clair par linnovation
Son objectif : Se nicher l o il ny a personne. Sa devise : Travailler pour russir. Son engagement : Emmener le plus de jeunes autour de lui vers le triomphe. On a tout pour russir en Algrie, et mme pour concurrencer les marchs trangers !, affirme cet amoureux de linnovation. Sabr El Djamil Abada, jeune Algrois de 29 ans, dmarre en 2008 avec un prt Ansej de 1,6 million de dinars..., soit 14 mois aprs sa demande.
Avec un ami, il lance K&A communication, une start-up. Il commence dailleurs son activit par une campagne publicitaire pour Condor, la socit algrienne de produits lectroniques et lectromnagers. Mais lpoque, il y avait presque une agence de communication pour chaque marque, il fallait trouver une autre activit, raconte-t-il. Nous avons donc cherch innover et crer autour de notre propre concept. Leur ide : faire du mapping. Autrement dit, des projections 3D sur les grands espaces. Depuis le 1er novembre 2013, il organise chaque anne une projection sur le thme de la Rvolution sur la faade de la Grande-Poste. Sans tre sponsoriss en dehors des facilits que la mairie dAlger-Centre nous a fournies, lentreprise a port seule le projet. Aucun sponsor na voulu se lancer dans linconnu.
Lentreprise, dsormais largie, a su exploiter des spcialistes de plusieurs domaines. Nous formons un tout bien soud, dclare-t-il avec fiert. Et dajouter : Nous sommes tous issus de lcole algrienne. Lt dernier, lquipe se lance dans les hologrammes et ont pu, ainsi, faire revivre cheb Hasni, Matoub Louns et Kamel Messaoudi pendant les nuits ramadanesques dans la khema du Sheraton. Au dbut, on voulait faire les projections sur lesplanade de Riad El Feth, mais on na pas obtenu lautorisation. Pire : les projections ont fait lobjet de cibles de fetwas, ce qui a amen les jeunes laisser tomber. Aujourdhui, on prpare la rvolution des lumires en Algrie !
Ce jeune papa diplm dun master en cration publicitaire lINSIM et en marketing (Ecole suprieure du commerce) compte devenir leader en mapping aprs les soires lumires qui se drouleront Alger-Centre du 1er au 5 juillet. Chaque nuit aura son thme. On veut mettre Alger au diapason de toutes les grandes villes du monde. Sabr El Djamil envisage maintenant de demander un extension du crdit Ansej, pour investir, cette fois-ci, dans le matriel.
- Brahim, lleveur qui mise sur le lait cru
Les exemples de russite dans lagriculture sont suffisamment rares pour que lhistoire de Brahim Soual, 27 ans, soit un exemple. Frikat, Oulad Braham. Nous sommes exactement An Oulman, 30 km de Stif. En 2012, le jeune homme, issu dun milieu paysan, dcide de demander un crdit Ansej, option agriculture, pour lever des vaches laitires. Grce 4 millions de dinars, il achte 10 btes, des Montbliardes, des aliments et souscrit une assurance pour son btail.
Chaque anne, llevage lui cote 1,8 million de dinars : pour supporter les frais, il vend son lait cru Hodna Lait, la socit de production laitire Msila. Avec parfois 130 litres par jour, 34 DA le litre, il arrive rentrer 1,4 million de dinars par an. Les 12 DA de subventions de lEtat pour chaque litre sont directement verss la banque qui lui a fourni le crdit. Mais largent que je gagne ne me permet pas lui seul de rembourser le crdit, explique-t-il.
Malgr cela, il arrive vendre 10 11 veaux de 18 mois, ns de ses vaches importes. A raison de 300 000 DA par bte, le jeune promoteur a tout de mme russi rembourser 70% de la dette. Bientt, il pourra faire une extension de crdit. Brahim, qui travaille avec son pre et son frre, parvient pour linstant faire vivre sa famille avec ses 10 vaches. Sans formation, cest sur le terrain quil apprend le mtier. Cest difficile mais je maccroche, car je tiens mon travail, prcise-t-il.
Je suis n dans une rgion agricole, alors je ne me vois pas faire autre chose. A la fin du crdit et de celui de lextension, on pourra parler de bnfice. Pour linstant, il ne fait que prendre soin de son btail, entre visites vtrinaires et dpenses pour le quotidien. Car ses vaches, il les chouchoute : il leur a mme achet un tapis de sol. Il fait 10 000 DA le mtre, mais lessentiel, cest quelles se portent bien !, conclut-il en caressant ses btes.
- Abbas, de llectronique au papier
Je navais pas emprunt une grande somme, juste de quoi acheter une petite machine de papier. Avec un prt de 780 000 DA, Abbas Idir, 42 ans, a russi crer une entreprise qui fait aujourdhui travailler 120 personnes. Pour cet ingnieur en lectronique, tout a commenc en 2005, aprs son retour de ltranger. Grce des formations en Italie, en France et en Allemagne, il choisit de revenir dans son pays pour ouvrir une entreprise comme celle quon lui a jadis propose de tenir en Belgique. Je ne voulais pas rester ltranger, il suffit davoir un bon projet fond sur de bonnes bases, on peut russir en Algrie, affirme-t-il. Avec une seule machine de serviettes, il fonde Alliola, une socit de transformation industrielle du papier, du papier aluminium et du film transparent.
Dsormais il fait tourner plusieurs machines tenues par trois quipes essentiellement composes de femmes. Il emploie aussi une trentaine de responsables de famille, quil rmunre, selon les responsabilits, entre 22 000 et 70 000 DA. Et lui aussi met la main la pte, comme en tmoigne son tablier tach. Il est sale puisque je travaille aussi avec mes ouvriers, cest moi qui leur ai appris comment fonctionnent les machines, explique-t-il avec fiert. Son projet, quil conoit comme une aventure, doit encore se dvelopper avec la production de papier sulfuris. Puisque selon lui, lAlgrie est encore un march vierge au potentiel norme. Mme si la gestion du secteur industriel est dfaillante, on tient le coup.
- Abdenour : Le succs est possible en Algrie
17h30. Abdenour est assis dans son bureau, au centre-ville de Bjaa.Avec son assistante, ils rvisent les dossiers. Pied gauche dans le pltre, avec des broches et des vis, victime dun accident de travail, il relativise : Cest rien. A 39 ans, Abdenour Mazouz est la tte de lETBTCE ponyme. Une entreprise de travaux publics quil a fonde grce un crdit Ansej. Avec un prt de 1,9 million de dinars en 2006, il achte une pompe bton. Un bon dbut.
Dsormais, il possde tout le matriel ncessaire pour raliser les plus ambitieux projets de construction, dont 5 grues, 4 camions et plusieurs vhicules utilitaires... Ses premiers projets : 50 logements Stif, un sige de sret urbaine et un lyce Sid Ali Labhar (Bjaa), un centre de formation Sidi Ahmed (Bjaa). Aujourdhui, il soccupe dun chantier de 200 logements Kherata, un hpital Akbou, un lyce Toudja, tous dans la mme wilaya dont il est natif.
Sa carrire, il la commence comme un simple conducteur de travaux dans des socits publiques Oran aprs un diplme de technicien suprieur dans les travaux public. En 2012, il sinscrit Alger au Centre national dtudes et dnimation de lEntreprise du Btiment pour poursuivre ses tudes. Maintenant, lingnieur dapplication fait travailler 80 salaris, tous dclars et assurs. Avec les nouveaux projets, il envisage de recruter jusqu 200 travailleurs dici lt.
Pour son assistante, Abdenour incarne cette jeunesse ambitieuse. Cest un bosseur. Mme le jour de son accident, il travaillait par tlphone sur la table dopration. Mari depuis 2014, Abdenour est pre de 3 enfants. Il reconnat que son emploi du temps lloigne un peu de sa famille, mais le travail est le secret de la russite. En Algrie, le succs est possible, il est mme plus ralisable qu ltranger. Hros dune nombreuse famille dont il est lan, il sert dexemple : Lys, son petit frre, rve de devenir comme lui !.


Hanane Semane

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Moi, jai russi grce lAnsej




07:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,