> >

[] [ ]

La grande moudjahida Djamila Bouazza nest plus

(Tags)
 
Djamila Bouhired revient par Alexandrie Emir Abdelkader 0 2015-03-07 11:03 AM
Tmoignage mouvant de la moudjahida... Emir Abdelkader 0 2014-12-03 11:23 AM
Dcs de la moudjahida Lucette Hadj-Ali... Emir Abdelkader 0 2014-05-26 04:07 PM
Une moudjahida qui a tant donn Emir Abdelkader 0 2014-04-27 02:46 PM
Djamila Bouhired, licne oublie de la Guerre dAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-10-20 10:55 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La grande moudjahida Djamila Bouazza nest plus

La grande moudjahida Djamila Bouazza nest plus






La moudjahida Djamila Bouazza, une des figures marquantes de la Rvolution algrienne, une des hrones de la bataille dAlger, sest teinte vendredi laube la clinique El Azhar dAlger, lge de 78 ans, a-t-on appris auprs de ses proches.
Hospitalise samedi dernier minuit, Djamila Bouazza, a rendu lme ce matin, puise par la vie , a indiqu son mari Boussouf Abboud.
La dfunte a t en 1957, la premire condamne mort avec sa compagne de lutte Djamila Bouhired, par le tribunal militaire franais. La date de linhumation na pas encore t communique par ses proches.
Miss cha cha cha
Djamila Bouazza est ne en 1938 et travaille au centre de chques postaux dAlger. Cest une jeune fille charmante, aux longs cheveux noirs, aux yeux marron clair. Ses amis tudiants pieds noirs lappellent miss cha cha cha et elle semble parfaitement intgre aux murs de la socit franaise. Que dsire-t-elle, sinon vivre et mordre la vie pleines dents ?
Cependant le climat de guerre et de terreur qui rgne Alger, le bruit des arrestations, des interrogatoires et les massacres de populations innocentes ne la laisse pas indiffrente. Aussi, quand Djamila Bouhired essaie de la recruter, sa fibre patriotique lincite sengager, sans rticence aucune, dans les rangs du FLN et devient un membre actif du rseau de bombes.
Bombe dans le bar le Coq Hardi
Le vingt six janvier 1957, elle reoit pour mission de dposer une bombe dans le bar le Coq Hardi. La peur au ventre, la porteuse de lengin de la mort, dun pas assur, savance. Grce un sourire fminin charmeur, sans doute, un coup dil complice, elle arrive tromper la vigilance des militaires, chappe la fouille minutieuse et parvient passer travers les mailles serres du barrage. Pour franchir les chevaux de frise, qui ceinturaient la Casbah, les voiles enveloppants du hayek algrien servaient des dissimulations : tantt ce rle tait dvolu au sac de plage, port par des minettes lallure europenne.
Lengin prpar par Taleb Abderahman provoque dnormes dgts : cest lattentat le plus meurtrier. Pour les Algriens, Djamila Bouazza est une hrone, pour les Franais, cest une terroriste quil faut, absolument, abattre, Maitre Vergs avance avec conviction que: cette militante a accompli, sous lordre de ses chefs, une action de guerre.
Une autre militante avoue, avoir dpos une bombe, elle dit : oui jen ai reu lordre, comme le lieutenant aviateur qui va bombarder un douar. La bombe est un moyen de guerre, le terrorisme dcoule du colonialisme
Son procs libre un flot de haine
En avril 1957, elle est blesse dans une fusillade et capture par les militaires franais. Transfre El Biar, elle est interroge par lOPJ Fernand le 9 mai 1957 et torture par le capitaine Graziani. Elle est ensuite incarcre la prison de maison-carr (El Harrach) o elle retrouve Djemila Bouhired, Jacqueline Guerroudj et Zora Drif. Accuse dattentat la bombe, durant la Bataille dAlger elle est traduite en justice devant le tribunal militaire permanent des forces armes dAlger.
Son procs libre un flot de haine qui influe sur les juges eux-mmes. Condamne mort, son excution est diffre par une campagne savamment orchestre par Maitre Vergs et Georges Arnaud qui signent un manifeste, publi aux Editions de Minuit, suivi de louvrage dHenri Alleg. Ces deux crits alertent lopinion franaise et veillent leur conscience sur les mauvais traitements infligs, par larme franaise, aux indpendantistes algriens. Cette stratgie mdiatique soulve un cri dindignation, lui apporte un soutien indfectible et lui vite la guillotine. Elle sera gracie, aprs les accords dEvian, en 1962.

 

()


: 1 ( 0 1)
 

La grande moudjahida Djamila Bouazza nest plus




10:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,