> >

[] [ ]

La DGSE et le DRS nont pas de bonnes relations

(Tags)
 
les reporters du Monde ont servi de mules la DGSE Emir Abdelkader 0 2015-02-02 06:44 PM
Charlie toi-mme ! Des bonnes et des mauvaises barbaries Emir Abdelkader 0 2015-01-19 01:36 PM
Un ancien agent de la DGSE pass Al-Qaida en Syrie ? Emir Abdelkader 0 2014-10-06 05:47 PM
Pour ses bonnes performances conomiques, Le FMI flicite lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-02-01 04:39 PM
Les lucubrations d'un officier de la DGSE sur le DRS Emir Abdelkader 0 2013-12-09 10:24 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La DGSE et le DRS nont pas de bonnes relations

Exclusif Yves Bonnet Algeriepatriotique : La DGSE et le DRS nont pas de bonnes relations (II)






Algeriepatriotique: Quel accueil prsagez-vous votre livre par une opinion publique franaise acquise la thse rpandue par certains mdias franais et les partisans du qui tue qui de lassassinat des moines par larme algrienne ?
Yves Bonnet : Mon livre nest pas l pour convaincre lopinion franaise. Je pense que celui-ci a une autre proccupation : celle dtre un document de rfrence qui ne puisse pas tre contest et, mon avis, a devient extrmement difficile de le contester. Je veux simplement contribuer, dans le possible de mes moyens et capacits, ce que la vrit soit, une fois pour toutes, tablie ; cest une chose trs importante. Je voudrais aussi, cette occasion, rappeler ce pourquoi les moines sont venus en Algrie : y rester quitte y mourir. Ctaient des hommes dEglise, que lon soit croyant ou non, on ne peut pas ne pas respecter leur dmarche. Cest une belle dmarche, celle dun tmoignage religieux dans un dialogue entre deux religions, mais aussi entre deux pays. Ce que jaime dans les paroles de Mgr Teissier, cest quil ne parle pas seulement en homme dEglise, qui a le souci de faire discuter et dialoguer musulmans et chrtiens, mais parle aussi en tant quhomme qui souhaite voir sharmoniser et samliorer le dialogue entre la France et lAlgrie. Il nest pas seulement un homme dEglise mais il est aussi un citoyen ; un citoyen franco-algrien. Une chose ma paru importante, si bien que je lai intgre dans le dernier chapitre que jai intitul Islam en mmoire de Tibhirine. Jen ai discut avec un des frres de Christian De Cherg (lun des sept moines assassins) qui voulait tablir un dialogue religieux et spirituel entre lislam et le christianisme. Ce dialogue est incontournable. On ne peut ne pas discuter entre musulmans et chrtiens. Si nous voulons vraiment conduire ce dialogue dans les meilleures conditions, il faut le spiritualiser. Je suis profondment laque mais, l, je crois que la lacit nest pas suffisante. Il faut aller plus loin. C'est--dire quil est ncessaire que les gens en charge de la foi musulmane comme de la foi chrtienne recherchent ce dialogue et spiritualisent cette relation. Nous allons organiser une rencontre en octobre prochain, Rouen, sous les auspices de larchevque de cette ville, entre catholiques et musulmans. Ces derniers, que jai contacts, sont trs dsireux de ce dialogue. Ce livre a cette fonction dessayer de rappeler aux uns et aux autres la ncessit de la spiritualisation de ce dialogue. Je rejoins Mgr Teissier lorsquil dit que ce qui est lamentable dans cette polmique, cest que la dmarche des moines a t totalement oublie. Je dirais mme quelle a t dforme et salie par ces polmiques qui sont indcentes. Ces gens qui font cela sont vraiment odieux et ils sont nombreux.
Vous avez dirig la DST et vous saviez vous le confirmez dans votre livre que les lections de 1991 ntaient ni propres ni honntes. Pourtant, Franois Mitterrand a considr larrt du processus lectoral en janvier 1992 comme une atteinte la dmocratie. Etait-il mal inform ou tenait-il ce que le pouvoir en Algrie tombe entre les mains des islamistes ?
Je ne pense pas, quand mme que Franois Mitterrand voulait que les islamistes prennent le pouvoir en Algrie. En vrit, la relation de Mitterrand avec lAlgrie est une relation complexe et difficile. Je pense que Mitterrand a toujours t mal laise sagissant de lAlgrie. Honntement, lorsque jtais en charge de la DST et que jai voulu nouer ce que jai fait, dailleurs des relations avec les services algriens, lancienne SM (la Direction centrale de la scurit militaire, ndlr), je nen avais parl personne. Comme je vous lai dit tout lheure, on passait notre temps dsobir, mais je considrais que je ne sortais pas du cadre de mon mtier. Lorsque je suis arriv la DST, cette dernire entretenait des relations troites et imprgnes dune trs grande confiance avec les services tunisiens qui ntaient pas les meilleurs du monde, dailleurs, surtout qu sa tte, il y avait un responsable qui sappelait Ben Ali. Ctait pareil avec les services marocains. Par contre, la DST navait aucune relation avec lAlgrie et lorsque jai demand mes collaborateurs pourquoi, ils mont dit : Voyons, vous ny pensez tout de mme pas ! Jai demand pourquoi. On ma rpondu : Parce quil y a eu la guerre [dAlgrie] ! Jai rpondu : Mais la guerre est finie depuis vingt ans ! Cela va durer combien de temps encore ?. Jai discut avec les Algriens. Nous leur avons fait un appel du pied et ils ont eu une rponse prompte. Lakehal Ayat et Sman Lamari ont rpondu notre appel sans hsiter. Nous nous sommes rencontrs et nous avons eu tout de suite le fit comme on dit au Bridge (le fait pour les jeux de deux partenaires de s'accorder l'un l'autre, ndlr). La rencontre sest parfaitement bien passe. Je nen avais pas parl Mitterrand. Ce dernier est le ministre de lIntrieur et de la Justice qui a fait guillotiner un certain nombre de militants du FLN qui avaient t incarcrs au dbut de la rvolution et furent considrs comme des criminels de droit commun. Par ailleurs, Mitterrand est lauteur de la formule lAlgrie cest la France. Tout le monde lair doublier cela et cela fait quand mme beaucoup. Il aurait pu se dmarquer de ses prdcesseurs, mais il se sentait mal laise. La politique de Mitterrand vis--vis de lAlgrie tait une politique de prudence ; pas dclat, pas de vague. Lorsquil y a eu laffaire de larrt du processus lectoral, une certaine fraction de la gauche la droite tant traditionnellement anti-algrienne sest alors dchane dans la ligne de Libration et autres journaux dultragauche. Le seul parti qui a eu une attitude claire sur lAlgrie cest le parti communiste. Et cest quelquun qui nest pas communiste qui vous le dit. Evidemment, il y a toutes les bonnes mes qui se sont, aussitt, rveilles. Tous ces gens qui prtendent donner des leons de dmocratie au monde entier et qui ntaient que trop heureux de montrer au monde entier que lAlgrie tait un pays militaro-fasciste. Par consquent, on a trs facilement montr du doigt les gens qui avaient foment coup dEtat. Lennui, cest quils taient mal renseigns. Les seuls, lpoque, qui taient en mesure de bien renseigner le prsident de la Rpublique, ctaient les gens de la DST, parce que la DST avait de bonnes relations avec les services de renseignement algriens. Mais, lpoque je ne me souviens plus qui tait la tte de la DST , je pense que cette dernire ntait pas en mesure de faire remonter les informations crdibles et exactes au Prsident. Par contre, il y avait la DGSE. En principe, dans ce genre daffaires, cest elle qui donne son avis et renseigne le gouvernement. Et puis, il y avait le Quai dOrsay. Or, il faut savoir quau Quai dOrsay, il y avait un lobby anti-algrien et Mitterrand tait probablement soumis ou influenc par ce lobby. Quant la DGSE, elle a toujours eu de mauvaises relations avec les services algriens pour une bonne raison : elle venait [en Algrie] faire de lespionnage. Quand vous avez un service de renseignement extrieur dont la mission est lespionnage, vous ne pouvez pas lui demander dtre en bonne relation avec ceux quil espionne.
Vous revenez dans votre livre sur lpisode SantEgidio qui a parrain des ngociations entre gens qui n'ont en commun que la haine du pouvoir des gnraux. Quelles taient les vritables enjeux de la plateforme de SantEgidio signe en 1995, cest--dire au summum de la barbarie terroriste en Algrie ?
Je ne cherche pas le pire ni la malveillance. Je suis vraiment convaincu quil y avait dans la dmarche des animateurs de SantEgidio, au moins chez certains dentre eux, probablement la volont de rapprocher et de se rendre utile. Il y a aussi ce petit ct donneur de leons quont les Occidentaux. Il y a galement ce dsir et lopportunit offerte un certain nombre de gens de se manifester. Ah, jai oubli de dire aussi quil y a un parti politique qui, mon avis, jou un grand rle dans tout cela. Ce parti, cest le FFS. Dans FFS, il y a le S et partir du moment o vous voulez tre bien vu, il faut mettre le mot socialiste. Cest le ssame : je suis socialiste, donc je suis quelquun de bien. Pour les socialistes franais, si tu es socialiste, tu es bien, donc. Je sais que les Algriens sont socialistes, mais ils sont socialistes et populaires. Ce mot populaire efface le reste. Le FFS a pass son temps cartonner sur lAlgrie. Si Mitterrand et une fraction du parti socialiste ont t malveillants vis--vis de lAlgrie, je pense que lAlgrie doit dire merci M. At Ahmed ; cela est clair et il faut que les Algriens le sachent. Tous les aigris se sont retrouvs SantEgidio. En ralit, tous ceux qui, tort ou raison, estimaient tre privs du pouvoir. Privs dun pouvoir quils avaient confisqu ou quils voulaient confisquer. Le FFS, le FLN, le FIS, le PT et dautres, se sentaient frustrs davoir perdu le pouvoir ou de ne pas lavoir obtenu. Ctait le grand rassemblement des aigris. Ils avaient en face deux des gens que jaimais bien et qui sont devenus des amis proches. Un groupe de technocrates qui navait rien de dogmatiques. Il y avait Ali Haroun, Lela Aslaoui et dautres personnes que je considre comme de vrais patriotes algriens.
Que pensez-vous du procs intent par une ONG en Suisse au gnral en retraite Khaled Nezzar ?
Cela aussi, cest odieux. Ces gens nont rien compris. Ils ne connaissent rien lAlgrie car si elle avait sombr dans le chaos aujourdhui, tout le monde sen mordrait les doigts, les Franais en premier. Ce procs est un peu emblmatique, rvlateur plutt de cette oreille complaisante quun certain nombre dEuropens offrent ou tendent des gens qui viennent cracher sur leur propre pays. Malheureusement, il faut dire que dans toutes ces affaires, judiciaires ou mdiatiques, il y a certains Algriens qui ont jou une mauvaise partition, en tirant systmatiquement boulets rouges sur leur pays, sous prtexte de satisfaire leur rancune, leur aigreur et leur dception. L, ils tirent en dessous de la ligne de flottaison et a, ce nest pas bien. Ce procs est injuste et indigne, parce qu mon avis, la dcision prise cette poque mrite la considration, le respect et la reconnaissance des concitoyens. Je ne comprends pas ce que les Suisses viennent faire l-dedans. Cest comme le juge Trvidic, mais l, cest encore plus grave parce quil ne sagit pas de morts, mais de gens en vie. De plus, derrire cette affaire, il y a toute larme algrienne qui est mise en cause. Entre nous, larme algrienne nest pas larme dargentine ; l'arme algrienne na pas embarqu des gens dans des hlicoptres pour les larguer au-dessus de la mer
Des attentats kamikazes ont eu lieu en Arabie Saoudite rcemment. Les monarchies du Golfe, gnitrices du terrorisme islamiste, sont-elles en train den subir les consquences ?
Le terrorisme est un fabuleux boomerang. Les Amricains se sont essays la discipline, en crant Al-Qada et en stipendiant Oussama Ben Laden et quelques autres. Les Saoudiens, avec les Qataris en tte, ont particip la dstabilisation de certains pays, en particulier les pays areligieux, et, maintenant, le boomerang leur revient la figure.

Interview ralise par M. At Amara et Mohamed El-Ghazi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La DGSE et le DRS nont pas de bonnes relations




06:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,