> >

[] [ ]

Les derniers secrets de Mohamed Merah et de son clan

(Tags)
 
La DGSE aurait achet le silence du pre de Mohamed Merah Emir Abdelkader 0 2015-06-09 11:04 AM
Ce que le pre de Mohamed Merah dclarait ... Emir Abdelkader 0 2015-06-06 11:17 AM
Le pre de Mohamed Merah expuls de France vers lAlgrie Emir Abdelkader 0 2015-06-06 10:38 AM
Le coup de fil de la mre de Mohamed Merah celle d'Ahmed Merabet Emir Abdelkader 0 2015-01-12 04:03 PM
Forte prsomption que la soeur de Mohamed Merah et ses 4 enfants soient en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-05-23 05:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-06-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les derniers secrets de Mohamed Merah et de son clan

Les derniers secrets de Mohamed Merah et de son clan






Alors que l'instruction sur les tueries de Toulouse et de Montauban, en 2012, se termine, le livre du journaliste Alex Jordanov retrace l'itinraire chaotique du jeune djihadiste. Avec des tmoignages indits sur lui et sur les siens.

Les photographes appellent cela "dboucher les ombres". Pour russir un portrait par grand soleil, et viter les trop forts contrastes, ils n'hsitent pas utiliser le flash. C'est ce que fait, sa manire, Alex Jordanov, dans son Merah. L'itinraire secret. Le journaliste projette une lumire crue et intense sur ce personnage surexpos (dj une dizaine de livres consacrs aux assassinats de Toulouse et de Montauban en mars 2012). Finalement, on ne connaissait l'"assassin au scooter" qu' grands traits.
Les informations issues des trois annes d'enqute judiciaire et d'interviews, jusqu'au Pakistan et aux Etats-Unis, dessinent le parcours, noir et violent, d'un dlinquant quasi paranoaque, d'une brutalit maladive vis--vis des femmes, victime de son clan mais aussi protg par celui-ci.
Le profil de Mohamed Merah a dboussol les services antiterroristes, l'image de cette policire - auteur de romans noirs ses heures perdues - charge de son interrogatoire son retour du Pakistan.
Toutes les informations du livre ne sont certes pas si exclusives que le titre le suggre. Mais l'ouvrage, ultra-document, claire la personnalit des nouveaux djihadistes franais, des frres Kouachi Amedy Coulibaly, responsables des attentats de Paris, en janvier.
image: http://static.lexpress.fr/medias_104...ov_5358861.jpg
Nouveau Monde d
[Extraits]

L'assaut

[Le 21 mars 2012, en pleine nuit, le Raid donne un premier assaut l'appartement de Mohamed Merah Toulouse. L'une de ses soeurs, Acha, qui vit en face de l'immeuble, comprend que son frre peut tre impliqu. A 5h49, elle appelle un membre de sa famille.]
- C'est Acha, a va ?
- Oui, qu'est-ce qu'il y a ?
- Tu sais le tueur en srie, l, il est juste en face de chez moi. Depuis 3 heures du matin, les flics ils ont encercl mon quartier, ils disent que c'est un garon de 24 ans, on pense Mohamed. Ils disent qu'ils sont deux, deux frres.
[...] L'auteur de la srie d'attentats qui secoue la France depuis dix jours a dj excut bout portant sept personnes : trois militaires, trois enfants juifs en bas ge et leur professeur.
Un quatrime militaire, grivement bless, restera dsormais clou dans un fauteuil roulant.
image: http://static.lexpress.fr/medias_104...ah_5358871.jpg
Dans l'appartement de Mohamed Merah, Toulouse, les impacts de balles aprs l'assaut du Raid, le 22 mars 2012.
AFP PHOTO/FRANCE 2
L'enfance

[En 2002, les ducateurs sont dpasss par la violence du jeune homme. Ils le consignent dans un rapport.]
"A ce jour, nous nous trouvons dans la situation d'accueillir en urgence un pradolescent qui tmoigne d'une souffrance, d'une instabilit physique et motionnelle importantes, ainsi que d'une forte ractivit toute position venant d'une femme. D'autre part, la vigilance de l'quipe est ncessaire sur le plan relationnel, compte tenu des pressions que Mohamed exerce sur les autres et de son manque de limites. [Il] veut absolument retourner chez lui, ne parlant que de son frre et de sa chienne pour laquelle il a ralis une niche."
image: http://static.lexpress.fr/medias_104...-1_5358867.jpg
Souad, l'une des deux soeurs, a quitt la France en mai 2014.
AFP PHOTO PHOTO/PASCAL PAVANI
Sur la route du djihad

La Syrie (juillet 2010)
Depuis qu'il est sorti de prison [il a t incarcr pour agressions entre 2008 et 2009], Merah a la bougeotte. En 2010, il sera l'tranger prs de la moiti de l'anne. A la recherche des "frres djihadistes". Entre son voyage en Algrie et celui en Afghanistan il va visiter pas moins de sept pays. [...] En juillet, il va discrtement s'clipser de Toulouse.
Soucieux de ne pas laisser de traces, il fait acheter par sa soeur Souad un billet aller-retour pour la Syrie, sur le site Go Voyages, deux jours avant le dpart de Roissy.
Les deux soeurs, Souad et Acha, vont accompagner Mohamed en voiture la gare de Toulouse, non sans incidents. Trs remont cause de leur retard, il va briser la vitre du vhicule juste avant de monter dans le train pour Paris. Il passera la nuit dans la capitale, comme souvent, dans le XVe, ira au cinma, avant de rejoindre l'aroport Charles-de-Gaulle en RER le lendemain. Le 17 juillet, il s'envole pour Damas sur Czech Airlines. Aprs une escale Prague, il atterrit en Syrie le 18 juillet 2010. Il prsente son passeport algrien au poste de contrle. Au ngociateur de la DCRI [Direction centrale du renseignement intrieur] il dira qu'il a, ds son arrive, trouv sur place "un frre" de Pau chez qui il va tre temporairement hberg, un certain Cdric. Une fois de plus, il est difficile de croire qu'il a trouv "Cdric" par hasard en sortant de l'aroport. Merah savait trs bien o il allait en arrivant Damas.
L'Afghanistan

(novembre 2010)
[L'auteur a retrouv aux Etats-Unis le capitaine Dyson, du 504e bataillon de la police militaire amricaine. Le soldat quia interrog Merah Kandahar raconte.]
"Au dbut j'ai cru que c'tait un journaliste free-lance, venu chercher le scoop, se faire un nom. Pass les habituels strotypes, il est vident qu'un type avec un nom musulman et un sac dos quasi vide qui dbarque tout seul Kandahar pour faire le touriste sera interrog. Un norme voyant rouge s'allume. On n'est pas idiots. On ne fait confiance personne. A chaque instant dans mon esprit, j'ai de la suspicion, quel que soit le dtenu que j'ai en face de moi. On se mfie de tout le monde. Mais ce n'est pas une raison pour l'arrter.
On lui demande comment il a atterri ici, d'o il vient, o il va, quelles sont ses intentions. [...] On le laisse parler. Nous, on l'coute. Il peut nous parler de ce qu'il veut. Mme si cela parat anodin, nous avons les rponses qu'il nous faut. On n'est pas dupes. Il a sa fiche biomtrique jour au cas o il reparatrait impliqu dans un incident quelque part ailleurs dans le monde, au Pakistan ou en Somalie.
Nous avons immdiatement prvenu les Franais. Il y a un protocole. L'information remonte la chane de commandement. Je ne sais pas chez qui, chez eux, c'est arriv. Les Franais sont au bout de l'aroport. Ils ont leurs avions de combat. Ils ont des lments de leurs renseignements militaires ici, comme tout le monde. [...] Ils nous ont dit de le mettre dans l'avion pour Kaboul et que leurs collgues de Bagram [base militaire situe prs de Kaboul] allaient le rcuprer. Aprs, ce n'est plus de notre ressort. On fait ce que nos allis nous demandent de faire. La police afghane l'a conduit l'htel pour la nuit, puis l'aroport et l'a mis dans l'avion le lendemain matin."
Abdelkader

[A ce jour, Abdelkader Merah, le frre de Mohamed, est le seul mis en examen pour "complicit d'assassinat" dans le dossier judiciaire. Alors que l'instruction se termine, le "mentor" de Mohamed est toujours incarcr. Un trange personnage...]
La mort et l'au-del le fascinent. Il aime emmener ses recrues la morgue regarder les morts et pratique rgulirement des "roqias" (des dsenvotements), qu'il prend le soin de filmer et de distribuer sur DVD ou clef USB de potentiels clients. Il va jusqu' interdire son neveu traumatis de consulter un psychologue :
"Un jour, on est alls pcher et on a vu un monsieur qui s'tait pendu un arbre. On a appel la police. Aprs avoir vu le mort, j'tais suivi par un psychologue.
Kader savait que j'avais t choqu. Il me disait qu'il fallait arrter car le psychologue m'loignait du vrai. Il se vantait d'avoir vu des morts en Egypte et d'aller en voir la morgue. Il trouvait a beau, il aimait la mort."
image: http://static.lexpress.fr/medias_104...-1_5358863.jpg
Abdelghani, l'an de la fratrie, a rompu avec sa famille ds 2003.
AFP PHOTO/THOMAS SAMSON
[En octobre 2012, une conversation entre Abdelkader et sa mre, Zoulikha, est enregistre en prison.]
Capts dans l'intimit familiale, les propos sont d'une arrogance extrme et vont choquer policiers, magistrats et avocats des victimes :
Abdelkader Merah : - Tu vois, Mohamed est parti, que Dieu ait son me, pour la bonne cause.
Zoulikha Merah : - Un type au consulat m'a dit : "C'est vous la mre des hommes bons ?" Ils taient contents [au consulat algrien].
A. M. : - C'est a qu'ils ont fait, les Franais, en Algrie. [Rires.]
Z. M. : - Il m'a dit : "Tu as mis au monde des hommes..."
A. M. : - ... Oui, et un chien. [Une claire rfrence Abdelghani Merah, l'an des trois frres, qui plusieurs reprises a dnonc l'influence d'Abdelkader sur Mohamed.] [...] Par Allah, c'est le meilleur cadeau que m'a fait Mohamed. [...] Par Allah, c'est le meilleur cadeau qu'il m'a t donn et c'est srieux.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les derniers secrets de Mohamed Merah et de son clan




02:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,