> >

[] [ ]

le nouveau pied de nez dEl-Bchir la CPI

(Tags)
 
Le Soudan assure que Bchir rentrera Khartoum... Emir Abdelkader 0 2015-06-15 12:07 PM
Larme sur le pied de guerre Emir Abdelkader 0 2015-05-24 01:27 PM
Le gouvernement au pied du mur Emir Abdelkader 0 2014-12-01 02:49 PM
le Cameroun sur le pied de guerre ? Emir Abdelkader 0 2014-08-11 02:56 PM
RDC : pourquoi Kinshasa ne peut pas arrter Omar el-Bchir Emir Abdelkader 0 2014-02-27 01:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,962 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool le nouveau pied de nez dEl-Bchir la CPI

Sommet de lUA : le nouveau pied de nez dEl-Bchir la CPI






En se dplaant sans encombre en Afrique du Sud pour le sommet de lUA, Omar el-Bchir dfie ouvertement la CPI. Dcryptage.
À lire aussi



El-Bchir menac par la justice sud-africaine
Omar el-Bchir est arriv samedi 13 juin au soir Johannesburg pour participer au 25e sommet de lUnion africaine (UA). Au mme moment, des milliers de kilomtres de l, La Haye, la Cour pnale internationale (CPI) appelait les autorits sud-africaines larrter. Le prsident soudanais est en effet vis, depuis 2009 et 2010, par deux mandats darrt internationaux : un pour crimes de guerre et crimes contre lhumanit, le second pour gnocide.
Dimanche matin, un tribunal de Pretoria, saisi par une ONG, a rendu un jugement demandant au gouvernement sud-africain dempcher Omar el-Bchir de quitter le territoire national tant que la justice sud-africaine ne se sera pas prononc sur la demande darrestation du prsident soudanais formule par la CPI. Attendue dans laprs-midi, la dcision du tribunal a finalement t reporte lundi matin. El-Bchir est, entre-temps, thoriquement interdit de quitter lAfrique du Sud.
mais protg par le gouvernement
Thoriquement seulement, car Omar el-Bchir ne risque en ralit pas grand chose en Afrique du Sud. Avant de se dplacer Johannesburg, le prsident soudanais aura en effet reu toutes les garanties requises. Officiellement prsent pour le sommet de lUnion africaine (UA), il est protg par le host agreement que passe lUA avec les pays membres organisant les sommets dlocaliss. Ce texte, largement consacr aux questions logistiques, affirme aussi que les pays htes sengagent garantir la scurit et limmunit des participants.
À lire aussi :

Ouverture du sommet de l'UA, la justice sud-africaine interdit el-Bchir de quitter le pays
Une loi implicite qui est donc respecte par les autorits sud-africaines, au dtriment de lapplication du statut de Rome instituant la CPI, que lAfrique du Sud a ratifi en novembre 2000. Dabord silencieuses sur la prsence del-Bchir, les autorits sud-africaines, sans doute partages entre leurs obligations vis--vis de la CPI et leur devoir dhte dun sommet de lUA, ont progressivement assum leur position.
Un communiqu de lAfrican national congress (ANC), le parti au pouvoir, a salu dans laprs-midi la dcision gouvernementale dappliquer lobligation dimmunit accorde aux participants de ce genre de sommets internationaux. Le comit national excutif du parti considre que la Cour pnale internationale ne rpond plus aux objectifs pour lesquels elle a t cre : tre une cour de dernier ressort pour juger les crimes contre lhumanit , ajoute ce communiqu.
El-Bchir en terrain conquis au sommet de lUA
Comme de nombreux pays africains, lAfrique du Sud ne cache plus ses critiques vis--vis de la CPI. Lanne dernire, le gouvernement avait ainsi publiquement voqu une possible rvision de sa coopration avec la juridiction internationale.
Dans les couloirs du sommet de lUA, la plupart des dirigeants africains considraient que la polmique sur la prsence del-Bchir navait pas lieu dtre. Cest un chef dÉtat dont le pays est membre de lUA. Cest tout fait normal quil soit l, je ne vois pas pourquoi on en fait toute une affaire , affirme ainsi Moussa Faki Mahamat, ministre tchadien des Affaires trangres. Nous sommes favorables la justice internationale et nous y adhrons. En revanche, nous contestons le deux poids deux mesures qui est fait par la CPI , renchrit un de ses homologues dAfrique centrale, faisant allusion au fait que la cour internationale ne cible que des Africains et jamais dOccidentaux.
En terrain conquis ce sommet sud-africain de lUA, Omar el-Bchir devrait, selon un porte-parole de la prsidence soudanaise, rentrer ce lundi Khartoum. Sil venait, selon toute probabilit, quitter le territoire sud-africain sans difficults, il adresserait un nouveau pied de nez aux juges de la CPI.



Benjamin Roger





 

()


: 1 ( 0 1)
 

le nouveau pied de nez dEl-Bchir la CPI




12:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,