> >

[] [ ]

Les investigations du juge Trvidic sont ridicules

(Tags)
 
Valls contredit le juge Trvidic Emir Abdelkader 0 2014-12-06 01:08 PM
Le juge Trvidic persiste Emir Abdelkader 0 2014-11-22 01:40 PM
le juge Trvidic en Algrie... Emir Abdelkader 0 2014-10-13 11:21 AM
la visite en Algrie du juge Trvidic de nouveau annule Emir Abdelkader 0 2014-05-30 06:34 PM
Le juge Marc Trvidic Alger... Emir Abdelkader 0 2013-11-27 02:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les investigations du juge Trvidic sont ridicules

Exclusif Yves Bonnet Algeriepatriotique : Les investigations du juge Trvidic sont ridicules (I)






Algeriepatriotique: Vous vous apprtez publier Le berger de Touggourt qui devrait paratre en septembre. Pourquoi ce titre ?

Yves Bonnet : Vous savez, il faut toujours trouver un titre un ouvrage et je dirai qu la limite, ce qui est le plus difficile, ce nest pas dcrire un livre ; cest den trouver le titre. Surtout que, gnralement, le titre fait lobjet de divergences et de discussions entre lditeur et lauteur. Jai t amen, parfois, renoncer sous la pression de lditeur des titres que je trouvais bien jaime bien soigner lappellation , et chaque fois que je cdais, je m'en mordais les doigts. Pour ce livre, personne ne ma demand de cder et je reconnais trs volontiers que lditeur tait dune parfaite comprhension et dune grande courtoisie. Donc, je tiens au titre Le berger de Touggourt.

Pourquoi ?

Il y a toujours plusieurs degrs dexplication. Le premier, cest cette petite histoire qui mest arrive. Il y a trois ans, quand nous sommes alls Tibhirine, il neigeait beaucoup. Lorsque nous sommes arrivs labbaye o nous avions du mal entrer parce que la neige bloquait la porte, on a trouv un brave garon qui avait lair embt dtre l. Jai discut avec lui et il ma dit quil venait de Touggourt. Jai trouv cela rvlateur. Je ne crois pas au hasard. Jai trouv la chose trs bien que ce garon soit prcisment l, dans cette abbaye, le jour o je venais la visiter. Le second degr, il se trouve que ce garon est un berger. Or, les prtres sont des bergers. Nous sommes le troupeau que ces bergers dirigent, plus ou moins bien. Jai trouv magnifique cette symbolique du berger qui complte admirablement ou scelle cette visite. Pour ces deux raisons, jai dcid, ce moment-l, de titrer mon livre Le berger de Touggourt.


Votre livre sera dit en Algrie et prsent lors du prochain Salon international du livre dAlger. Paratra-t-il simultanment en France ?

Il va paratre en France. Simultanment, je nen sais rien, et cela pour une raison trs simple : jai un diteur en France, mais les diteurs franais sont souvent assez proccups par la programmation. Ils sortent des livres des moments quils choisissent, en fonction dimpratifs qui sont les leurs et cela dans le cadre de leur programmation. Cela mtonnerait que lditeur franais que je verrai, mon retour, le sorte en mme temps, mais cela na pas beaucoup dimportance. Si le livre parat en Algrie, on verra ce quon fera pour sa promotion en France. Mais toujours est-il que du ct franais, je ne matrise rien du tout.


Vous avez effectu un vritable travail dinvestigation en vous rendant vous-mme sur le lieu de lassassinat des sept moines trappistes. A quoi vos recherches ont-elles abouti ? Que sest-il pass Tibhirine ?

Objectivement parlant, cest un non-vnement, dans la mesure o, effectivement et malheureusement, les moines sont morts de la faon qui a t dcrite. Il y a une petite ambigut, dailleurs, que je signale dans mon livre et qui nest pas vraiment rsolue. Celle de savoir si vraiment ils ont t enlevs ou sils ont t appels venir dans le maquis, comme on la dit, pour soigner des blesss et si cela sest transform en rapt par la suite. Cela, je ne le sais pas. Cest une des ambiguts de la dmarche. Finalement, cela na pas beaucoup dimportance dans le cadre du travail que jai effectu. Ce que jai constat, cest que les choses staient droules, malheureusement, de la faon que lon sait. Mon travail dinvestigation tente de ramener les choses leurs justes proportions et dnoncer tout le tapage, toutes les allgations et les malveillances qui ont t propages par la suite.
Et qui continuent

Et qui continuent et vont probablement rebondir parce que le juge Trvidic, daprs ce que ma dit Monseigneur Teissier, va rendre sa copie en septembre ou octobre prochains. Rendre sa copie et son tablier. Pas de chance pour le juge Trvidic, mais il va peut-tre faire un coup dclat avec les merveilleuses personnes qui accompagnent sa dmarche : M. Patrick Baudouin par exemple.
Le sort des moines de Tibhirine, bien quenlevs en Algrie, sest jou en France. Quelle est la part de responsabilit des dirigeants franais de lpoque dans ce drame ?

La part de responsabilit du gouvernement franais est ingale selon les priodes. Dans un premier temps, le gouvernement franais a eu une vraie responsabilit dans la mesure o, par la voix de M. Jupp, il a refus de collaborer avec les autorits algriennes. Cet lment, je le tiens de source certaine, dun de mes anciens collaborateurs qui a assist, un jour, une runion, o il a entendu M. Jupp interdire toute collaboration avec les Algriens. Cela est indiscutable, parce que celui qui me la dit je peux dire son nom, cest Raymond Nart , est quelquun de carr, franc et tout le monde le sait. Par chance, comme les gens des services en tout cas en France, en Algrie, je nen sais rien dsobissent assez facilement aux ordres qui leur sont donns, ils ont travaill, nonobstant les interdictions du Premier ministre, avec leurs homologues algriens. Le contact a t tabli par le colonel Souames, directement avec les services ou la faveur des voyages qui pouvaient intervenir comme ceux, dailleurs, du gnral Sman Lamari (dcd en 2007, ndlr). Le contact tait toujours maintenu. Jai vu les notes du gnral Rondot qui a t mis en cause dans laffaire Clearstream. Rondot, comme tout militaire, a une maladie ; celle de tenir des carnets. Il me les a montrs, mais ne ma pas permis den prendre une copie ; il ma autoris juste les lire. Et, pratiquement tous les jours, il tait en relation avec les services algriens. Il en rendait compte scrupuleusement son directeur qui tait lpoque Philippe Parant, le pre de lancien ambassadeur de France en Algrie. Donc, on a la preuve que les services franais ont dsobi et quils ont travaill avec les services algriens. Cela est le premier stade. Lorsque, malheureusement, la tragdie est arrive, les relations franco-algriennes ont pris un coup de froid, mais sans aucune rpercussion du ct des services. La DST, il faut le dire, a toujours t absolument certaine et na jamais mis en cause la volont des autorits algriennes de retrouver les moines. Et cest le gnral Rondot qui tait colonel lpoque qui a affirm que larme algrienne stait srieusement engage dans des oprations de recherche des moines. Alors, mobiliser toute une arme et perdre des soldats dans les oprations de recherche pour retrouver sept moines nest pas une petite contribution quand mme. Par la suite, les autorits franaises ont cess de soulever le problme. Par contre, un certain nombre de polmistes se sont dchans, pour deux raisons : vous savez que linformation est une marchandise. Une marchandise qui ne se vend que si elle est apptissante. Mais apptissante ne veut pas dire jolie. Cela veut dire attirante. En particulier, lodeur de la charogne attire trs facilement. Je cite cette phrase de Maurice Maeterlinck qui disait quen politique ou en matire dinformation, lhomme est comme le chien, il naime que les mauvaises odeurs et son flair est infaillible. L, cest pareil. Linformation qui sent mauvais se vend trs bien. Donc, un certain nombre de gens qui sont soit des journalistes soit des crivains je mets ces deux qualits entre guillemets , cherchent se faire de largent. Cest leur nourriture, si jose dire, comme les hynes. Cela est indiscutable. Et cest une premire source de polmique. Ensuite, il y a eu le rle jou par quelques parents des moines et pas forcment trs proches, dailleurs. Il sagit plus exactement des familles de Paul et Christophe qui ny sont pour rien. Ces parents se sont constitus partie civile, influencs par Matre Baudouin qui a voulu mettre en cause lEtat algrien. Jai mon interprtation sur cette affaire.


Pouvons-nous la connatre ?

Quand on sintresse ce genre de choses, on peut avoir de nobles proccupations, mais on peut avoir aussi celle den tirer de largent. Lorsque, comme dans cette affaire, il y a des victimes, on peut esprer des ddommagements. En loccurrence, si on voulait en tirer de lassassinat des moines, ce nest pas vers le GIA quon doit se tourner. Le GIA est insolvable et, de toute faon, il a disparu. Par contre, lEtat algrien est toujours l. LEtat algrien peut payer. Noubliez pas qu cet gard, il y a des gens qui ont cass la tirelire, si je puis dire, commencer par le colonel Kadhafi. Souvenez-vous des attentats de Lockerbie et du Tnr. Ces deux attentats ont t imputs tort la Libye. Ce ntaient pas les Libyens, mais les Iraniens, et cela tout le monde le sait. Kadhafi, par dlire, par dfi ou par provocation, a voulu rgler cela la libyenne. Rgler les choses la libyenne cela veut dire : Vous voulez combien pour me foutre la paix ?. Il a ngoci avec les Amricains et donn dix millions de dollars par victime. Pour les Franais, il a donn beaucoup moins ; un million de dollars, mais cest quand mme une somme consquente. Kadhafi stait dit que laffaire tait close. Sauf que, pour les Occidentaux, si vous payez cest que vous tes coupable. Alors que Kadhafi payait pour quon dise quil ne ltait pas. Lambigut sest alors installe et les familles ont touch leur argent. Dans laffaire du Tnr, des livres ont t crits sur le sujet. Mme le journaliste Pierre Pan a dit deux livres sur le sujet, archi-dtaills. Pierre Pan est n excellent journaliste dinvestigation. Il est all chercher partout et a trouv toutes les preuves dmontrant que ce ntait pas Kadhafi le coupable. Mais, malheureusement, ses livres passaient la trappe parce que cela nintressait personne, et les familles ayant touch largent, on nallait tout de mme pas leur demander de le restituer la Libye ! On ne peut pas exclure donc et je naffirme rien quil ny ait pas dans cette affaire des proccupations mercantiles.
Est-ce la seule raison, selon vous ?

Non. Il y a aussi Patrick Baudouin. Cest un homme qui naime pas lAlgrie et la poursuit dune haine froce. Le scandale est toujours bienvenu pour lui. Ils (les comploteurs contre lAlgrie, ndlr) en sont arrivs des dmarches compltement stupides. Comme la dernire visite de M. Trvidic en Algrie. Il vient Alger et prtend tre accompagn par des experts en identit judiciaire, etc. Cela veut dire quoi ? Les expertises des ttes des moines ont t effectues, les photographies aussi ; je les ai vues moi-mme. Il ny a ni trace ni impact, mais on ne peut pas les mettre dans un livre car cest macabre. Nanmoins, toute personne qui voit ces photos sait trs bien quil ny a rien de tout cela. Et Trvidic qui affirme se rendre en Algrie pour examiner les ttes ! Quest-ce quil veut voir ? De toute faon, dans ltat o sont les crnes, je suppose quil ny a pas grande chose dceler. Dailleurs, je ne sais pas sil les a vus.
Trvidic a insinu que les scientifiques algriens seraient incomptents en matire danalyses et didentification par ADN
Et les analyses ADN prouveraient quoi ? Elles pourraient prouver, la limite, que ce ne sont pas les ttes des moines quon lui a prsentes. Jai vu les photos des ttes des moines. Je nai jamais vu les sept trappistes vivants, mais sur les photos ce sont eux, moins quon ait trouv sept sosies. Cela veut dire quil suspecte les Algriens davoir manipul le dossier et de lui avoir montr des ttes de morts qui ne sont pas les sept moines. Comment voulez-vous que les Algriens acceptent une telle accusation absurde ? Jai pos une simple question, cela fait longtemps : je demande en quoi un juge franais peut tre comptent ou mener des investigations sur un crime commis en Algrie, par des Algriens sur des Algriens. Les moines, en principe, taient des Algriens ; en tout cas, lEglise catholique leur avait recommand vivement de demander la nationalit algrienne. Par ailleurs, lEglise algrienne na jamais rien dit ni rclam. Je ne suis pas sr, mais je crois que Mgr Teissier a vu les ttes. Les investigations de Trvidic sont ridicules. De plus, une chose ma choqu et jai dit cela des magistrats et des avocats en France : il se trouve que, par hasard, nous sommes alls une amie et moi visiter la basilique Notre-Dame-dAfrique, il y a un peu plus dun mois et nous avons crois un brave moine italien. Il ne savait pas qui on tait. Il nous dit : Jai vu le juge Trvidic et Matre Baudouin ! Ils sont donc alls ensemble Notre-Dame-dAfrique. Cette connivence entre le juge dinstruction et lavocat de la partie civile pose un vrai problme.


Interview ralise par M. At Amara et Mohamed El-Ghazi
(Suivra)




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les investigations du juge Trvidic sont ridicules




11:19 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,